En finir avec les ongles rongés !

En finir avec les ongles rongés !

Je me suis rongé les ongles pendant TRES TRES longtemps (environ 30 ans de ma vie ou presque ). Toute petite, j’ai commencé (je ne sais pas à quel âge, mais je sais pourquoi et là n’est pas la question) et malgré quelques essais, je n’avais jamais réellement réussi à arrêter sur une longue période.

En ayant ce blog (qui d’ailleurs va avoir 10 ans d’existence cette année !), je me suis motivée à arrêter définitivement : c’est vrai quoi, pour une « blogueuse beauté » (la thématique pour laquelle j’avais commencé à écrire dans mon boudoir), ça ne le faisait pas… Alors de moi-même je me suis instauré une discipline de fer pour réussir à arrêter. Et ça a marché… Avec parfois des rechutes, comme depuis mai 2020 où j’avais renoué avec ce TOC (trouble obsessionnel compulsif) que je trouve vraiment moche, mais franchement, c’est vraiment très très difficile et celles et ceux qui sont déjà passé par là le savent : on ne peut pas se couper les doigts donc ils sont là, toujours sous nos yeux… Pourtant, mon entourage ne me voyait pas souvent me ronger les ongles (activité solitaire 😉

Et fin décembre, début janvier, j’en ai eu marre de ce que j’appelais mes « moignons »… C’est vrai, quoi, c’est moche. Et puis j’avais reçu une superbe bague à Noël alors merde, quoi fais un effort, me suis-je dit.

Pour commencer : un état des lieux sans concession

Des cuticules qui recouvrent les ongles, des mains en jachère (l’impression que mon visage est plus jeune que mes mains !) et des ongles rongés : un tableau très moche. Pas de photo car je n’en ai pas pris à ce moment là et puis je trouve ça tellement moche que non, vraiment, jamais…

Phase de préparation du terrain

J’ai ressorti une bonne crème pour les mains qui me plait ET (c’est impératif) qui ne me laisse pas les mains grasses/visqueuses/glissantes pour que j’ai plaisir à l’utiliser. Je m’en applique le matin pendant que je fais ma revue de presse (premier rituel boulot de la journée) et hop, j’en remets plus tard, plusieurs fois par jour. J’utilise la « crème gourmande mains et ongles » de Caudalie : elle est vite absorbée, impeccable, je peux manier clavier et souris sans avoir cette sensation de graisser tout mon matériel !

Elle ne rend pas les mains visqueuses comme si tu venais de pétrir ta pâte à brioche
(rapport à la quantité de beurre de cette douceur !) – 8,90€ les 75 mL

J’ai repoussé les cuticules moches qui avaient tendance à recouvrir mes ongles, c’est un mécanisme de défense et donc plus on se ronge les ongles, plus les cuticules « poussent ». J’ai utilisé pour cela une huile cuticule de l’Occitane (au karité) et un bâtonnet de buis. J’ai fait quelque chose qu’il ne faut théoriquement pas faire, c’est couper les cuticules. Oui mais quand on a les ongles rongés, celles-ci sont vraiment moches et une fois repoussées, faut s’en débarrasser, visuellement c’est plus beau (ça va allonger la partie visible de l’ongle qui n’est plus caché sous les cuticules). Et une fois coupées avec un coupe cuticule, je nourris à nouveau la cuticule. Si on travaille bien, on ne doit pas se faire saigner les doigts (ça m’est arrivé sur un doigt car j’ai « ripé », c’est pas grave tant qu’on ne le fait pas sur tous les doigts, car ça agresse la cuticule et celle-ci va repousser encore plus !).

14€ en boutique, mais dure super longtemps, et le format pinceau hyper pratique

Phase d’attaque

J’ai fait une cure de levure de bière (cette fois-ci, j’ai utilisé Arkopharma, mais il en existe plein) : j’ai vraiment vu une différence en terme de pousse sur les ongles, ça booste réellement l’affaire !

J’ai acheté une huile Herôme « exit damaged nails » dont j’avais lu de bons échos en m’informant un peu… Avec un pinceau, j’en applique chaque jour sur chaque ongle et je masse…. limite je l’ai même fait deux fois au début par jour car j’en remettais un peu le soir… Mes deux ongles les plus abîmés n’ont pas changé (je m’attendais à un miracle) mais les autres sont plutôt assez forts.

19,90€ chez Nocibé, mais dure longtemps et puis de très bon avis.
Perso, j’en suis contente, je rachèterai.

Une fois que ça a un peu poussé du côté des ongles (quand on voit apparaitre un fin liseré de « blanc » libre le long de l’ongle), j’ai commencé à appliquer un vernis « Formula X » qui s’appelle The Fix : c’est un vernis globalement incolore, mais légèrement irisé bleuté qui donne un effet « flatteur » à la surface de l’ongle. J’ai essayé de vous le prendre en photo sur l’ongle, mais on ne voit pas… Le fait d’avoir un vernis sur les ongles, ça dissuade à se les ronger, c’est vraiment vrai !

Je l’avais eu chez Sephora à l’époque où la marque était encore commercialisée (elle ne l’est plus) mais je ne rachèterai pas, compo bof bof, agréable pour son effet joli sur l’ongle, mais en rien un « traitement »…

En parallèle, même si je portais ce vernis, je continuais à appliquer l’huile sur l’ongle, l’huile cuticule et la crème mains. Une nouvelle routine. s’est alors instaurée.

Une fois que certains ongles ont bien repoussé, j’ai utilisé un polissoir sur mes ongles les plus abimés, pour en lisser la surface : j’ai deux ongles biens striés et franchement, j’ai testé divers vernis censés fonctionner sur les ongles striés et c’est toujours du « palliatif », du maquillage, quoi, car aucun n’a réussi à changer ma nature d’ongles à ce niveau là. Alors que ce polissoir ça aide tout de même à égaliser la surface et avec un petit coup de « 4-faces » on arrive à une résultat potable.

Bloc polissoir Sephora : j’ai l’ancienne version, son look a changé, mais il a le même usage et clairement, je rachèterai : maintenant que je l’utilise sur certains de mes ongles striés, c’est beaucoup mieux pour avoir un ongle bien lisse. (environ 5€ chez Sepho)

Phase d’entretien

Une fois le plaisir d’avoir les ongles presque assez longs pour être vernis, j’ai d’abord commencer par un vernis nude (rose abstrait d’Yves-Saint-Laurent*) pour habiller mes petits ongles, puis je suis passée à un beau rouge (rouge pop-art d’Yves-Saint-Laurent) puis un fuchsia (fuchsia neo-classic d’Yves-Saint-Laurent).

Je fais mes manucures le dimanche, je les retire le vendredi suivant en fin de journée car le vernis commence à s’écailler et ça me permet le WE de laisser mes ongles à nus (pas pour respirer, mes ongles ne respirent pas, mais j’imagine que c’est mieux de ne pas les vernis trop). Je les vernis donc à la fois pour ne pas me les ronger, pour les protéger (ça les renforce un peu) et puis surtout parce qu’objectivement, ils sont plus jolis ainsi (j’ai les ongles striés)

Pour chacune de mes manucures : pose d’une base (j’utilise aussi celle d’Yves-Saint-Laurent), puis deux couches de vernis puis top coat, j’utilise un top-coat effet gel d’Yves Rocher parce qu’il a tendance à bien lisser/bomber l’ongle pour un rendu sympa. J’utilise enfin le produit « goutte séchage express », toujours chez Yves Rocher, pour « cuire » les couches de vernis (cuire est une image, hein, pour sceller, si vous préférez !) et éviter qu’il n’y ait des traces…

Base YSL / vernis YSL / top coat effet gel Yves Rocher / Gouttes de séchage YR

Le fait de les avoir vernis m’empêche clairement de les porter à ma bouche et de ruiner tous mes efforts. Je continue de les chouchouter avec l’huile cuticule, une à deux fois par semaine, surtout le WE, l’huile damaged nails, le WE (vendredi, samedi et dimanche) et bien sûr la crème pour les mains, chaque jour.

Et pour me récompenser d’un effort quasi surhumain (à côté la traversée de l’Atlantique à la rame par D’Aboville, c’est du pipi de chat 🙂 je me suis offert quelques jolies bagues (émeraude, diamant, rubis, saphir, etc…)…. et j’ai ressorti d’autres trésors de mes boites à bijoux. VOILA.

Je n’ai AUCUNE bague Boucheron – on appelle ça une « photo d’illustration » (en vrai, je n’aime pas vraiment ce genre de gros anneau sur mes mains, c’est trop gros)

Conclusion

Si ça peut aider/motiver certaines d’entre vous, je peux vous dire que vraiment, c’est faisable : un peu de volonté au départ et de la constance dans les soins vous donnerons envie de continuer sans ruiner vos efforts ! Yes, you can !

NB : je n’ai pas parlé des vernis amers, car ça ne fonctionne pas sur moi (en plus d’être dégueu !)

*Clairement mes vernis favoris tant en matière de pose, de tenue que de couleurs. A part les Kure Bazaar, qui sont plus green et que j’ai aussi (plus des coloris d’été d’ailleurs), ce sont les seuls que j’ai gardés (avec deux Dior, vus le prix)… J’ai même balancé les OPI (oups, j’aurai dû en garder deux trois qui me plaisaient bien)! On reparlera « vernis » d’ailleurs, dès demain !

6 commentaires pour “En finir avec les ongles rongés !”

  1. Du dimanche soir au vendredi ? Si c’est l’ effet Gouttes de séchage YR, je cours en acheter car chez moi, je n’ arrive pas à garder un vernis aussi longtemps.
    Je me suis longtemps rongé les ongles, et puis, un jour, je me suis rendue compte que j’avais arrêté. Pourquoi, comment, mystère.
    ( moi, je ne dirais pas non à une bague Boucheron, mais pas les plus larges, j’ ai les doigts trop courts :))

  2. Bravo
    Tu peux être fière de toi
    Si je pouvais avoir un tel déclic para rapport à la nourriture ce serait chouette
    Tes vernis sont très jolis et je ne sais pas comment tu fais pour que ça tienne si longtemps

  3. Bravo pour tes ongles ! les vernis Yves Saint Laurent sont magnifiques ! Et pour les bagues Boucheron, elles sont très jolies, mais pas mon style non plus : mais bon, si jamais on m’en offrait, je ne ferai pas la difficile non plus !

  4. Bonjour,

    Je suis une rongeuse de toujours. Je me fais de la résines et même ça je le bouffe (ou je décolle le vernis) je me désespère.

    Tu me donnes de l’espoir même si je me vois loin de ton résultat !

    Bravo à toi !

    Bye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *