Déo : privilégier le bio? Lequel choisir? Bannir les sels d’aluminium?

Déo : privilégier le bio? Lequel choisir? Bannir les sels d’aluminium?

Qui dit soleil et chaleur dit transpiration…

Hum, c’est carrément glamour, non? C’est surtout la réalité… Je ne connais personne qui ne transpire pas quand il fait chaud…

Le process….

Alors, on est toutes plus ou moins bien lotie car il y a des personnes qui transpirent beaucoup (ici, sic !) et d’autres moins… A effort égal, il y a des personnes qui auront à peine le front mouillé et d’autres qui dégoulineront ! C’est idem sous les aisselles… Le truc, c’est que – glamour again !- la transpi ne sent pas. C’est juste qu’elle sort par des endroits mal aérés (pas que les aisselles – je ne vous fait pas de dessin !) et qu’à ces endroits, il y a des bactéries (même si on se lave !) qui se délectent de notre sueur (hummm…). Et que ces bactéries vont produire des composés odorants… pas forcément agréables (on ne transpire pas Burberry ou Chanel, hélas !)

julia roberts aisselles

je n’ai rien contre les aisselles non épilées… la preuve, je trouve que cette image qui a été fortement commentée ne me choque pas plus que ça !

Les solutions

1 – Alors bien sûr, la règle N°1 c’est d’avoir une hygiène irréprochable (lavage du corps et du linge) et de se changer (je dis ça parce que je me souviens d’une prof qui avait des auréoles de sueur de plusieurs jours sous les aisselles #traumatismeDeJeunesse). De privilégier des matières naturelles.

2 – On peut aussi « masquer » l’odeur (avec une odeur agréable, des huiles essentielles, etc.), empêcher le développement des bactéries (avec de l’alcool) ou « absorber » la transpiration pour la limiter (avec du talc)… C’est selon ce schéma que fonctionnent la plupart des déos – regardez comment fonctionne le vôtre.

3 – Certains vont plus loin – les anti-perspirants : ils ont pour action de bloquer la respiration. Ce sont ceux qui utilisent des sels d’aluminium, le plus souvent, car les sels d’aluminium vont avoir pour effet de « chélater » l’eau et les protéines à la surface de la peau (c’est à dire à les agréger ensemble pour former une espèce de gel) ce qui aura pour effet de limiter la production de sueur à la surface de la peau (cela ne ferme pas les glandes sudoripares comme on peut le lire parfois à tort, mais cela forme comme un petit bouchon de gel à la surface de la glande, l’empêchant de sortir autant de sueur qu’elle en produit). J’aurai tendance à dire que si transpi il y a, il faut que celle-ci soit évacuée, non?

De mon côté…

En matière de déo, donc, je dirai d’essayer de privilégier les déos qui ne bloquent pas le processus naturel de transpiration sauf cas exceptionnel (dans ce cas, occasionnellement, on peut opter pour un déo anti-perspirant qui rendra bien service pour éviter d’avoir les auréoles sous les bras).

deodorants bio roll-on weleda lavera

Pour ma part, je m’en fiche d’avoir des auréoles (et j’en ai parfois – je me lave puis je me change et tout rendre dans l’ordre !) et je privilégie désormais les déos sans sels d’aluminium voire carrément bio.

>> Sans sel d’aluminium car je m’en fiche de transpirer (et si je ne veux pas transpirer, RDV important, etc…, exceptionnellement, j’opte pour un déo anti-perspirant)

>> Bio pour la compo clean : parce que les aisselles restent une zone fragile, parfois irritée par les épilations (surtout si vous rasez, vous pouvez avoir des micro-coupures) et qu’il reste donc important de ne pas mettre n’importe quoi sur vos aisselles (porte d’entrée !).

>> Concernant les sels d’aluminium, l’étude la plus récente montre qu’ils ont un rôle sur la transformation des cellules mammaires e ncellules cancéreuses chez la souris (l’étude en question est ici) : dans cette étude, les chercheurs (suisses) concluent que « les expériences fournissent une preuve que les sels d’aluminium, contenus dans des produits d’utilisation quotidienne, dont la plupart sont des déodorants, pourraient être impliqués dans le cancer du sein« . Cela reste expérimental (les cellules mammaires exposées aux sels d’aluminium sont devenues tumorales) et il faudrait des études épidémio de grande ampleur chez la femme pour démontrer le lien de cause (utilisation de déos avec sels d’aluminium) à effet (cancer). Mais même si ça n’est qu’un modèle animal, ça suffit pour mettre un bémol sur l’utilisation de ces produits, non?

De mon côté, je me suis acheté le déo Lavera spécial peau sensible que j’utilise après épilation.

deo bio lavera peaux sensibles

Voici sa composition

composition deo lavera

Il est doux pour la peau, quasi pas parfumé, bref, très bien ! Aucune réaction à déplorer après utilisation !

J’ai également reçu les nouveaux déodorants roll-on Weleda : j’avais déjà acheté les déos Weleda en version vaporisateur (celui au citrus) qui ne m’avaient que moyennement convaincue, mais ici, ce sont des roll-on dont la composition n’est pas exactement la même que les vapo et je les trouve très bien : l’odeur est top, citrus ou grenade, franchement, ce sont des produits vraiment impecc si vous cherchez des déos qui n’empêchent pas le process naturel de la respiration mais qui sentent bon ! Aucune réaction à déplorer, ils sont agréables côté odeur et j’étais même assez surprise de la durabilité dans le temps de l’odeur persistante !

deo roll-on weleda citrus

Leur compo

celui au citrus...

celui au citrus…

celui à la grenade

celui à la grenade

deo bio weleda grenade

 

En matière de cosmétique conventionnelle, j’ai quasiment toujours utilisé Sanex, qui me convenait et qui fait des déos sans sels d’aluminium (ce que j’utilisais jusqu’alors !).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai aussi testé le pierre d’alun : je n’ai jamais accroché, je n’aimais pas l’absence d’odeur et je n’avais pas de sensation de fraicheur en l’utilisant. Zéro bénéf’. Savoir qu’en plus elle contient des sels d’aluminium ne m’encourage pas à ré-itérer mon test !

Enfin, si vous cherchez un déo anti-perspirant pour dépanner en cas de volonté de transpirer moins (événement important, exam, oral, etc..) je ne peux que vous conseillez le déo Spirial Extrême de SVR. 

spirial extreme SVRil contient un complexe sudo-régulateur à base de sels d’aluminium qui vous aidera à combattre la transpi, mais attention à ne pas devenir accro à ce genre de produits, je le répète, pour moi, c’est à privilégier en cas d’usage occasionnel !

Et vous, c’est quoi vos déos? Vous avez testé le bio? Si oui, le(s)quel(s)? Vous regardez la composition de vos déos?

Rendez-vous sur Hellocoton !

40 commentaires pour “Déo : privilégier le bio? Lequel choisir? Bannir les sels d’aluminium?”

  1. Hellow ~
    Merci pour cet article. J’aimerais passer sur du bio ou du plus naturel mais j’avoue que je ne supporte pas avoir les auréoles… je transpire beaucoup et j’arrive souvent au travail déjà légèrement trempée… et toute la journée au travail, c’est vraiment pas pratique et agréable.
    Je ne sais pas trop quoi faire, en fait… :/
    Très bonne journée.

    1. l’hypersudation, c’est le truc bien chiant, j’imagine ! peut-être que si c’est si génant, une explication médicale peut être trouvée? Bon courage !

      1. Bonjour, ce n’est pas de l’hypersudation. Quand je ne bouge pas, tout va bien. C’est juste avec les fortes températures, les chaleurs dans les transports en commun, la proximité avec d’autres personnes, la marche rapide… bref, ce genre de choses.
        Bonne journée.

        1. pas facile : porter des tissus qui « respirent »… et prendre des déos qui sentent bon pour se sentir à l’aise (et l’avoir toujours sous la main, dans le sac : j’avoue qu’avant, je n’en prenais jamais pour la journée, maintenant, c’est un geste que je répète plus facilement !)

  2. Bonjour,

    Alors quitte à choquer, j’utilise quasiment jamais de déo. Là, j’en ai un …Depuis belle lurette. Je transpire pas plus que ça et pas d’odeur forte donc…Quand je prends un déo c’est sans parfum, j’aime pas le mélange du parfum déo et de mon parfum corps. Là, j’ai uriage déodorant fraicheur. Le petit prix et le non-odeur m’ont décidé, j’ai pas regardé le sel mais vu ton article j’ai vérifié et principes actifs sont huile d’amande douce et pierre d’alun et pas de sels aluminium chlorhydrate, sans alcool.

    Je serai le genre à mettre si elle se sent obligé du talc ou du bicarbonate de soude.

    Voilà ! Pas trop choquée ? ^^

    Ah et j’ai eu peur avec la photo de l’exemple de transpiration lol

    Bye.

    1. Bonjour,
      Je suis un peu obsessionnelle face aux « dangers » de l’aluminium et je crois savoir que la pierre d’alun (comme son nom le laisse sous-entendre) serait constituée de sulfate d’aluminium et d’ammonium…

    2. ahaha, pas choquée du tout ! sinon, attention, la pierre d’alun contient des sels d’aluminium… tout le monde me parle de bicarbonate sur FB, je ne savais pas qu’on pouvait l’utiliser pour ça 🙂

  3. Coucou alors moi pas du tout convaincue par Weleda cette fois, ça pique après épilation et l’efficacité est pour moi limitée. Si je ne mets rien c’est même mieux finalement.
    Grosse déception.
    Je reste addict à ma pierre d’alun au final…

    1. la pierre d’alun contient des sels d’aluminium (et sinon ,tu peux essayer le Lavera peaux sensibles, que je présente dans l’article, celui que j’utilise après épilation !)

      1. oui je sais pas top la pierre d alun mais au moins efficace

        je vais finir le weleda malgré tout je ne le jetterai pas

        et ensuite je testerai le lavera je te dirai

  4. En ce qui me concerne, j’utilise Sanex dermo anti-traces blanches. En lisant la composition, j’ai vu qu’il y avait de l’aluminium. :-/
    Je vais essayer d’en trouver un sans cet ingrédient. Après j’en suis assez contente mais je n’ai pas trés envie de m’empoissonner le corps si je peux faire autrement.

  5. Bonjour,
    J’utilise depuis 1 an environ le déodorant Schmidt’s sans parfum et j’en suis pleinement satisfaite il a une composition qui me convient parfaitement : Beurre de karité, Bicarbonate de soude, Poudre d’Arrow-root, Beurre de cacao, Vitamine E, Extrait de Houblon.
    Seul bémol, sa présentation en pâte solide qu’il faut « gratter » avec une petite spatule (fournie) malaxer dans la paume de la main et appliquer sur les aisselles.
    Résultat aucune odeur toute la journée et pas de sensation d’humidité.
    Il existe en version parfumée que je n’utilise pas car j’ai eu une réaction à type de rougeur due aux huiles essentielles.
    Sinon, il m’arrive aussi de n’utiliser que du bicarbonate de soude seul qui fonctionne bien, mais plus difficile à appliquer!
    Bonne journée

    1. ouiap, c’est la présentation sous forme de pate qui ne me plait pas trop (mais j’ai déjà entendu parler de ce produit !) on verra, les goûts changent!

  6. Bonjour j ai aussi testé des déos bio weleda citrus que ne m a pas convaincu du tout. Le sanoflore idem suis revenue a mon bon vieux Narta sans sel d aluminium et sans paraben. Et la je ne « sens » pas le pâté disent mes jeunes poliments !

  7. bonjour
    très interessant ton article,
    moi perso je fabrique mon deo , il est tres efficace , et ne contient pas de sels d’aluminium, tres efficace pour les odeurs, mais n’empeche pas de transpirer.
    je l’utilise tout le temps , par contre en cas de rendez vosu ou occasion importante comme toi j’en utilise un autre
    bises

  8. J’ai utilisé le Lavera Basis Sensitiv que j’avais bien aimé, bio et qui sent bon le propre je trouve. En ce moment, j’utilise celui d’Avril, bio aussi que je trouve également super efficace et qui m’a pas coûté super cher.

    1. je n’i pas encore testé le AVRIL, mais à l’occasion, j’essayerai, surtout vu les petits prix pratiqués par la marque (j’avais testé un super mascara de cette marque !)

      1. J’ai testé leur gommage visage que j’ai pas aimé du tout, par contre leurs vernis sont cools ! A l’occasion, je pense que je vais tester leur nettoyant visage, quand j’aurais terminé le mien 🙂

  9. Hello !
    J’utilise depuis plusieurs années des déos à base de bicarbonate : j’ai d’abord testé Schmidt’s, mais comme un autre commentaire le dit plus haut, la matière est vraiment compacte et ça a fini par me provoquer des irritations sous les aisselles. J’ai donc testé une autre version, plus souple et plus facile d’application : celle, bio, de Clémence et Vivien. Plus d’irritation, pas d’odeurs. En plus, j’adore l’odeur de celui à la menthe/sauge/romarin (« l’herbacé »).
    En plus, ça me permet d’acheter français !

    Voici son INCI : beurre de karité bio, amidon de maïs bio, huile de tournesol bio, bicarbonate de sodium, huile d’abricot bio, argile blanche, HE de sauge, HE de romarin, HE de menthe poivrée, vitamine E…

    1. je regarderai ça : c’est une crème? j’ai du mal avec certaines présentations de déos (je crois que Schmidt’s est une crème, non?)

      1. Oui, c’est une sorte de crème compacte, mais qui s’assouplit très rapidement à la chaleur des doigts lorsqu’on l’étale. Schmidt’s est plus granuleux à l’application et peut tendre à s’effriter ; il faut le travailler plus longtemps (d’où l’irritation au bout du compte, du moins chez moi : le bicarbonate, c’est quand même abrasif…).

      2. Les déos Clémence et Vivien, tu les trouves chez Mademoiselle Biloba, j’avais hésité à en acheter un d’ailleurs (ils font aussi des savons surgras que j’ai pas testés). J’ai aussi testé Schmidt’s que j’avais reçu dans une Birchbox, l’efficacité et la compo sont plutôt cools mais l’application dans le format que j’ai reçu, c’est bof bof.

    2. Je vais tester, car l’application me paraît plus facile que pour le Schmidt’s.
      Dommage qu’ils ne proposent pas une version sans parfum donc sans HE!

  10. ha là là moi aussi je transpire beaucoup mais avec ma pierre d ‘alun pas d ‘odeur , et pas de mélange avec le parfum .

    1. attention à la pierre d’alun : comme évoqué dans mon article (mais pas assez visible, peut-être?) la pierre d’alun, comme son nom l’indique contient des sels d’aluminium ! moi je n’en ai pas été convaincue en tout cas, pour le côté antitranspirant ou déodorant 🙁

      1. j’ai vite vérifié sur mon stick ou on ne voit plus la composition ; inquiète j’ai regardé sur le site et ma pierre d’alun de marque juva ne contient pas d’aluminium elle « serait » 100 pour cent naturelle , j’ose le croire .

      2. j’ai continué mes recherches , je suis une obstinée ! et « vlan » il y a de l’aluminium en petite quantité mais quand meme .

        1. je vous invite à aller lire mon article sur « les cosmétiques, bons ou mauvais, lesquels privilégier? », je reparle de la pierre d’alun ! pas d’inquiétude !

  11. Salut,
    Ayant les aisselles sensibles, je pense regarder de plus près le déodorant Lavéra. J’ai utilisé le déo/anti transpirant solide de Lamazuna, et c’est je pense à cause de lui (et sa compo aux huiles essentielles) qui a rendu mes aisselles si sensibles. Je suis actuellement avec le Sanex mais j’aimerai me rediriger plus vers le bio et toujours sans sel d’alu. Simple pas d’anti transpirant pour moi. Je n’ai jamais d’auréoles et j’ai toujours des lingettes sur moi au cas où pour rafraîchir.

    1. je ne savais pas que Lamazuna avait des déos… Les sanex ne sont pas tous sans sels d’aluminium, il faut vérifier ! sinon, le bio, effectivement, est une bonne alternative !

  12. TOUS les deos conventionnels ou bio sont bannis de ma salle de bains depuis plus d’un an car j’ai trouvé mon deo d’amouuuuur. Il est sans alcool, sans sels d’alu, sans rien de louche, il ne bloque pas la transpiration mais il est miraculeux sur les odeurs ! Et ce deô c’est moi qui le fabrique. Oui madame. Ça me prend 5 minutes tous les 3 mois à faire et il y a 5 ingrédients en tout ! Je t’invite à retrouver ma recette miracle sur le blog ( il apparaît dans « les plus lus chez Lalu » ).
    Impossible de revenir en arrière après l’avoir testé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *