Un été avec les huiles essentielles

Un été avec les huiles essentielles

Il y a quelques années, je n’étais pas une grande utilisatrice des huiles essentielles car j’avais un peu peur de mal les utiliser : je savais qu’il fallait être prudente et ne pas faire n’importe quoi, ce n’est pas un hasard si on ne les autorise pas chez les femmes enceintes !

alternative therapy with essential oils and herbsAvec le temps, j’ai appris à mieux les connaître et les utiliser davantage… Ma première rencontre avec elles était à base d’huile essentielle d’arbre à thé (le tea tree) qui est une merveille pour mes poussées d’herpès labial et qui assèche (aussi) un bouton en un temps record… J’ai aussi commencé à les utiliser de temps en temps en cuisine après avoir découvert cela lors d’un atelier avec la marque Naturactive (à revoir ici)

Aujourd’hui, j’avais envie de vous faire un article sur les huiles essentielles (HE) à avoir pour l’été et surtout les usages que l’on peut en faire… Ce sont des informations que j’ai glânées lors d’un atelier avec la marque Pranarom en mai dernier. Je vous mets le nom latin entre parenthèse pour mieux vous y retrouver…

La lavande Aspic (Lavandula spica)lavande aspic

Elle apaise les piqûres d’insecte (guêpe, serpent, méduse (pour ces deux derniers, je ne vous conseille pas de les rencontrer !) mais permet aussi de calmer les brûlures : indispensable en cas de coup de soleil ou brûlure barbecue !

  • A diluer dans son lait corporel ou dans une huile végétale.

La menthe poivrée (Mentha piperita)mentha piperit

Alors celle-ci, je vous en parle, en connaissance de cause mais sachez que je ne peux malheureusement pas l’utiliser, car elle me file la migraine. Elle a pourtant des vertus face aux troubles digestifs et contre les migraines, mais je dois être mal foutue, car sur moi c’est tout l’inverse !

  • L’astuce pour le mal des transports : en mettre sur le tapis de sol de la voiture, si vous supportez l’odeur ! 

L’immortelle (Helichrysum italicum ssp serotinum)

helichrysum italicum
L’alliée des jambes lourdes, des bobos, des bosses, des hématomes…. justement, hier, je vous parlais de bains de pied, vous pouvez l’utiliser en massage avant ou après (ou diluée dans l’eau)…

  • Contre les coups/bosses/hématomes : pure avec une ou deux gouttes pour résorber le coup.

L’arbre à thé ou tee-tree (Melaleuca alternifolia)

Melaleuca twigs. Isolated on white background.

Le désinfectant naturel pour les plaies et petits bobos d’été (et éviter les infections)… ça picote, mais ça dégage les microbes naturellement. J’imagine qu’on peut l’utiliser avec efficacité sur les redoutables mycoses aux pieds (glamour !) que l’on peut parfois attraper !

  • Utilisée pure pour désinfecter, ou en massage avec 4 gouttes maxi…

La citronelle de Java (Cymbopogon winterianus)

citronnellaMa préférée pour lutter contre amis de l’été, les moustiques ! Non seulement elle les éloigne, mais en plus, elle apaise les démangeaisons de ces satanées femelles piqueuses !

  • Pour l’utiliser : avec un diffuseur (voie atmosphérique) ou diluée dans une huile végétale puis appliquée sur le corps comme répulsif (3 à 4 gouttes… Perso, je ne suis pas extra fan de l’odeur donc sur moi, je limite un peu sur moi… mais entre se faire piquer et sentir la citronnelle, j’ai choisi de sentir une odeur que je n’aime pas…

Bon et vous, quelles huiles essentielles est-ce que vous utilisez?

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires pour “Un été avec les huiles essentielles”

  1. Très chouette article, justement sur ton article sur les gambettes que j’ai lu ce matin, je t’ai répondu que j’utilisais des HE en massage, ça tombe bien !

  2. La menthe dans l’eau du bain ; c’est vaso-constricteur, ça rafraîchit ! à bien doser sinon on claque des dents (je parle d’expérience !); dans le lait pour le corps je n’ai pas essayé mais ça me donne une idée ; l’immortelle c’est anti-âge mais je n’aime pas l’odeur
    je ne savais pas pour la lavande, je vais essayer sur les piqûres de moustiques qui me dévorent tous les soirs ; à noter que ça éloigne les puces, j’en mets dans les lattes du parquet (depuis que chat chéri est mort, les puces ont trouvé que mes jambes faisaient un très bon remplacement)

    1. la lavande est aussi réputée pour éloigner les poux, parait-il, je n’ai jamais essayé, car il faut se méfier des HE chez les enfants… (et puis il y a différents types de lavande, je ne sais plus de laquelle il s’agit )

  3. Malheureusement, mes enfants, tous deux victimes du mal des transports dès qu’il y a trop de lacets / d’arrêts-redémarrages dans les embouteillages / de vapeurs de diesel, ne supportent pas l’odeur de la menthe poivrée, que je trouve pour ma part bien agréable : du coup, nous allons bien rigoler après demain en enchaînant les cols (Bonette, Vars, Galibier…).
    J’utilise l’HE de lavande aspic qui est vraiment très efficace – testée il y a dix jours sur mon mari victime d’une guêpe – sans diluer : une à deux gouttes directement sur la piqûre. Pas de gonflement, à peine un léger picotement. Le top !
    J’emmène toujours de l’HE de ravintsara : en friction (deux gouttes aux poignets, sur le plexus ou sous la mâchoire) ça fait des merveilles contre les rhumes et coup de froids débutants. Le tea tree aussi est dans mes bagages. En revanche, non, ça ne fonctionne pas pour les mycoses : il y a deux ans, j’ai dû me rabattre sur un vernis bien chimique…
    Il faudra que j’essaye l’hélichryse pour les jambes lourdes… Merci pour cette idée !

    1. ah oui, la menthe, faut aimer… c’est frais, mais c’est comme pour moi, ça me monte à la tête alors que c’est censé avoir l’effet inverse…

  4. Moi aussi j’ai parfois un peu peur avec les huiles essentielles. J’utilise celle de tee trea pour les boutons. Celle de menthe poivrée pour les migraines. J’utilise celle de palmarosa et de lavande pour la fabrication des deos maisons.
    Je vais tester celle de citronnelle car je cherche une solution un peu plus naturelle que les sprays anti moustique.

    1. l’an dernier, j’ai acheté un spray bio aux HE contre les moustiques, c’était vraiment trop fot, tandis qu’une coupelle ou une céramique imbibée d’HE sur le bord de fenêtre, ça passe mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *