[Entrée en matière] Les huiles essentielles

[Entrée en matière] Les huiles essentielles

aromatherapie débutant

Lors du concours pour remporter le diffuseur Irisea de Naturactive, certaines d’entre vous m’ont demandé quelles huiles essentielles (HE) j’utilisais, comment, à quel usage, etc… Je me suis dit que c’était l’occasion de vous en parler d’autant qu’il y a quelques jours, j’ai revu l’équipe Naturactive pour un atelier « bien-être au féminin » qui m’a encore appris des choses intéressantes. Je ne prétends pas être une spécialiste des HE et justement, c’est ma petite expérience de débutante (mais qui prend des précautions – car vous le savez peut-être les HE, bien que naturelles, nécessitent de les utiliser avec précaution) que je vais vous livrer ici, pour vous montrer que les HE, ça peut être facile en s’y mettant petit à petit…

  1. Bien sûr, mes premiers pas avec les HE l’ont été via les produits Clarins dont j’ai toujours été friande et consommatrice, notamment les huiles corps telles que l’huile tonic ou l’huile anti-eau qui contiennent des extraits de plantes aux vertus avérées.
  2. Puis j’ai continué avec les HE  lorsque, prise d’une « envie d’écologie », j’ai acheté des noix de lavage il y a de cela 13 ans, lorsque je n’avais encore qu’un petit bébé qui se salissait peu à la maison. Laver du linge peu sali, pour les noix de lavage, ça allait (pour la suite, c’est un autre débat) et à cette époque, j’avais acheté de l’HE de lavande pour parfumer le linge. Oui, un peu à l’ancienne, comme les lavandières. L’odeur était très discrète et bien que nombreuses sont les personnes qui détestent l’odeur de lavande, moi elle ne m’incommode pas. J’en étais restée là. lavande
  3. Troisième pas concret lorsque j’ai découvert le miracle de l’HE d’arbre à thé, le fameux tea tree dont je vous ai déjà parlé dans mes articles glamour sur ma gestion « esthétique » des poussées d’herpès labial. Le tea tree, c’est vraiment magique pour ça ! Mais pas que : c’est un puissant antiseptique naturel – j’ai appris en début de semaine qu’on avait planté cet arbre dans certaines zones endémiques de maladie en Afrique pour éradiquer les épidémies ! Le tea tree est super utilisé pour les personnes souffrant d’acné mais aussi pour les affections buccales comme les aphtes ! Mais on aura l’occasion d’en reparler.HE
  4. De temps, je fais des ateliers-découvertes chez Nature et découvertes et j’avais assisté à l’un d’eux sur le thème des huiles essentielles, trop court mais une bonne entrée en matière (les programmes de ces ateliers sont ici, classés par région).
  5. Et depuis la fin d’année dernière, j’ai rejoint le « club » Naturactive, la marque du groupe Pierre fabre m’invite à des rencontres pour y découvrir des infos autour des HE (aperçu du cadre et découverte du thème du dernier atelier ici). C’est une belle opportunité pour moi qui aspire à utiliser des produits naturels pour me soigner, moi et ma petite famille… les possibilités sont tellement infinies !

naturactive spot

Rapidement, pour vous faire un mini-brief, il existe plusieurs manières d’utiliser les huiles essentielles :

  • en ambiance olfactive, seule, en mélange, par évaporation (soit il existe des sprays soit en les mettant sur un galet de céramique, comme pour les diffuseurs de parfum)

flechcas concret : cet été, j’ai mis sur mon bord de fenêtre de l’huile essentielle de géranium bourbon pour éloigner les moustiques (qui sont un peu trop friand de ma peau !).

naturactive

  • en diffusion atmosphérique : le truc dont je « rêvais » et j’ai toujours attendu pour franchir le pas, je trouvais l’offre trop large pour me décider et puis finalement, ayant reçu le diffuseur Irisea de Naturactive, je m’y suis mise  (il est très simple d’utilisation ! parfait pour les débutantes comme moi !).

flechcas concret : j’utilise assez régulièrement le mélange relaxation de Naturactive qui est un cocktail de 5 HE pour apaiser… (HE Cèdre de l’Atlas bio, HE Citron bio, HE Mandarine verte bio, HE Orange douce bio et HE Ylang ylang complète bio).

diffuseur irisea naturactive

  • en application cutanée : il faut être prudente et ne pas faire n’importe quoi ! On dilue généralement l’HE dans une huile végétale pour l’appliquer. Pour cela, il existe plein d’huiles végétales différentes, qui ont, elles-aussi des propriétés intéressantes. La combinaison huile végétale + HE décuple les possibilités de chacun.

flech

cas concret : j’utilise l’HE d’arbre à thé (pure) sur mes boutons de fièvre quand j’en ai pour juguler l’infection virale. cela fonctionne aussi sur l’acné et les aphtes. Pour les dilutions, on peut l’associer à l’huile de jojoba qui convient au plus grand nombre de type de peau (sèche, sensible, grasse, etc…).

teatree-copie-1

  • en prise orale : je ne vous apprendrai rien en vous disant que les HE ont plein de vertus lorsque vous les ingérez? Encore faut-il bien le faire. J’avoue que de mon côté, je ne suis pas très attirée par cette forme d’utilisation car je trouve ça toujours très fort (alors que je les aime beaucoup pour la cuisine, paradoxe, quand tu nous tiens). Il faut aussi utiliser un « agent dispersant »  (pour cela, il existe des comprimés neutres ou on peut utiliser une huile végétale comestible) et je trouve ça un peu contraignant…

flech

je n’aime pas les prendre par voie orale directement (diluée dans une huile végétale) mais heureusement elles existent sous forme de comprimés et là je dis bravo ! Par exemple, pour les affections respiratoires hivernales, Naturactive a sorti des compléments alimentaires qui combinent extraits de plantes et huiles essentielles encapsulées ! La bonne idée !Justement en ce moment, comme j’ai mal à la gorge et les bronches un peu encombrées, je prends le complexe Eucalyptus et huiles essentielles qui est vraiment bien pour dégager les voies aériennes : le cocktail d’HE se compose de Menthe poivrée, Girofle, Thym, Lavande et cannelle de Ceylan (dans les capsules transparentes) et dans les gélules, des extraits d’eucalyptus.

aromatherie

complexe eucalyptus

  • en inhalation : qui n’a jamais eu des inhalations à faire lors d’un rhume ou d’une bronchite? Moi j’étais abonnée aux sinusites à une époque, à chaque début d’automne, et je prenais des inhalations (en milieu humide, avec eau ou vapeur chaude) de thym… On peut aussi faire des inhalations « sèches » en déposant quelques gouttes sur un tissu (l’inhalation est plus douce !)

flech

le géranium bourbon utilisé à raison de quelques gouttes sur un mouchoir favorise l’apaisement (parfait pour la nuit et éloigner en plus les moustiques) ! On peut éventuellement l’associer à du petitgrain bigaridier pour favoriser la détente. Dans un autre registre, on peut faire des inhalations (en milieu humide cette fois-ci) avec du thym, du niaouli ou ravintsara, parfait pour les infections hivernales. J’utilise pour cela le sauna facial Kealive qui n’est pas forcément adapté à la base pour ce genre d’usage (c’est surtout un sauna facial pour nettoyer la peau et c’est aussi très bien à utiliser, mais ça fonctionne plutôt bien pour les inhalations – un bon bol d’eau chaude fait aussi l’affaire sauf que ça refroidit très vite)

sauna facila

Dans tous les cas, avec les HE, il faut être prudent et informé : attention avec les enfants et les femmes enceintes ! Attention également à leurs utilisations : certaines ne peuvent pas être utilisées sur la peau (par exemple l'oranger doux) ou en diffusion atmosphérique (menthe poivrée) ou en inhalation (origan). Mais si on apprend à les manier, alors là, elles peuvent être très utiles !

Je vous recommande pour cela de vous rapprocher d’un pharmacien qui les connaît bien et de consulter le site de Naturactive qui est plutôt bien fait pour trouver quelle(s) HE utiliser pour tel ou tel bénéfice. J’ai aussi ce petit guide « bien-être et santé » qui est bien fait pour s’y retrouver (on peut l’avoir en pharmacie!).

livre huiles essentielles

Je reviendrai aussi vous parler d’un livre assez complet sur le sujet prochainement (ci-dessous).

bon usage aromatherapie

Vous avez des questions?

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires pour “[Entrée en matière] Les huiles essentielles”

  1. Bonjour,

    Personnellement, je me fais des masque capillaire maison huile+HE, et pour la peau j’utilise l’huile de millepertuis pour mon eczéma.

    Bye.

    1. je ne connais pas l’HE de millepertuis, je devrais d’ailleurs voir ce qui existe pour les affections cutanées car ma fille a des dartres et on a du mal à en venir à bout (et pourtant, on hydrate bcp !)

  2. idem masque capillaire anti chutes huiles végétales et he de lavande ,en inhalation ,ds des diffuseurs comme le galet ,la clé usb et le brule parfum ou autodifuseurs le tt de chez luness ou j’ai fait une razzia de dingue en he et en accessoiire une fois d’ailleurs ils m ‘ont bien remerciéen me rajoutant des kdo et en m ‘envoyant par la suite des produits de leur nouvelle gamme cosmétique bio pour ma fidélité en taille réelle un super gommage et une bb crème bien que je suis pas bloggueuse j’ai vraiment apprécieé le geste et leur reste fidéle car font de très bonnes huiles bref j’utiise des hydolats de chez aromazone également et j’ai qq livres comme toi sur le sujet !!!sinon j’avais essayé en oral avec menthe poivrée sur un sucrepour gosse nausée efficace ms mon dieu pas bon et trop fort !!!lol

    1. ah oui la menthe c’est fort (et moi elle me donne mal à la tête, cherchez l’erreur 🙂 j’avais découvert à Nature et découvert les clés USB ou les diffuseurs de voiture, c’est fou ce qui existe sur le « marché » des ces HE !

  3. Encore un super articlenmerci ! C’est vrai que j’ai jamais pensé aux ateliers marques. Je vais regarder ceux de nature active et nature et découverte !
    Pour l’herpès labial, j’utilise depuis des années l’huile de ravintsara. Récemment j’ai découvert le roll on de chez So bio ethic. Il est fantastique ça se transporte facilement, traite le bouton mais différemment des crèmes type Zovirax : 1 il ne sèche pas du tout la lèvre. Le bouton réduit et disparaît sans avoir d’irritation, la lèvre qui pèle ect
    2 en cas de grosse crise, des qu’on le met les picotements réduisent instantanément et le bouton gonfle tte peu puis réduit.
    Et si ln prends le bouton assez tôt il ne sort même pas !
    Bref c’est vraiment cool !

    1. j’a iacheté un roll-on aussi d’HE, je ne sais plus la marque, Boiron, je crois, j’en ai un aussi pour les piqures de moustiques, ça aide… me concernant, les boutons de fièvre, j’ai eu une époque où j’en avais un chaque mois et comme ça met 15 jours à guérir, je te dis pas comment c’etait pénible 🙁 mais j’ai du prendre tout de même de l’aciclovir en comprimés pour arrêter les poussées 🙁 maintenant ça va mieux… j’ai des cachets à prendre en dose de cheval lorsque ça survient et généralement le bouton sort à peine ! OUF

    1. je ne l’ai pas encore testé, mais je me dis que ça serait pas mal… mais là, j’en ai quelques uns à « écouler », mais pour un prochain craquage, why not !

  4. Hyper intéressant ton article!
    Personnellement, j´avais utilisé à une époque l´HE de lavande et de Tea Tree pour tuer les énormes boutons et ca a très bien marché pendant un temps!
    L´HE de pamplemousse dans la frangipane de la galette des rois, c´est succulent aussi.
    Un peu comme toi, j´aimerais me renseigner davantage pour guérir les maux divers de facon plus naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *