Il suffira d’un signe…

Il suffira d’un signe…

J’aime bien essayer de trouver des titres « parlants » lorsque je commence un article, que ce soit dans mon boulot ou ici sur mon blog.

Et le titre de cet article, il aurait pu aussi s’appeler « SOS d’un terrien en détresse » que celui que j’ai choisi… Sans faire référence à un titre de chanson, j’aurai aussi pu simplement dire « je vais mal, j’ai besoin de quelqu’un »… Help, I need somebody, help, not just anybody, help, you know I need someone… (promis j’arrête avec les chansons)

Une longue absence qui est passée inaperçue pour beaucoup d’entre vous et c’est bien normal, on a chacun nos soucis, n’est-ce pas?

« Oui mais non » j’ai envie de dire : prendre des news des uns et des autres, même si soi-même on n’est pas au top de la forme, ça fait partie des relations humaines, selon moi. Hélas, ces relations (parole de « vieille ») ne sont plus ce qu’elles étaient et surtout elles ne sont plus ce que j’en attend(ai)s.

Certaines d’entre vous m’ont contactée sur Facebook (que j’avais carrément retiré à une époque, j’étais tellement mal et ça me faisait encore plus mal) ou par e-mail ou par le biais du formulaire de contact de mon blog : que ces personnes soient encore ici remerciées, même si j’ai répondu à chacune d’entre vous (pour celles qui en douteraient et qui m’avaient demandé des news, oui je vous ai répondu, par mail le plus souvent, checkez – au cas où – vos indésirables).

La raison de mon absence? Elle serait bien longue à expliquer mais sachez juste que j’ai ressenti le besoin de parler mais qu’à part une amie qui m’est très chère (V. !) je me suis sentie abandonnée par ce manque de relations humaines avec des personnes que je pensais être proches, des personnes à qui je m’étais confiée à une époque, des personnes que j’ai aidées lorsqu’elles allaient mal et avaient envie de parler, des personnes avec qui j’ai passé de très bons moments, à une époque, des personnes que j’ai contactées pendant le confinement, et après aussi, mais c’était souvent (en fait toujours) à sens unique et ça m’a terriblement blessée car la vérité est que j’avais besoin de parler, moi aussi. Ne serait-ce qu’un échange, sur nous, nos angoisses, nos petites joies, nos petites victoires, nos incertitudes !

L’après-confinement n’a pas été super : je vous passerai les détails mais jusqu’à très récemment, j’ai dû gérer des choses pas très drôles, passer par des moments douloureux faits d’incertitude, de solitude, d’inquiétude et plus le temps passait, plus je me suis recroquevillée jusqu’à ne plus être qu’une ombre, sans prendre une once de repos, de vacances, de congés. Je reviens aujourd’hui vers la lumière, signe d’un début d’amélioration. Tout n’est pas encore parfait. D’ailleurs, qui peut se targuer d’une vie parfaite, parfaitement heureuse, sans ombre?

Encore plus à cette époque pleine d’interrogations.

En tout cas, n’oubliez pas, n’oubliez jamais que derrière une personne qui ne se plaint pas, qui ne dit rien, se cache peut-être une simple personne qui aimerait bien, aussi, de temps en temps, qu’on lui demande des nouvelles. L’amitié se donne, elle se reçoit aussi, elle n’est pas, pour moi, à sens unique. Je l’ai pourtant ressentie, naïve que j’étais. Les problèmes, les joies, les peines, tout se partage !

Ma meilleure amie l’a compris, c’est ça l’amitié. D’autres l’ont oublié, ça m’a heurté. Tant pis, c’est la vie. Certains me diront que ça permet de « faire le tri », c’est si vrai, même si c’est quelque chose que je n’aime pas dire… Je sais qu’on a chacune et chacun nos soucis, et alors? J’ai lu un livre d’un médecin qui parlait d’empathie et qui disait que certains médecins en manquaient et que parfois, les êtres les plus dotés d’empathie sont ceux qui vont le plus mal et qui en ont le plus besoin. J’en suis persuadée.

Je vais revenir ici sur le blog, pour parler de tout et de rien, si vous êtes toujours là : je sais que vous êtes là, je le sais car certaines m’ont demandé des nouvelles, ça m’avait tellement manqué, ça m’a fait du bien, je me suis sentie moins seule. Oui, parfois, on peut avoir une « grande famille » (je suis maman de trois enfants, c’est considéré comme famille nombreuse) et se sentir seule). Les chiffres ne veulent rien dire (les fameuses communautés sur les réseaux sociaux !)

Je tiens à remercier ici ma meilleure amie (même si je sais que tu n’attends pas un article de mon blog, que tu lis, pour le savoir, vu qu’on discute très très souvent !) et toutes celles qui ont pris de mes nouvelles… Si vous êtes toujours là, je serai là, le jour où vous ne le serez plus, je m’en irai… Alors, on se dit à bientôt? Promis, on parlera à coeur ouvert comme d’habitude !

32 commentaires pour “Il suffira d’un signe…”

  1. Bonjour,

    Contente de te revoir ici pour ce petit mot.

    Prends soin de toi, c’est bête comme phrase mais pour moi c’est la vérité et un mantra qu’on devrait s’imposer.

    Bye.

  2. Salut ! Je suis si heureuse de te lire, même si j’avais compris à travers notre échange par mail ce qui n’allait pas fort… Je te souhaite d’aller de mieux en mieux et je ME souhaite que tu reviennes nous faire du bien sur ton blog ! Prends soin de toi comme le dit Alma ci-dessus, et reviens nous vite « entièrement »

  3. Bonjour,

    Je suis bien contente de te lire a nouveau. Je t’envoie une brassée de bonnes ondes en espérant que les choses s’arrangent peu a peu
    Bisous

    1. Merci beaucoup pour tes bonnes ondes, je prends 🙂 j’en ai besoin, même si ça commence à aller mieux ! Une étape difficile est passée et j’avance…

  4. Bonjour .Mais non vous n’etes pas oubliée , j’ai pensé que vous aviez décidé de ne plus écrire !
    j’aimais vos découvertes sur les produits de beauté ; pour le reste j’ai toujours pensé que c’était trop personnel . portez vous bien !

    1. Hello ! Non, je n’aurai pas décidé de ne plus écrire sans en dire un mot ici, sans remercier toutes celles qui m’ont lu jusqu’à présent ! Donc je continue, à mon rythme et ces derniers temps, mon rythme n’était pas celui du chemin du blog !

  5. Je ne te connais que par ton blog que je suis ; je suis contente de te lire à nouveau.
    Je te souhaite de retrouver cette pêche et la joie de vivre qui transparaissaient dans tes écrits.
    Prends bien soin de toi et au plaisir de te retrouver ici !
    Isabelle

  6. Quand j’ai reçu ta newsletter ce matin, ça m’a fait plaisir. Je me suis dit « tiens ça fait longtemps ». Mais c’est vrai que je n’ai pas pensé à prendre des nouvelles et je m’en excuse, on ne pense pas que les personnes que l’on suit virtuellement pourrait être touchée si on prenait de leurs nouvelles. De plus que maintenant, la relation se fait beaucoup par les réseaux et on en oublie de commenter sur les blogs, même si on lit les articles, on a pris le reflexe de liker une vidéo, une photo mais l’échange se perd. Alors j’espère que tu iras mieux et que tu viendras à nouveau écrire ici.

    1. Tu n’as pas à t’excuser de ne pas avoir pris de nouvelles 🙂 celles qui l’ont fait, évidemment ça fait plaisir, celles qui sont là aujourd’hui, ça me montre que vous êtes encore là et ça fait chaud au coeur ! Merci !

  7. Je suis contente d’avoir reçu un mail m’avertissant d’un nouvel article… je venais voir de temps en temps et puis je ne voyais pas de nouvel article. Je compatis ce que tu dis par rapport à l’amitié, les gens oublient vite et ont fortement tendance à être auto-centrés… mais il faut aller de l’avant avec les amies sincères ! Nul doute que tu en aies, tu es une belle personne !

  8. Bonjour,
    Je fais partie de celles qui n’ont pas pris de nouvelles. J’espère que cet article n’est pas un reproche pour celles qui comme moi auraient trouvé déplacé le fait de venir vous relancer pour manque d’articles.
    J’aime beaucoup vos articles et ai discuté avec vous en commentaire, mais, je ne me serai pas vue vous envoyer des mails en privé dans votre intimité.
    Sans compter, tout ce qui peut nous tomber dessus, cette période est bien difficile.
    J’étais contente de recevoir une notification d’article tout à l’heure, et serais contente de vous lire que les sujets abordés soient tristes comme plus joyeux et d’échanger à la suite.
    Désolée que vous n’alliez pas bien, j’espère que les moments difficiles passeront vite.
    Au plaisir de vous lire

    1. Merci pour ton message : pas d’inquiétude, je ne t’en veux pas de ne pas avoir pris de nouvelles, je comprends que parfois, quand on ne connait les gens que virtuellement via des écrits, c’est compliqué… mais le fait est que chacune d’entre vous êtes là aujourd’hui et c’est très motivant pour moi ! Merci !

  9. Contente de te revoir ! Oui, j’avais bien remarqué ton absence, mais comme on ne se connait pas en vrai, je n’ai pas osé te demander le pourquoi du comment. Parce qu’en général, quand les personnes se retirent des endroits publics, c’est que ça ne va pas fort, et ça me semble déplacé de poser des questions quand on ne les connais pas en vrai. C’est peut être un tord.
    Pas facile les relations d’amitié… mais ça permet de faire le tri et de ne garder que les meilleurs !
    J’ai hâte de te lire à nouveau et j’espère que tu retrouves peu à peu la lumière. On passe tous par des moments difficile, je crois, à un moment donné.

    1. Pas de problème : je comprends largement le point de vue de ceux qui respectent le silence de certains surtout quand on ne les connait que virtuellement ! L’essentiel est d’être là aussi aujourd »hui, à la « reprise » de mon blog ! ça fait du bien de se « retrouver » !

    1. ça commence ENFIN à aller mieux : je « remonte la pente » (un peu glissante, je sais qu’un rien peut encore me prcipiter vers le bas) mais j’avance… Merci de ta fidélité !

    1. Merci pour ton message : oui, j’ai une meilleure amie mais aussi d’autres amies, certaines ont été là, d’autres avaient aussi leurs souci, je n’en doute pas, une main tendue fait parfois du bien ! ça me fait du bien de retrouver mes fidèles lectrices ! Comment vas tu depuis tout ce temps?

      1. J’ai regardé régulièrement sur ton blog pour vois si tu y avais écrit qc…

        Moi, ce fut très dur pendant 6 mois à donner mes cours depuis la maison tout en ayant mon fils de 3 ans qui sautait sur le canapé toute la journée et à corriger les devoirs pendant la nuit car il ne faisait plus de sieste.
        C’est un peu la débandade physique aussi, beaucoup de difficultés à retrouver un rythme sain, gym et alimentation etc

        Rien que du très courant pendant cette période spéciale…

        Au plaisir de te lire prochainement!

  10. Bonjour, je fais partie de celles qui t’ont pas demandé de nouvelles. En fait, je pensais que tu avais plus envie de vloguer et donc je ne voulais te mettre en te demandant quand écriras tu un nouvel article.
    L’année 2020 a bien été pourrie , c’est sûr!
    Espérons que 2021 soit meilleure!

  11. Je suis heureuse de te relire et te revoir
    Je t’ai cherchée sur les réseaux j’ai vu ton absence … Comme on ne se connait pas vraiment je n’ai pas insisté j’ai respecté ce besoin de distance que tu avais tout en pensant â toi.
    Et aujourd’hui quel plaisir de voir ton joli sourire sur facebook.
    Je te souhaite le meilleur de tout coeur.
    Prend soin de toi.
    Bises

    1. Bonjour ! Ton message me touche… Oui j’ai disparu des réseaux sociaux depuis un petit moment (enfin, surtout d’Instagram)… et je suis TRES heureuse de te lire : j’ai envie de savoir comment tu vas ! J’espère que peu à peu tu reprends goût à la vie ! Prends soin de toi, de tes enfants en espérant avoir de nouveau de tes news !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *