Du danger des cosmétiques… vous reprendrez bien un peu de crème radioactive?

Du danger des cosmétiques… vous reprendrez bien un peu de crème radioactive?

Chaque année ou presque l’UFC Que Choisir nous sert ou nous sort (au choix) une enquête pour nous dire de faire attention aux cosmétiques. Cosmétiques = danger même si je raccourcis volontairement les choses !

S’il faut bien évidemment faire attention à la composition de ce que l’on met sur sa peau, je dirai aussi qu’il est aussi important de faire attention à ce qu’on met à l’intérieur (et donc à l’alimentation, mais ça, c’est un autre débat).

Bien souvent, je vois ou je lis des personnes s’offusquer qu’on met des parabènes dans leur crème de jour et juste après, elles vont se griller une petite pause clope. Faut être cohérent bordel 🙂 Bon, petite parenthèse fermée…

Donc revenons à cette enquête de l'UFC Que Choisir :  un mémorendum sur ce qui est bien ou mal (je sais, je raccourcis toujours autant !) en matière de cosmétiques a été publié. Si vous voulez tout lire, ça se trouve ici.
composition cosmetiques

De mon côté, je trouve ça assez dense et compliqué de faire attention à tout et je reste assez « fataliste » : faudra bien mourir un jour ! Soit, mais quand même pas trop non plus (oui, je sais, on ne peut pas mourir « pas trop non plus ») ! Je reste surtout vigilante sur les perturbateurs endocriniens, sans doute parce qu’en tant que maman cela m’embête d’avoir utilisé des biberons contenant du bisphénol A (interdit depuis) ou autre cochonnerie. Je fais attention aussi à certains produits tels que methylisothiazolinone  et methylchloroisothiazolinone  deux allergènes connus, reconnus, rebattus, etc…. (regardez dans vos gels douche, il y en a sûrement !). Disons que son mon cuir, ça m’embête moins que sur celui de mes mômes ! J’ai arrêté les sulfates (SLS en tête) parce que c’est irritant et mon cuir (chevelu, même si peu !) n’en a pas besoin…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A côté de ça, j’ai envie de dire « restons prudent et gardons un peu de bon sens »…. même si tout ça peut paraître inquiétant, on ne sait pas ce qu’on nous dira dans quelques années.

On a déjà accusé la poudre HD de Make Up For Ever d’être cancérigène (bon, OK, si vous l’inhaler en vous faisant des lignes version grand parrain de la coc’, peut-être, sinon, je pense que vous pouvez continuer de vous pomponner !), certaines rédactions n’ont pas non plus hésiter à dire que les cosmétiques périmés pouvaient être carrément MORTELS (oui, oui, je vous en ai parlé ici)

cosmétiques danger

Alors bon… vous reprendrez bien une dose de radioactivité avec votre crème?

Oui parce que c’est là la seconde partie de ce très long article : il y a moins de 100 ans, à une époque où le totalitarisme montait en Allemagne (pour les repères historiques, toussa), sévissait une marque de beauté baptisée Tho-Radia qui proposait une crème de jour à base de thorium. Le thorium, vous ne savez peut-être pas ce que c’est, mais si je vous colle ce logo, vous voyez mieux, non?Capture d’écran 2017-02-22 à 14.35.21

 

pub crème tho-radia

Il y avait même un produit dérivé, un savon … savon tho-radia Notez le « recommandé pour la toilette des bébés« .

Notez aussi que le monsieur qui recommandait cet obscur produit, un certain Alfred Curie n’avait aucun lien avec la famille Curie, elle-même à l’origine de grandes découevrtes autour de la radio-activité ! Ce monsieur a donc bénéficié d’une aura (un peu radiactive) avec ce nom (pré-destiné? falsifié?).

 

Bref, donc, à une époque, la radio-activité est en vogue et on en vante les mérites sur la peau… vous me direz que c’est un produit dissident, qu’il n’y a qu’un truc du genre, etc… Même pas : en enquêtant un peu, c’est un genre de produits qui était très en vogue, en témoigne les nombreuses pubs d’avant-guerre (avant 1939) vantant les mérites de ces onguents radiactifs…

Voyez quelques publicités de l’époque (on dira qu’il s’agit de réclames c’est plus exact !) : c’est juste hallucinant, non?

crème alpha-radium crème ramey Radiocremeline

On a même vu des produits vantant les mérites d’une laine radioactive pour les bébés, oui, oui !

laine au radium

Bref… C’était long comme article, non?

Je n’ai pas envie de vous laisser dans le brouillard et si vous doutez de la composition de vos produits, il n’y a qu’à les lire et les interpréter. Désormais, de nombreux sites le proposent ainsi que des applis pour décoder la composition de vos crèmes et cosmétiques préférés. Parmi mes favoris, il y a La vérité sur les Cosmétiques, Zenziscope et pour les smartphones CleanBeauty (dispo sur Androïd et AppleStore) qui est une appli développée par Officinea et qui permet de « jauger » la compo de ses produits…

J’espère que cet article vous aura un peu éclairé l’esprit? Allez, c’est pas tout ça, on retourne chanter sous la douche !

NB : (C) pour la photo d’illustration en en-tête ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires pour “Du danger des cosmétiques… vous reprendrez bien un peu de crème radioactive?”

  1. Les produits radioactifs, c’est un peu mon métier 🙂 Dans les endroits où je travaille ( ou ai travaillé autrefois ), j’ai dû voir TOUTES les réclames avec les cosmétiques et produits d’hygiène de la maison radioactifs !
    Ca nous fait toujours sourire « dans le milieu » mais effectivement, quand on transpose aux temps d’aujourd’hui, il y a de quoi se méfier un petit peu…non ? 😉

    1. J’adore revoir ce genre de « pubs » : les pulls en laine radioactive pour tenir chaud !! Depuis les liquidateurs, (brrr, j’ai vu récemment des docs sur Tchernobyl et Fukushima), on a fait mieux !
      Quand j’étais en DEA, la radioactivité était ce qui me faisait le plus flipper (et pourtant, j’en maniais des doses minuscules, c’était pour faire des sondes ADN radio-marquées, je ne sais pas si ça te parle?)

  2. Le temps de la potion magique n’est pas si lointaine finalement…
    Comme quoi les modes n’ont pas toujours du bon, faut savoir faire preuve d’esprit critique sans être extrême dans ses jugements.
    On ne peut pas se passer de tout mais en faire un usage modéré, oui.
    Merci pour ce récit historique surprenant 😉

    1. J’espère que cet article t’a un peu aidée, j’ai vu sur Facebook que tu te posais quelques questions (les sites que j’ai nommés, qui « décodent » les compositions, sont de bons outils ! )

    1. moi j’avoue avoir trouvé ça amusant (mais en revanche, j’ai vu des reportages récemment sur le nucléaire, là, c’est bien moins rigolo 🙁

  3. Merci pour cette petite découverte historique. Je n’ai pas pu m’empêcher d’en parler immédiatement à mon mari et de lui montrer ces charmantes publicités d’avant-guerre que tu as exhumées : nous voila partagés entre le rire et l’atterrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *