Beauty-tips : La galère des poils sous peau [#Epilation, Tome2]

Beauty-tips : La galère des poils sous peau [#Epilation, Tome2]

Je me souviens de certaines séances d’épilation à la cire chez l’esthéticienne que je redoutais presque : pas à cause de la douleur, mais à cause de cette petite phrase que l’esthéticienne te glisse gentiment « ohlalala, mais vous avez des poils sous peau ». Le poil sous peau, ce suppôt de l’épilation imparfaite, cet empêcheur de faire la gambette toute nette.

J'ai conscience du traumatisme que représente cette photo de patte de mouche :)

J’ai conscience du traumatisme que représente cette photo de patte de mouche :)

Après avoir teste quelques produits pour ralentir la pousse de pwals (si, si, ça fonctionne!), je vous invite à découvrir quelques astuces pour virer à jamais du vocabulaire de l’esthéticienne « le poil sous peau » ou le « pwal suppôt » (avec un ^ et un T, sinon, le suppo c’est pas pareil 🙂

 

 
Règle Number One : Hydrater à mort la peau. C’est le truc que je négligeais pas mal à l’époque où mon esthéticienne me tapait sur les poils et qui faisait que mes pwals n’arrivaient pas à sortir la tête de la peau… Parce qu’une peau sèche, c’est une peau pas souple, dure, qui fait que le poil n’a pas la force de pointer le bout de nez. Résultat : pas paresse, il reste caché sous la peau et finit (parfois) par faire pas joli joli.

galenic aqua infini

 
Règle number Two : gommer ! On débarrasse la peau des cellules mortes qui forment une barrière supplémentaire pour le pwal et l’empêche de sortir complètement. Rendez-vous compte : la vie du poil est difficile car il doit traverser environ 4 mm de couches de peau (depuis l’hypoderme, en passant par le derme et enfin l’épiderme) pour enfin voir la lueur du jour. Si l’épiderme n’est pas débarassé de ses cellules mortes, ça rajoute encore du boulot pour ce pauvre pwal ! Allez, on dégomme en douceur !gommage-soap-and-glory-texture

 

 

Règle number Three : traquer l’indésirable à la pince à épiler ! Il est là, le fourbe, il vous nargue, là, sous la peau, à commencer à friser dessous… Dans ce cas, on s’arme d’une pince à épiler bien propre et on débusque le fifrelet poil fourbe en le « pinçant » pour qu’il sorte de sa cachette. Et on désinfecte si besoin juste après pour éviter que le follicule ne s’infecte ! Pour ma part, je n’ai eu qu’une seule fois un vilain bouton à cause d’un poil incarné mais si c’est votre cas, surtout n’y touchez pas et désinfectez !!

pince à épiler tweezermann

 

 

Règle number Four : avant l’épilation, n’hésitez pas à chauffer la peau (par un bain ou une douchette chaude sur les jambes). Pas pour rien qu’on préconise aussi le hammam. La raison en est simple, ça ouvre les pores et ça permet aux pwals de sortir plus facilement la tête !

bains turcs

 

Règle number Five : changer de méthode d’épilation ! C’est un peu bête, mais le fait de changer peut améliorer l’état de la peau ! POur ma part, j’utilise un épilateur électrique (je vous en parle prochainement), mais j’essaye une fois de temps en temps de RASER. Pour bien couper l’herbe sous le pied du poil. Pour qu’il soit plus fort et qu’il ose sortir la tête de sous la peau ! Parfois ça aide ! J’ai aussi enfin compris que l’épilation à la cire ne me convenait pas : en dehors du fait que ça fait un peu chaud à mes gambettes (et que c’est surtout pas du tout recommandé pour l’insuffisance veineuse), ça avait pour effet de casser mes poils (qui sont plutôt fins mais bien bruns !). Résultat : deux jours après l’épilation, je piquais ! Alors j’ai définitivement laissé tomber la cire en institut parce que payer cher pour ne pas être nickel, no way !rasoir jambe bic femmes

 

Produit Bonux… La découverte de Skin Doctors et de sa lotion In Grow, que je viens d’acheter … Je vous en ferai un retour quand je l’aurai testée pour savoir si ça marche vraiment…

ingrow skin doctor lotion poils incarnés

Et vous, vous avez des trucs/astuces pour dégommer le poil sous peau?

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires pour “Beauty-tips : La galère des poils sous peau [#Epilation, Tome2]”

  1. Super article !! Je dois dire que j’ai en effet de gros problèmes de poils incarnés, et ça me saoule, car on ne peut jamais être nickel !! (je m’épile à l’épilateur électrique) bises.

  2. Ah oui, le poil incarné malgré les gommages… Pour moi, la méthode radicale a en effet été le changement de méthode d’épilation : lumière pulsée (presque plus de poils, et surtout plus aucun poil incarné ! Magique).

  3. Sur les jambes et sous les aisselles, je n’en ai jamais. Parfois le maillot mais c’est rare.
    Et je fais toujours appel à mon adorable esthéticienne bio à domicile, Aurore (BIOTY)… donc pas d’épilation à la cire classique à laquelle je suis allergique.

  4. Le rêve serait de se débarasser de ces modits poils pour toujours 😀 Moi je m »pile à la cire, et j’essaye de faire toujpours un gommage avant l’epilation, bon ca dimunie les poils incarnés mais y’en a toujours quelques uns 🙁

  5. Très sujette aux poils incarnés, cela va mille fois mieux depuis que j’utilise le rasoir (j’épile à la lumière pulsée). Ingrow Go est top efficace, mais revient cher à force. Côté hydratant j’utilise un soin à l’urée. Il ne reste plus que du côté maillot où ces satanés poils reviennent encore because zone frottement… mais c’est « moins pire » qu’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *