A vos questions, des réponses personnalisées – Les solaires #3

A vos questions, des réponses personnalisées – Les solaires #3

Je vous avais demandé sur Facebook si vous aviez des questions spécifiques sur les solaires. Vous avez été réactives et pas mal de questions (que je ne m’étais pas forcément posées) ont émergé, de bonnes questions, auxquelles je me suis efforcée de trouver une réponse, seule, documentée ou encore une fois aidée par Cyrille Telinge de Novexpert (et encore un grand grand merci à lui d’avoir pris le temps !)

tout pour l'été

Peut on mettre de l’indice 50 tous les jours sur le visage?

Pourquoi pas, il n’y a pas de contre-indication à le faire, mais veille peut-être à privilégier des formules avec des filtres inertes (minéraux) et n’oublie pas que ta peau a aussi besoin du soleil pour synthétiser de la vitamine D !

J’aimerais savoir comment bronzer tout en étant protégée. Savoir combien de crème il faut mettre, quel type et à quelle fréquence…

Pour obtenir un joli hâle, je te conseille d’entamer dès à présent une cure de compléments alimentaires (cf. article d’hier) car ils sont un vrai plus pour faire monter le hâle, même sur les peaux les plus claires ! Chaque année depuis trois ans, j’en fais une cure, idéalement à commencer un mois avant l’expoisition/vacances, pendant et après, pour entretenir le hâle. Ensuite, tu peux privilégier les soins colorés pour avoir un hâle discret et naturel ou les autobronzants. Pour ce qui est de bronzer avec le soleil, si ta peau te le permet, je te recommande au minimum un indice 30. Pour la question de la quantité, j’y ai répondu il y a deux jours juste ici et à renouveler minimum toutes les deux heures! Bonne séance de bronzette !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelle est la meilleure solution solaire pour les enfants ?

La meilleure solution reste de ne pas les exposer. Mais comme on ne vit pas dans une grotte et que je me doute aussi que tu ne les attaches pas à un arbre en plein soleil, je dirai qu’il faut être prudent, les enfants, l’été, vont forcément être dehors, alors impossible d’y échapper ! On reste donc prudent en les couvrant (tête et si possible T-shirt, les T-shirt UV proposés par certaines marques sont tops, mais ils s’arrêtent aux petites tailles). Prudent également en leur appliquant des crèmes de préférence à base de filtres minéraux (sans nano) – le champ du choix devient restreint, mais certaines marques comme Biarritz ont sorti des produits Bio, Ecocert avec des écrans minéraux qui respectent à la fois la peau des enfants et l’environnement, top, non? Tu peux les découvrir ici et il y en aura un à gagner prochainement ! Et aussi, attention si les enfants jouent dans l’eau (ça risque d’arriver, piscine, mer) car l’eau décuple le rayonnement !

duo crème et t shirt UV Biarritz

Je voudrais trouver une crème solaire visage qui protège des tâches brunes. Vers quelle marque me tourner ?

Pour prévenir les taches brunes, il faut déjà privilégier les écrans 50, ce qui filtre le plus, pour éviter que la mélanine ne monte… et puis certaines marques ont aussi sorti des produits spécialement dédiés pour éviter les taches. je t’en cite trois qui sont très bien :

  • Filorga avec son UV-défence SPF 50 qui contient un agent régulateur de mélanine (le houblon)
  • Phytomer et sa crème SunActive SPF 30 (si tu as peu de taches) qui contient du lys de mer qui diminue le nombre, la pigmentation et la taille des taches (celle que j’utilise personnellement pour mon visage !)
  • Ducray et sa gamme Melascreen, qui contient une crème indice 50 pour te protéger et éviter les taches !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pourrais-tu nous faire une explication de texte des composants de la crème solaire? (Notamment, la crème Lovea kids… Loulou a fait une réaction allergique)

Je ne connais pas la crème Lovea Kids, mais en cherchant un peu, je vois qu’elle est composée d’écrans minéraux (si c’est bien la version que j’ai pu voir, je ne sais pas laquelle tu as, mais regarde si il s’agit bien d’oxyde de zinc et titane dans la compo). Il se peut qu’il ait été allergique (comment s’est-elle manifestée?) à un autre composant, les parfums peuvent être en cause. Sinon, attention, j’ai lu dans 60 millions de consommateurs (2011, voici le lien) que la crème avait des faiblesses au niveau protection, notamment UVA, donc prudence ! Mais peut-être que ça s’est amélioré depuis?

Un petit tour d’horizon des nouveautés 2015 ce serait chouette… C’est prévu dans un autre article, mais qui sera bref, parce que je ne pourrais pas tout passer en revue, mais certaines nouveautés me semblent tellement intéressantes qu’il m’est impossible de les passer sous silence !

Les protections inférieures à un indice 50 peuvent elles etre efficaces?

Oui, cela dépend de la peau et de la quantité qu’on met ! Mais la différences entre un indice 30 et 50 n’est pas énorme (de l’ordre de quelques %), sachant qu’un écran total n’existe pas (la mention existait d’ailleurs, il me semble, il y a quelques années, mais ça a été supprimé)…

vieille crème solaire

Je m’interroge sur la « péremption » des produits solaires. Une crème indice 50, 2 ans après on jette ou bien on peut encore mettre mais l’indice de protection sera plus faible ? Ca peut « mal tourner » ? 

Sans hésiter, on jette. D’autant plus si elle date (deux ans?), si elle a traîné et rien ne permet de voir visuellement si elle est encore bonne ou pas. Les filtres s’altèrent à l’intérieur. De même méfiance avec les déstockages de crèmes solaires, qui se font parfois dans certaines boutiques : certains d’entre eux ont pu traîner plusieurs mois sous les lampes des étagères, pas top non plus ! Non, sans aucun regret, on jette ! Et on privilégie les mini-formats pour éviter justement cette impression de gacher en jetant. Chez Avène, le format pocket est vraiment super pratique et pour les enfants, Biarritz fait un format pocket tout aussi pratique ! Indice 50 pour les deux !

Quelle quantité réelle de produit on doit mettre pour être vraiment protégée et est-ce que plus on en met moins on bronze ? Est-ce que ça un impact sur le bronzage de mettre de la crème ? 

Pour la quantité de produit, je remets la photo de mon premier article qui permet de voir visuellement la quantité pour le visage et celle pour le corps, comme ça, pas de lézard !

A savoir, si on s’expose pendant une période de soleil intense ou si on s’expose avec période dans l’eau, on renouvelle toutes les deux heures minimum. Si on s’expose modérément et si on est relativemet calme (pas d’eau, de sueur), là, on peut en remettre au bout de 3/4 heures. Et on rajoute une heure si la formule est à base d’écrans minéraux, qui disparaissent moins vite !

Ensuite, si on en met moins, on sera protégé mais moins longtemps. Donc après, on crame, c’est pas vraiment ce qu’on veut… Si cela a un impact, oui, puisque cela filtre les rayons qui font monter la mélanine, mais on bronze tout de même. De toutes manières, chaque peau a un capital solaire et une « capacité » si j’ose dire à bronzer. Passée une certaine limite, on ne bronzera pas plus. Autant donc le faire doucement mais sûrement, non?

Comme se fait-il que malgré le fait que j’applique de la crème sur tout le corps parfois je suis rouge à certains endroit et en plus ce sont des formes anarchiques.

Je suis quasi-sûre que ton solaire a mal été appliqué. On ne s’en rend pas compte car les solaires sont transparents, parfois non gras et donc, on étale et ni vu ni connu, on a mis sa crème. Mais parfois, on en met pas vraiment partout. Typique ! On oublie les bords de maillots de bain (le nombre de fois où j’ai rougi un petit peu au bord de mon slip de bain 😉 Cela arrive aussi quand on s’est frotté, baigné, d’où l’intérêt d’en remettre ! C’est aussi l’intérêt des produits avec filtres minéraux qui a une gamme de produits solaires colorés pour les enfants : on applique sur l’enfant, on n’oublie aucune zone, la crème se voit et la coloration disparaît ensuite !

je relaye cette excellente affiche qui était l'objet d'une campagne de sensibilisation au danger du soleil, ici dans le Nord. Il y avait d'autres affiches, mais je n'ai pas pu les retrouver sur le net (on y voyait par exemple une famille, papa, maman, enfants, tous rouges écrevisse, avec le sous titre "dans le Nord, le soleil brûle aussi". Je l'ai trouvé très bien !

Je relaye cette excellente affiche qui était l’objet d’une campagne de sensibilisation au danger du soleil, ici dans le Nord. Il y avait d’autres affiches, mais je n’ai pas pu les retrouver sur le net (on y voyait par exemple une famille, papa, maman, enfants, tous rouges écrevisse, avec le sous titre « dans le Nord aussi, le soleil brûle ». Je l’ai trouvé très bien !

Est-ce que la quantité de produit solaire que l’on met change quelque chose pour le spf ? Par exemple si on met une noisette de crème spf50 sur le visage, on est réellement protégé en spf50 ou il faut une quantité précise ? Autre question, on dit qu’on doit remettre régulièrement de la crème solaire pour être toujours protégée mais ça marche que si on est au soleil ? Si je mets de la crème solaire le matin et que je ne m’expose pas, est-ce que je dois en remettre l’après-midi ou la protection est encore « active » ?

Pour la quantité, regarde plus haut, j’y réponds : c’est surtout sur le temps de protection que ça va jouer ! Moins on en met, moins longtemps on sera protégé. Comme c’est quand même fastidieux de mettre de la crème, autant bien en mettre dès le départ, non?

Pour la seconde partie de la question, il faut savoir que les filtres s’altèrent même si on ne se met pas au soleil, ils disparaissent dans l’épiderme et donc ils perdent en efficacité. Par conséquent, si tu en as mis le matin, même si tu ne t’es pas exposée, il faut en remettre l’après-midi pour être protégée, car il est difficile de dire quel pourcentage est encore là. La règle, c’est d’appliquer sa crème une demi heure avant l’exposition (filtres chimiques) ou dès l’exposition (filtres minéraux).

Si je cumule les filtres solaires (crème de jour indice 30 + bb crème indice 25 par exemple) suis-je protégée avec un indice 30, 25 ou bien 30+25=55 ?!

Bonne question, merci de l’avoir posée, mais hélas en matière de solaire, 25+30 ne donne pas 55. Aucun cumul de mandat ! Pour bien comprendre, il faut comprendre comment on détermine le SPF : on le calcule par la durée d’apparition d’un érythème (rougeur) sur la peau. Avec un indice 15, on rougira plus vite qu’avec un indice 30, lui même moins fort que le 50. Et si on cumule les produits, les indices ne s’ajoutent pas, mais c’est le plus fort qui gagne !

Que penser des crèmes solaires type Daylong : une application par jour et c’est réglé ?

J’ai cherché un peu car je ne connaissais pas. Il s’agit d’une crème qui encapsule la protection solaire dans des lisosomes pour éviter qu’elle ne se dégrade, c’est bien ça? Sur le site de la marque version France, je n’ai pas trouvé le produit en question, je l’ai trouvé sur des sites marchands. Sur le principe, ça semble plutôt cool d’en mettre une fois et puis c’est tout, mais faut surtout voir les conditions de « résistance » du produit, à l’eau, au frottement, etc… Méfiance aussi avec l’application : en une seule fois, on n’applique jamais vraiment partout du produit (cf. question ci-dessus) et donc, le fait de devoir en remettre toutes les deux étend aussi le « spectre » d’application ! Sans compter que ça hydrate la peau d’en remettre régulièrement !

summer-essentials

Si j’ai une peau bronzée et qui n’a jamais de coup de soleil, ça vaut encore la peine de mettre de la crème solaire ?

Oui, même les peaux foncées doivent en mettre, les peaux noires peuvent aussi prendre des coups de soleil ! C’est un cheval de bataille pour moi : même dans le Sud, même si la peau est bronzée, on met un produit solaire !

J’utilise la crème solaire enfant? Est-ce la même protection qu’une crème adulte au même indice ? Si oui pourquoi faire des produits adulte et enfant ? Est-ce seulement du marketing ?

** Précision de Cyrille Telinge, que je relaye, car elle me semble primordiale à rappeler : enfant=supérieur à 3 ans, en dessous, interdiction totale de s’exposer au soleil.

Alors pour être claire, il y a – selon moi – à la fois du marketing et du vrai dans le produit solaire spécial enfants versus classique. Sur la protection, le SPF est le même et vaut la même chose, sur le reste, voici l’explication que Cyrille m’a donné… « il n’y a pas de règlement qui détermine les caractéristiques d’un solaire enfant, mais le formulateur veillera à choisir des conservateurs non perturbateurs endocriniens, de même que pour les filtres, choisir des ingrédients connus (qu’on utilise depuis longtemps) et qui ont fait leur preuve, sans allergène (pas de parfum !) et hypoallergénique« . Voilà pour la théorie : dans les faits, les marques sont peu nombreuses à privilégier les filtres 100% minéraux dans les produits enfants, intègrent des filtres chimiques. Je ne dis pas que c’est pas bien, mais selon moi, ce n’est pas l’idéal. Encore une fois, la marque Biarritz a fait le choix du 100% minéral avec un produit bio plutôt réussi ! C’est donc possible !

crème solaire enfant Biarritz

Quel produit est-il recommandé pour l’après-solaire ? Hydratation simple avec un lait corporel ou autre chose ?

Les produits après-solaire contiennent généralement des actifs apaisants (aloé vera), hydratants (acide hyaluronique), des antioxydants (vitamine E, par exemple), du karité, parfois des nacres pour sublimer la peau hâlée, parfois des « prolongateurs de bronzage » (qui sont en fait des précurseurs de la mélanine) voire des molécules qui donnent un effet rafraichissant bien venu quand on a pris le soleil (et le coup de soleil) etc… Pour une peau normalement exposée, je dirai qu’un lait hydratant normal peut faire l’affaire, car les laits hydratants contiennent déjà un sacré cocktail de molécules… En cas d’échauffement (et de coup de soleil) il faut passer à autre chose, quelque chose qui répare : le gel d’aloé vera pur est très bien, couplé à des huiles essentielles de lavande aspic, c’est encore mieux (j’ai appris ça il y a un an en recevant une box de pharmacie, celle-ci) sinon, la Biafine qui est une émulsion d’eau et de gras (comme Nivea) avec la triethanolamine non esterifiee (ou trolamine) comme actif anti-douleur (c’est un médicament).

Je m’interroge s’il faut des produits solaires spécifiques pour personnes souffrant de psoriasis

Déjà, sache que le soleil fait du bien à la peau, même en cas de psoriasis, des études ont montré que cela atténuait les plaques. Mais à petites doses, aux heures les moins chaudes (au matin et après 16h), 10 minutes pas plus, et surtout sans protection solaire- ceci afin de bénéficier de l’effet thérapeutique du soleil (c’est pour cela qu’on recommande de ne pas le faire entre 11h et 16h). Le teste du temps, protection totale. Car le principal souci du cocktail psoriasis et soleil, c’est que la peau déjà sèche risque d’être encore plus sensibilisée ! Il faut donc  veiller à bien l’hydrater et la protéger, je te conseille des textures riches, privilégie les produits pour peaux sensibles (Avène) et normalement, il n’y a pas de souci !

N’hésitez pas à réagit en commentaires, si vous avez d’autres questions ou si vous voulez ajouter certaines choses ! J’espère que cet article aura répondu à certaines de vos questions !

15 commentaires pour “A vos questions, des réponses personnalisées – Les solaires #3”

    1. il n’est pas trop tard, si tu veux ! Et merci pour ton « bravo », c’est du boulot de faire ces articles, et je trouve que ça change, même si ce ne sont hélas certainement pas les plus lus 🙂
      mais je sais que certaines les lisent parce que c’est important !
      Bises

      1. En fait j’ai des questions un peu polémiques (qui n’ont pas forcément de réponses) : pourquoi mettre des ingrédients cancérigènes ou fortement suspectés de l’être dans une crème solaire ? Parce qu’on n’a pas le choix ? Parce que ça coûte moins cher ? J’ai eu cette discussion avec ma dermato, elle m’a dit qu’il ne fallait pas chercher la meilleure crème solaire, mais la moins pire. Elle m’a aussi dit que certaines marques « achetaient » leur indice de protection pour passer les tests qui sont assez stricts. Ça fait peur, non ?
        Et puis je me demande aussi si le fait qu’il n’y ait pas de « logo » UVA UVB (tu sais c’est écrit dans un cercle sur la plupart des crèmes) veut dire que la crème protège moins bien, ou si c’est juste du marketing ? J’ai posé la question à Avène qui ne m’a pas répondue 🙁

        J’avais déjà remarqué que ce genre d’articles apporte moins de visites que le dernier RAL à la mode mais c’est important de les écrire et d’apporter sa petite pierre à l’édifice. Gros bisous !

        1. Coucou, pour ces questions précisément, je vais te faire une réponse qui n’engage que moi mais qui reflète surtout ce que disent les industriels de la cosmétique : certains te diront que rien n’est reconnu comme cancéro (alors que si, certains produits le sont) mais dans ce cas, ils te rétorqueront que c’est une question de dose.
          pour ce qui est de l’achat des indices solaires par les marques, je ne sais pas, mais je lis aussi pas mal les tests de consommateurs (dès qu’il y en a) comme Que Choisir ou 60 millions de consommateurs qui ont généralement un avis très objectif sur la question (j’ai mis un lien sur une des questions vers un articles sur les solaires de l’une de ces deux publications)
          UVA/UVB, c’est une mention désormais obligatoire, si elle ne figure pas, c’est que le solaire date, à mon avis…
          Sinon, pour les visites, c’est pas ce que je cherche 🙂 mais si je peux être lue et comprise, c’est l’essentiel ! Bisous

  1. Merci pour ces renseignements. Pour info, un pompier en cours de secourisme m’expliquait que l’usage de la Biafine en été était à déconseiller. Ses actifs gras appliqués en soirée étaient encore actifs le lendemain. En cas d’exposition au soleil, la peau brûlait davantage.

    1. disons que la Biafine, il faut l’utiliser sur une peau endommagée donc en général, tu ne retourne pas au soleil après !! Si coup de soleil, on évite de se ré-exposer (enfin j’imagine que les gens ne sont pas téméraires) mais effectivement, c’est très gras !

  2. Je trouve les articles sur les solaires généralement intéressant, mais le tien l’est encore plus car il répond vraiment à nos interrogations. Malheureusement, certaines personnes veulent tellement le bronzage à tout prix qu’elles en oublient les méfaits du soleil (le fameux « ça n’arrive qu’aux autres »). Je relaie ton article tiens ! Bisous !

  3. Ah le fameux « bronzer en se protégeant » ça revient toutes les années !
    Sinon perso, j’ai été super agréablement surprise par l’efficacité des huiles essentielles (avec le spray Puressentiel dont j’ai prévu un article notamment) et en fait, j’ai pris le réflexe de toujours penser après-soleil dès que je m’expose un peu trop (car malheureusement, les coups de soleil arrivent souvent de manière imprévue, mon premier de l’année c’était lors d’une rando dans le nord en avril !!) 🙂

    1. pour les imprévus, maintenant j’ai toujours la brume Bioderma dans mon sac et un petit tube Avène indice 50 comme ça, pas de surprise !
      sinon, les huiles essentielles, c’est quoi qui protègent? il y a des filtres j’imagine? Je ne connais pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *