Histoire de parfums 2/2

Histoire de parfums 2/2

Pour ne pas « alourdir » l’article d’hier, parce que j’avais beaucoup de choses à dire, j’ai gardé cette deuxième partie, plus concrète, pour aujourd’hui… Outre le parfum qui me correspond le plus, MON parfum, qui est le My Burberry, voici ceux que j’ai croisés sur ma route… et je vous raconte notre histoire commune….

Mon parfum le plus précieux : Rose de Van Cleef & Arpel. Une once et tout l’esprit de la rose magnifié dans un parfum. Un élixir !

Mon premier achat de grande : Ô de Lancôme et Trésor, la même année, un pour le printemps/été, un pour le reste du temps !

Le parfum que j’ai racheté le plus souvent : Trésor dans ma première partie de vie de femme et My Burberry, pour la seconde (que sera la troisième, la quatrième, etc…. 🙂

Le plus beau : Aura de Mugler, le flacon est réellement sublime, une pierre précieuse facettée verte, presque une émeraude sauvage ! Une vraie prouesse aussi ! Car un flacon, c’est un lourd travail de façonnage également !

Le plus chic : avec son vaporisateur à l’ancienne, indéniablement Narciso For Her dans cette version. Un flacon pourtant très simple. Le vapo fait tout le reste ! J’avoue beaucoup aimer aussi la simplicité de Gabrielle de Chanel (flacon rectangulaire, facetté, simple)

Celui que j’aimais et que je n’ai jamais porté : un Calvin Klein dont j’ai oublié le nom, unisexe (je crois que c’est The One »). Il correspondait à une envie à une époque. Jamais acheté, je pense encore à lui ! Mais j’étais plus jeune.

Celui que je n’aime pas : j’ai beau chercher, je ne trouve pas. Je n’aime pas trop les parfums très sucrés, mais comme je ne les aime pas, je n’en porte pas (sauf certains, cf. celui d’après). Et je n’aime pas les parfums vanillés…. ça m’écoeure un peu !

Celui que je détestait puis j’ai changé : c’est un parfum qui fait beaucoup débat depuis qu’il est sorti, c’est Angel. Je le détestais pendant longtemps, et puis j’ai appris à l’aimer et même à le porter. Il m’arrive encore de mettre quelques gouttes de sa version « parfum de cuir » que j’avais gagné à une Poulette Party… pour me sentir « comme une autre moi-même ».

Celui de mon homme : en ce moment, il porte Invictus de Paco Rabanne. C’est un malheureux concours de circonstances qui fait qu’il le porte mais c’est une heureuse découverte. J’aime beaucoup ! Et spontanément, je ne l’aurai pas acheté…

Celui qui me fait rêver : je cherche… je ne trouve pas vraiment. Je trouve que les sorties d’aujourd’hui font peu rêver. Un parfum doit – en dehors de me plaire d’un point de vue olfactif – raconter une histoire, avec une égérie, un moment, une période de ma vie aussi. Je vous en avais parlé ici. Ah si, ça me vient : son nom seul me fait rêver et le mythe qui l’entoure fait le reste : Shalimar. Et pourtant, je n’aime pas vraiment son empreinte olfactive, la présence de vanille me déroute. J’irai remettre mon nez dedans prochainement…. difficile de trouver THE parfum qui fait rêver ! Sauf celui qu’on porte, forcément !

Un parfum de niche? Ceux d’Hanaé Mori que j’ai pu découvrir grâce au blog. Et ses magnifiques coffrets. Et aussi Sa Majesté La Rose de Lutens.

la jolie édition limitée de Butterfly d’Hanae Mori

Celui que je porterai jamais car il ne me correspond pas : N°5 de Chanel. N’est pas Marilyn qui veut 🙂

Une marque ultra-connue que je n’ai jamais achetée : je n’ai jamais – jamais – acheté de parfums Dior. Jetez-moi des cailloux ! Je pense que je vais y remédier probablement un jour 🙂 J’aime bien Miss Dior. Et aussi dans les Escales de Dior, Portofino. Consensuel, peut-être?

L’égérie : Isabelle Rossellini, évidemment. J’ai eu de la peine quand Lancôme l’avait « virée » car elle était trop vieille (elle avait alors mon âge actuel). Pour faire appel à elle 20 ans plus tard… Une égérie éternelle.

Dans les égéries actuelles, à part être Natalie Portman et Keira Knightley, je ne suis pas emballée (et une égérie masculine à laquelle je n’accroche PAS DU TOUT, c’est J. Deep et son « Sauvage » de Dior, mais qu’est ce qui me barbe !!). Je n’accroche pas avec Lily Rose Deep et Chanel, pas plus qu’avec Angelina Jolie et Guerlain, Cate Blanchett pour Armani ou Charlize Théron pour Dior (Monsieur et moi n’avons pas le même avis :). Circonstances atténuantes pour Julia Roberts : je n’accroche pas plus que ça à son image avec Lancôme, mais son sourire lui pardonne tout 🙂 J’aime bien l’actrice, mais l’image avec le parfum me laisse de glace ! J’ai l’impression qu’elle veut nous vendre des chocolats Lindt ! C’est pas très gentil, ça !

Et vous? Dites-moi tout !

22 commentaires pour “Histoire de parfums 2/2”

  1. C est vrai que le parfum nous accompagne tout au long de notre vie. Je ne porte jamais de parfum à même la peau il vire ! Je sens la pisse de chat ! (Si si c est mon mari et les jeunes qui me le disaient… ) pas très glamour. Le Shalimar je l ai eu aussi puis la vie passe. En fait l hiver j’aime les capiteux et l été les fleuris ou vanillé. Mais j’ ai toujours Cologne de mugler aussi…

    1. c’est vrai qu’il parait que sur certaines personnes, le parfum « vire » : sentir la pisse de chat, tu es sûre? J’aime bien aussi mettre du parfum après m’être habillée pour sortir, mon snood ou mon écharpe/foulard sent très bon, ça me rassure 🙂

  2. chouette, la suite ! Très sympa cet article découverte ! Beaucoup d’émotions en le lisant, en me rappelant des trucs : il y avait aussi, à une époque, les eaux jeunes, tu as dû connaître, je pense, tu t’en souviens?

  3. Coucou. Joli thème abordé ! Alors j ai portė ado le parfum Benetton dans les 90s. Ensuite O Oui de Lancome que j adorerais retrouver et l eau par Kenzo, pour l été. Je me parfumé chaque jour (merci les promos et reprise de flacon vide parce que c’est un budget )J aime beaucoup Dior Addict et Angel que je recharge chaque hiver.je suis tombée raide de Pure Musc de N Rodriguez qui est parfait au printemps. pour l été je porte depuis plusieurs années les eaux de Caudalie (eau des thés )et R Gallet (thé vert),légères mais qui tiennent .Je me cherche à present un parfum plus rare,moins porté… Je vais déjà me tourner vers un Lutens ou un Goutal si je trouve par chez moi.

    1. J’ai aussi eu des eau d’été de Kenzo, les bouteilles étaient si jolies ! J’aime beaucoup aussi les eaux de R Gallet ou Caudalie, comme l’eau dynamisante de Clarins ou son eau des jardins que je « porte » comme des Cologne ! Un parfum rare, Goutal ou Lutens, c’est l’assurance d’un bon choix !

  4. Mon parfum de toujours : Calèche de Hermès, offert par maman quand j’avais 17 ans
    Mon parfum des grands jours : Chanel no-5; c’est idiot mais je ne l’imagine qu’avec des vêtements sophistiqués, je suis incapable de le mettre pour aller travailler, sauf si je sors le soir même
    mon parfum nostalgie : celui de maman qui s’est échappé quand j’ai ouvert son vaporisateur en cristal, écusson de Jean d’Albret
    mon parfum de niche : L de Lubin, qu’il faut que je retrouve
    L’égérie : ça ne m’intéresse pas vraiment ; je trouve Lily Rose vulgaire ; et pour les parfums masculins, personne n’égalera jamais Alain Delon pour Sauvage
    Celui que je n’aime pas : Angel, Opium, tous les YSL d’ailleurs
    celui qui me fait rêver : Joy de Patou, le parfum le plus cher du monde, qui n’existe plus (le nom a été repris, quelle tristesse)
    mon parfum d’été : Eau d’orange verte d’Hermès
    celui que j’avais oublié : eau de roche de Rochas, rebaptisé Eau; je ne sais pas pourquoi je n’en avais jamais acheté ; erreur réparée, je l’adore, et le gel douche assorti est abordable
    Celui qui devient difficile à trouver : Amazone d’hermès

    1. waouh, merci pour ce beau partage : je ne savais pas que Joy était le parfum le plus cher du monde (j’aurai parié sur un Boucheron !) et qu’il avait disparu ! Pour les égéries, pareil pour Lily Rose, elle n’incarne rien pour moi ! Je suis d’accord pour l’eau de Rochas, un très bon choix, un « basique » toujours agréable ! Et je comprends tout à fait le « parfum des grands jours », j’ai un Cartier que je porte aussi que certains jours, pour le côté plus sophistiqué aussi !

  5. aura de mugler ! mauvaise idée d’avoir acheté aussi la recharge de 100 ml .j’aime changer de parfum particulièrement l’été ce que j’ai fait , seulement maintenant j’ai l’impression de ne pas arriver à terminer le flacon je recharge et je recharge je n’en peux plus de aura ! j’ai aimé mais je n’aime plus du tout . le flacon est quand meme joli et pratique dans le sac à mains. Je préfère les parfums hermès ou narciso .

    1. Oui je pense qu’Aura est tellement « spécial » qu’on finit peut-être par s’en lasser : perso, je le mets mais assez peu souvent (en plus, mon fils ne l’aime pas, il déteste quand je le porte :/

  6. Quel bel article!
    Je partage Ô de Lancôme avec toi que j´adore toujours même si je ne l’ai pas racheté depuis des fois…
    J’ai viré sur Chanel et Chance, Chance eau fraîche, Mlle Coco. 🙂
    Puis, Miss Dior, le classique.

    Complètement d’accord avec toi pour les égéries…
    Et le fait que ce ne soit QUE des actrices et toutes des USA m’ennuient un peu…

    J’avoue encore regarder les anciennes publicités de Trésor sur Youtube…

    1. On dirait que Ô de Lancôme a ses émules parmi mes lectrices 🙂 je crois que quand j’aurai terminé mes « parfums d’été », je me le rachèterai, ça fait super longtemps ! Miss Dior, il faut que je mette le nez dedans 🙂

  7. J’ai vu que tu aimais Gabrielle de Chanel est ce que tu as eu l’occasion de sentir l’essence de ce même nom si oui est-ce bien le parfum avec une tenue plus longue ou l’odeur n’est pas plus la même ?

  8. super ton article !
    La passionnée de parfums que je suis ne pouvait qu’adhérer !
    le parfum et moi c’est une grande histoire ! c’est une passion !
    je possède une quantité indécente de flacons et à chaque fois je me dis que je n’en rachèterai pas tant que je ne suis pas « tombée » à moins de 100 mais je n’y arrive pas !
    J’avoue que j’achète moins de flacons mais je continue à me ruiner en décants divers et variés
    je vais relire au calme ton joli article et te dire moi aussi ceux que j’aime mais je ne voudrais pas que la liste (très longue) ennuie tes lectrices lol
    au plaisir

    1. Tu les achètes où les décants? Moi j’ai aussi l’amour des jolis flacons… que je gardais pendant très longtemps, mais j’ai réussi à m’en séparer (pas tous, mais quelques uns 🙂

  9. mon parfum le plus précieux :
    « Variations » de Carven une très belle tubéreuse hélas qui n’existe plus, du coup après sa disparition je me suis dispersée et je me suis aperçue que je n’étais absolument pas la femme d’un seul parfum et ma quête de la fragrance idéale a commencé (j’avais 20 ans donc c’était il y a un certain temps déjà lol)
    mon premier achat de « grande » : Variations de Carven (encore lui) puis ensuite il y a eu Quartz de Molyneux et la grande claque dans ma vie de passionnée a été Opium de YSL
    le plus beau flacon : il y en a plusieurs, j’ai beaucoup apprécié le flacon de Angel de Mugler et le Si Lolita de Lolita Lempicka et j’ai adoré les flacons de toute la série de Deci delà de Nina Ricci
    les plus chics : les collections exclusives de Guerlain et les flacons Hermès que je trouve très classes
    celui que je n’aime pas : Black de BUlgari (celui là je n’ai jamais réussi à l’apprivoiser)
    voilà et comme je ne veux pas alourdir ton joli article je m’arrête là en espérant que je n’ai lassé personne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *