J’ai testé pour vous… l’arsenal idéal pour faire la nique aux boutons [de fièvre] !

J’ai testé pour vous… l’arsenal idéal pour faire la nique aux boutons [de fièvre] !

A chaque changement de saison, c’est la cata : un peu de fatigue, des défenses immunitaires en berne, un rafraichissement de l’atmosphère, mamie Vesper nous fait une poussée d’herpès labial (lisez toute fois un peu cet article si vous êtes sujet aux boutons d’acné !). Hummm, le glamour au top de sa beauté ! Bon, je ne vais trop m’en plaindre car cela s’est considérablement calmé depuis un traitement anti-viral, mais il arrive hélas que ces p*** de boutons de fièvre soient quand même assez costauds pour me pourrir la lèvre 🙁

guerre.jpg

Alors si dans ce billet je vous disais ce que j’utilisais pour les amoindrir, j’ai depuis découvert une nouvelle stratégie 100% Rambo pour en venir à bout plus rapidement : avec notamment l’huile essentielle d’arbre à thé !

teatree-copie-1.jpg

C’est devenu THE produit miracle à avoir dans sa salle de bain pour lutter contre les boutons, tous les boutons, que ce soit ceux d’herpès labial ou ceux d’acné. Car cette huile essentielle (qui n’a rien à voir avec le théier) a des propriétés antispetiques et cicatrisantes de OUF.

Quand je sens le machin se pointer, hop, j’en dépose à l’aide d’un coton tige quelques gouttes sur l’indésirable qui se rabougrit et se fait tout petit. Je suppose que le principe est le même pour le perfide bouton d’acné qui ne doit pas résister longtemps au traitement ! Je l’utilise de préférence le soir, parce que pour la journée, j’ai une autre arme.

Septembre-2012-3771.JPG

En effet, pour ces salopiauds de bouton de fièvre, le truc qui marche encore mieux que le patch soi-disant invisible (de la marque Compeed dont je vous avais parlé dans le billet précédent), c’est le pansement-gel de chez Urgo. Cette semaine, face à l’ennemi, je n’ai utilisé que lui. Il picote un peu à l’application lorsque le bouton est « mûr » mais très vite, il apaise et surtout il forme un vrai film sur le bouton empêchant toute contamination (c’est important pour moi, en tant que maman, d’éviter de transmettre cette saleté) et permettant même un chouïa de maquillage. Oui, parce qu’avant, je laissais l’indésirable sur lèvres nues, on le voyait forcément bien !

Mais maintenant, je le dissimule sous un patch et je le grime : pour ça, j’utilise un applicateur jetable (bah oui, je vous rappelle que si vous utilisez un truc pendant la période de poussée du truc, tout sera contaminé ) et hop, je dépose un peu de couleur sur toute la lèvre en estompant. Et paf, l’herpès, je lui cloue le bec ! Et sincèrement, le pansement-gel d’Urgo est vraiment bien mieux que le Compeed (qui colle à la plaie et la fait resaigner lorsqu’il se retire), tandis que le gel n’a pas le même effet. Seul truc, il vaut mieux le renouveler un peu plus souvent que le patch car il a tendance à blanchir sur la lèvre, ce qui lui retire sa cape d’invisibilité !

Petite photo test à l’appui… le patch est quand même visible, pas le pansement-gel !

patch-vs-gel.jpg

Je vous l’avais dit qu’on allait tous les niquer !

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires pour “J’ai testé pour vous… l’arsenal idéal pour faire la nique aux boutons [de fièvre] !”

  1. c’est un bon truc de savoir pour l’urgo car comme toi, en tant que maman, si j’ai une « poussé », je suis en mode alerte pour ems petits ! Par contre, le truc qui marche tres bien c’est l’homeo, je dois avouer que c’est super efficasse, ça degonfle et reduit la durée de vie du bouton !

  2. Salut miss !

    Je travaille en ce moment sur l’influence des blogs féminins sur le comportement d’achat des lectrices (dans le cadre de mon mémoire de fin d’études). 

J’ai lancé il y a quelques jours mon étude quantitative avec un questionnaire que j’ai construit en me basant sur les résultats du focus group que j’avais organisé au mois de juillet. 
Chaque répondante peut participer au concours que j’ai mis en place spécialement pour l’étude en laissant son adresse e-mail à la fin du questionnaire (il y a 16 lots mis en jeu).

    Si ça t’intéresse, je t’invite à y répondre à cette adresse:

    http://sweetandsour.over-blog.com/article-concours-etude-sur-l-influence-des-blogs-mode-beaute-109865286.html

    Bon week-end 🙂

  3. Ah, les boutons de fièvre! Cette horreur qui ne me laisse pas de répit depuis que je suis toute gamine!

    Pour moi, la seule chose qui marche (à peu pr!ès), c’est le Zovirax en comprimé: 5 fois par jour pendant 5 jours dès que je sens le picotement caractéristique du bouton pointer le bout de son nez.

    J’ai essayé les parchs, mais sur moi ça n’a pas marché…

  4. pour moi, il y a une chose qui marche super bien: l’ail. on le met quelques minutes sur le bouton. sinon, je fais un melange d’huiles essentielles de ravintsara, tea tree et niaouli, cire d’abeille, propolis et miel.

  5. Bonjour,
    De quel traitement de fond parlez-vous dans votre article s’il Vous plaît ? Je suis régulièrement une victime de ce foutu herpès labial !!!! Merci d’avance

    1. Bonjour, j’ai eu un traitement oral d’aciclovir, pendant un an, plus aucune poussée d’herpès… puis c’est revenu, alors maintenant, j’ai une dose de valacicovir à prendre en dose de « cheval » sur une journée : il faut consulter, de toutes manières, son médecin pour avoir la prescription et c’est surtout lui qui jugera du bien-fondé d’un traitement ! Sinon, l’huile essentielle d’arbre à thé est vraiment bien pour atténuer la crise ! Bon courage avec ce fichu herpès labial 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *