J’ai testé les « make-up eraser » (après tout le monde !)

J’ai testé les « make-up eraser » (après tout le monde !)

Pour le démaquillage, j’ai toujours utilisé des cotons démaquillants, même si, comme vous l’avez suivi, depuis maintenant un peu plus de deux ans, j’utilise des cotons lavables (c’est tout de même le minimum !). Ensuite, pour me nettoyer le visage, je suis une adepte du gant de toilette (jetez moi des cailloux si vous voulez !) et je vous en avais d’ailleurs parlé ici dans mon éloge au gant de toilette.

J’avais en stock des « make-up eraser » que je n’avais pas testés, reçus à une époque lointaine où je me rendais, par exemple, aux Victoires de la Beauté…

IMG_7787 2

Le make-up eraser est une serviette démaquillante réutilisable. Elle est faite d’un tissu un peu duveteux bordé de satin, assez doux et qui est censé retirer le démaquillage seulement à l’eau, un peu sur le principe de ces lingettes Lamazuna que j’avais testées il y a des lustres !

Sur le fond : je trouve l’idée vraiment parfaite : se démaquiller avec un produit lavable génère évidemment beaucoup moins de déchets qu’un coton. Sans produit, c’est encore une économie en lien avec l’écologie, donc un bon point.

Sur la forme : le produit est doux, même lorsqu’il est mouillé, à voir une fois qu’on frotte…

En pratique : je trouve tout de même qu’aussi doux soit le tissu, une fois humide, il faut insister sur les zones maquillées pour obtenir un démaquillage parfait. Sur les yeux – ce que je maquille le plus avec mascara et parfois fards, mais globalement assez léger – je trouve qu’il faut insister sur les cils pour avoir un résultat parfait ! Sans produit, ce n’est pas top ! Pour les peaux sensibles, le frottement est là, sans parler du contact avec l’eau, qui n’est pas forcément idéal quand on a la peau sensible (l’eau séchant rapidement, ça déssèche la peau !).

Une fois utilisé, il faut le laver, évidemment, le passer en machine pour qu’il redevienne utilisable… il faut donc en avoir au moins deux… faire un roulement… je suis moyennement convaincue.

En conclusion : je suis plus que mitigée sur le test. Là où l’idée est bonne, le test me laisse sur ma faim ! Ma peau sensible, mes yeux qui n’ont pas envie d’être sur-frottés et mon appétence pour les textures enveloppantes des laits et autres huiles démaquillantes font que ce produit, utilisé seul avec de l’eau, ne m’a pas convaincue ! En appoint, why not, mais pas au quotidien ! Je continue donc avec mes cotons lavables et mon gant de toilette, à l’ancienne !

Si cela vous tente, c’est 19,99€ la lingette, je trouve qu’économiquement, les cotons lavables sont plus « rentables » (plus grand nombre et donc plus grande « autonomie » à l’utilisation !)

Vous l’avez déjà testée ?

21 commentaires pour “J’ai testé les « make-up eraser » (après tout le monde !)”

  1. Ici aussi j’adore le gant de toilette !

    Je le change tous les jours voire 2 fois par jour et hop, lavé à 60° avec mes serviettes et go !!!

  2. L’idée est bonne mais moi aussi j’aime bien la texture de certains produits! Donc non! En revanche, convertie aux cotons lavables que tu avais présentés !

  3. Ça m aurait j’en tenté mais vu l expérience consternante que j ai eu avec une éponge de konjac je ne pense pas que je sois prête pour ce genre d expérience
    Je reste avec es gants que je lave à chaque utilisation

  4. mais çà ressemble à 1 gant de toilette ! moi aussi j’utilise des gants de toilette , je m’étais confectionnée des petits carrés en tissus , clo m’en avait offert aussi et je trouve que les gants font pareil , il suffit d’en changer très très souvent.

  5. Moi j´utilise mes lingettes microfibre double face Emma Hardie mais elle coûte un rein maintenant…Elles me suffisent car je ne me maquille que très peu les yeux et jamais de mascara…
    Avec du mascara, juste un gant me semble effectivement une entreprise risquée…

    1. juste avec de l’eau, c’est trop agressif, à mon avis… déjà que j’utilise un bi-phasé sur le principe du « qui peut le plus peut le moins », pour ne pas trop agresser le regard….

  6. je fais également partie de la team gant de toilette et lingettes lavables, absolument pas tentée par ce type de produit, et puis on ne change pas une équipe qui gagne !! bonne journée

    1. un bon vieux gant de toilette 🙂 y’a rien de tel ! je trouve que le côté très légèrement exfoliant du tissu est bénéfique pour la peau !

  7. Perso je suis adepte de la Wipe Out ! de Magnitone.
    Je pense que tu es déçue car tu n’as pas considéré les make-up eraser tels qu’ils le sont vraiment : des « gants de toilette améliorés ».
    Pour ma part, je l’utilise juste avec de l’eau, ou avec mon démaquillant, comme tu le ferais avec ton gant en fait. La différence c’est que c’est beaucoup plus DOUX et donc moins agressif qu’un gant, et surtout, tu n’as pas besoin de le passer en machine aussi souvent qu’un gant ( = nid à bactéries sinon ) car un simple rinçage avec un carré de savon de Marseille et c’est reparti pour un tour le lendemain !
    Toi qui aimes les cotons lavables, j’avoue que j’ai du mal à piger pourquoi les make-up eraser ne te conviennent pas, malgré ton article…

    1. Hello ! En fait, mes cotons lavables, je les utilise comme un coton classique, avec un démaquillant… tandis que le makeup eraser, la promesse, c’est l’utilisation sans rien, juste avec de l’eau et je n’aime pas la sensation de « juste de l’eau », qui nécessite quand même, je trouve, de frotter, et ma peau n’est pas fan !

  8. Merci pour ton article !

    J’étais tentée également par ces petites lingettes, principalement pour réduire mes déchets, beaucoup moins après la lecture de ton article :). J’ai la peau sensible également et me maquille beaucoup les yeux…
    Je vais plutôt partir sur les cotons lavables du coup 🙂

  9. mais tellement d’accord avec ton test! je trouve aussi que ce genre de make up eraser ultra ultra doux ne sert à rien pour le démaquillage quand on combine fond de teint, fard, mascara…
    Par contre, je les adore pour nettoyer ma peau ou pour enlever un masque 🙂 (en remplacement d’un gant de toilette)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *