La longue dérive

La longue dérive

Je me tâte depuis longtemps à arrêter d’apparaitre – et donc à disparaitre – des réseaux sociaux… A la base, je me suis inscrite sur Facebook parce que j’avais un blog (avant mon blog, je n’étais pas sur Facebook) notamment pour construire une communauté, petit à petit, sans faux semblant et pouvoir partager ce que j’écrivais sur mon blog…

De la même manière, je me suis inscrite sur Instagram, plus tardivement, car j’avais un blog… et je pensais, sans doute naïvement, qu’il y avait un certain intérêt à partager ici et là des informations…

 

Et puis peu à peu, Facebook a été délaissé, pour faire place au royaume de l’apparence, aka Instagram : ce monde où le monde est beau et gentil (parfois) mais surtout le royaume de l’ego et des publications sponsorisées en grande partie (ou alors celui où on se plaint tout le temps, choisissez votre camp :).

Je ne me suis jamais réellement retrouvée dans ce réseau mais j’ai voulu essayer de faire différent… de poster sans me préoccuper du nombre de likes, car de toutes manières, ce n’est pas ce que je recherche ! Je cherchais parfois aussi dans les réseaux – que l’on qualifie de sociaux – une main tendue que je n’ai pas trouvée (alors que je pense l’avoir été pour certaines ! Bref!). Mais ça, c’est quelque chose que j’ai compris progressivement… Certains « échanges » se sont taris, ont fini par être à sens unique, même avec des personnes que je pensais être mes amies, et c’est sans doute ça qui m’a fait le plus mal au coeur. Oui, je suis un bisounours.

Force est de constater que les gens consomment, consomment du visuel, de la photo, ne lisent plus et que ça commence sérieusement à me les briser menu ! Je ne supporte plus tout ça (et ce n’est pas nouveau, j’ai pourtant essayé d’arrêter, je suis revenue, c’est pire qu’une addiction, mais c’est surtout que j’avais « espoir »).  Mais non, là, ce n’est plus possible… Je pense donc délaisser Instagram dans le sens où je n’y posterai sans doute plus grand chose, je continuerai de suivre les comptes auxquels je suis abonnée, car ce sont des ami(e)s ou des comptes d’intérêt sans que cela ne soit de la publicité. J’en ai réellement marre des étalages, déballages, article sponsorisé qui saute du coq à l’âne tant que tout est bon à prendre – et vas- y que je te colle des jeux, des couches bébé, derrière un rouge à lèvres et des fournitures scolaires et j’en passe ! Je ne retrouve que dans très peu de comptes ce partage qui faisait que je m’étais initialement inscrite… Pas plus que je ne me retrouve dans l’amitié via les réseaux sociaux. Mes vraies amies continueront à me voir, me parler, discuter en dehors de ça (même parmi vous, chères lectrices !), pour le reste, je le partagerai ici car c’est l’essence même de ce que j’aime écrire et en retour, si possible, lire vos commentaires…

Pour le partage, je garde donc mon blog, pour l’instant, cet espace m’appartient et si vous y venez, c’est vous qui le faites vivre ! Je ne le vois pas comme de la fast-consommation (ce que j’appelle de la fast-conso, c’est « tu vois une photo, tu likes ou pas, puis tu passes à autre chose ») – je le vois comme un espace où quelques volontaires viendront y passer un (bon?) moment, pour lire, partager, échanger et c’est définitivement de ça que j’ai envie.

Je ne supporte vraiment plus les réseaux sociaux… ce règle du paraître jusqu’à la nausée, ce manque réel de partage alors que l’on sait pertinemment que certains en profitent pour t’observer, t’épier (oui, car je vois que beaucoup de monde regarde mes stories, mais tellement peu d’interactions, de réponses, de commentaires, c’est triste !)… je préfère laisser tomber tout ça !

Est-ce que malgré tout, vous souhaitez que je continue à partager mes articles sur Facebook pour celles qui m’y suivent? Sinon, pour continuez à me suivre via les articles de blog, il y a la solution de l’inscription à la newsletter de blog, qui vous avertit à chaque nouvelle parution (l’interface est assez moche, mais vous n’avez qu’à cliquer pour vous inscrire et recevoir un mail à chaque nouvel article : c’est juste en face, dans l’onglet « pour ne rien rater »).

On se retrouve prochainement ! Alors, qui en est? Dites moi si vous êtes là, que je sache si je parle dans le vent, si j’arrête… J’avoue qu’en ce moment, ma tête fourmille d’interrogations….

Le début et une grande partie de cet article ont été écrits pendant mes vacances, là-bas, en montagne... j'hésitais à le poster, et finalement je l'ai terminé ce matin....

64 commentaires pour “La longue dérive”

  1. Bonjour
    J’aime votre ton dans l’écriture… Je suis de celles qui aiment mais ne laisse que peu de commentaires… J’entends et je comprends votre ras l’bol et votre questionnement cependant… Je tenais simplement à ce que vous sachiez que quand je ne vois pas vos posts, vous manquez à mon « surfing », je m’interroge sur votre absence… Voilà… Belle journée ☀️

    1. Merci Karine pour ce signe ! ça fait chaud au coeur de le lire ! Et comme vous avez été nombreuses, chères lectrices, à me faire ce signe, je suis toujours là, ça m’aide beaucoup à avancer !
      Merci donc d’être là avec votre douceur !

  2. Nouvelle lectrice, je ne vais que sur le blog, je suis allée zieuter vite fait sur insta, mais ce n’est pas ma priorité.

    Pas tant une réponse qu’un avis. Personnellement, j’ai un compte Facebook depuis des années (en fait bien une décennie… OMG…) initialement pour garder le contact avec des amies rencontrées via des forums qui ont basculé sur FB, il fallait bien suivre. Mais j’ai fini par ne plus y trouver mon compte. Je leur ai demandé à toutes de garder le contact via sms, ou des appli de discussion, mais je me suis vite rendue compte que si tu ne vas pas sur FB, tu n’existes pas. Donc ça fait le ménage dans les amitiés factices !
    Insta, c’est mon espace people, je suis des acteurs/auteurs/musiciens, je lis leurs actus, leurs combats, je partagerai peut-être quelques trucs, mais ce n’est pas vraiment ma manière de communiquer.
    Je conçois très bien cette réflexion que tu as sur les réseaux sociaux. Il me semble que pour ton blog, tu dois avoir quand même un besoin à partager sur différents média, donc facebook et instagram sont surement des passages obligés ?

    En tout cas, je suis inscrite à la newsletter.
    Au plaisir de lire tes articles (sans forcément répondre, parce que je suis une bavarde impénitente…) 🙂

    1. Pour FB et le fait d’avoir un blog (et pareil pour Instagram), oui je le voyais comme un complément voire une nécessité pour se faire connaître et partager ! Sur facebook ,j’ai une petite communauté qui me suit et à titre perso, je suis aussi des choses qui m’intéresse (comme toi pour les people, la musique, etc… donc je vais y rester, pour agréger de l’info.
      Et pour celles qui aiment me suivre, je resterai, partagerai, mais je garde finalement mon blog pour rester « entre nous »…

  3. Ouhhhhhhhh toi ça ne va pas fort…

    Et dans ce cas les réseaux sociaux sont des pièges.
    On pense à tort y trouver une écoute attentive, un lien social, du réconfort. Mais oublie ça !

    Parfois des nouvelles rencontres émergent une vraie amitié. C’est un peu utopique, et plus que rare.

    Tu le dis si bien : c’est le domaine de l’égo, du « est-ce qu’il a liké? », de l’envie, de la jalousie souvent, du faux semblant (personne n’a de vie parfaite), et à l’opposé aussi, du déversoir de plaintes, de jérémiades diverses.

    ( et je me rends compte que souvent je ne vaux pas mieux que les autres)

    Mais tu le dis aussi, c’est addictif, réellement. Je me connecte tous les matins :
    – Est- ce que machin ou machine a vu mon truc ?
    – Est-ce-que machin ou machine a fait un truc ? ( que moi je fais pas…)
    – Est-ce-qu’on me suit et qu’on m’aime en somme ?
    – Pourquoi chéri parle à cette conne et ne met pas de trucs mignons sur mon mur ? ( je m’égare là, lol, mais ça a été du vécu 🙂 )

    Le nombre de fois fois où j’ai dis « stop » pour revenir de plus belle…
    Pire que Sheila ! ( les paupières en moins, quoique là mes sourcils… bref)

    Fais un break si tu as besoin, si tu veux on le fais ensemble. Moi aussi ça me gave.
    Je suis une frustrée de FB ( dieu merci je n’ai pas cédé à instagram ou autre)

    J’ai souvent des attentes de ce truc, et bien que je sache que c’est vain, je continue, et je suis déçue.

    Mais on a un pouvoir, celui de dire. STOP.
    La vraie vie, les vrais amis ne sont pas là.
    La preuve on n’avais pas ça dans les années 90, et je trouve qu’on partageait bien plus, beaucoup plus, réellement.

    Tout ça c’est du flan ( et j’en ai une chouette recette avec mon robot de dingue ( que j’ai bien sur mis en photo sur FB… Pauv’fille 🙁 j’me sens nase )
    On regarde nos agendas de working-desperate housewives et tu viens le gouter à la maison.

    Gros bisous ma belle, arrête de te prendre la tête avec ça et prend du recul, sors du tourbillon, c’est que du vent !

    1. j’adore la dernière phrase (et le reste aussi d’ailleurs, pas fâchée hein ?) « prends du recul, sors du tourbillon, c’est que du vent !

      moi j’aime bien les articles du boudoir de Vesper, je les lis, je les consomme et parfois je ne réponds pas en me disant que j’exagère je pourrais au moins dire merci, ne serait ce que pour le mal qu’elle se donne la gentille créatrice du blog !
      allez hauts les coeurs, on continue à avancer, ton questionnement anne sophie est légitime, si tu veux arrêter, arrête, il faut que TOI tu prennes du plaisir à continuer à écrire, sinon çà ne sert à rien !
      bon courage et quelle que soit ta décision je la respecte !!!!

      1. et bien sûr çà n’était pas anne sophie que je voulais écrire mais anne lise (grrrrrrrrrrrrrr la correction automatique et reggggggggggggggggrrrrrrrrrrrrrrr la non relecture !)

      2. merci : c’est vrai qu’on a « consomme » sans parfois prendre le temps de « remercier » et pourtant…. j’essaye, maintenant, de moins consommer, comme à une époque, de prendre mon temps, de commenter là où je peux !

  4. Salut
    Je ne réponds pas souvent à tes messages mais là j’ai l’impression que tu as besoin d’un coup de boots de tes lectrices moi je lis tous tes articles sauf ceux qui concernent les livres on n’a pas les mêmes goûts j’espère que tu vas continuer.
    Bon courage

    Lucile

    1. Merci pour ton signe : j’avais en effet « besoin » de sentir que derrière mes écrits, il y avait des lectrices ! Et vous toutes, vous me l’avez montré ! c’est exactement ça : un coup de boost ! Alors merci !
      Pour la lecture, tu aimes quoi?

    2. Salut,

      Mes lectures ne sont que pour la détente et pas du tout culturelles j’aime beaucoup les policiers Minier Elisabeth Georges Mary Higgins Clark, Lisa Gardner Harlan Coben… et je lis Daniele Steel, Françoise Bourdin, Élise Fisher, Lorraine Fouchet….

      À bientôt

      Lucile

      1. J’aime aussi les policiers, j’ai lu Mary Higgings Clark et Harlen Coben… Daniele Steel, je n’ai jamais lu, mais j’ai entendu parler… à suivre donc !

  5. Les réseaux sociaux m’étouffe on se demande ce qui est vrai et faux
    Je ne publie que peu car je n’aime pas exposer ma vie
    Ma vie je la vie avec de vrais amis
    Votre blog je me suis abonnée et jevous lis avec plaisir
    Bien a vous

    1. moi je ne suis sur FB que pour un jeu que je fais (et qui est totalement chronophage lol, parfois j’ai honte) et les divers forums de lecture parce que j’adore lire et qui j’y puise plein d’idées !

      1. ahhh les jeux, je recevais pas mal d’invitations à des jeux de la part de copines, je ne comprenais pas trop, mais maintenant je vois mieux 🙂

    2. Merci Corinne ! Pour ma part, je suis parfois gênée par ce que je peux voir partagé sur les réseaux sociaux… et je n’ai plus envie de ça, ni d’y participer ! Je vais toutefois garder FB car j’ai besoin d’agréger de l’information et ça me sert à ça et aussi parce que je suis abonnée à un groupe de généalogie qui m’intéresse énormément et tout se passe via l’échange sur FB… c’est d’ailleurs le gros intérêt que j’y vois et le pourquoi j’y reste ! Sinon, je partirai ! Comme je l’ai fait pour Instagram !

  6. Bonjour

    Je fais partie de celles qui lisent (mais ne commentent pas … je le reconnais :/). Notamment parce que je n’ai pas l’impression d’avoir qq chose d’intéressant à rajouter. Naïvement, je me dis que tu dois savoir que ce que tu écrit (me) plaît car je reviens à chaque fois… mais je me rend bien compte que ça ne fonctionne pas comme ça …
    Je suis ton blog depuis des années et j’aime beaucoup ta plume.
    FB (je ne te suis pas sur Instagram que j’utilise peu) me sert à savoir qd tu as publié un nouvel article (et je pense en avoir lu 80% depuis toutes ces années).
    Du coup pour moi, je souhaite que tu contiue à écrire sur ton blog si tu en as toujours l’envie… Le reste m’importe peu. 😉
    Au plaisir de te lire 🙂

    1. Merci Fiona de sortir de l’ombre pour me faire signe, qui compte pour moi ! Si mes lectrices sont là, je serai là ! Je suis donc là ! Merci !

  7. Moi je t’avoue que les RS, j’en ai un peu rien à fiche en fait. J’adore Instagram car j’échange pas mal en message privé avec des « grandes » blogueuses super accessibles qui prennent le temps de te répondre (comme Stéphanie Zwicky ou Emilie Brunette) que des amis, des blogueuses comme Estelle de Some Place Called Home ou des gens lambda dont le compte est inspirant. Je m’y inspire beaucoup aussi, notamment sur les voyages et la couture (c’est un peu mon Pinterest ^^, même si j’ai un vrai Pinterest).
    Pour le reste, je fais la part des choses. Je me désabonne des comptes où je ne trouve plus mon intérêt, je ne m’abonne pas aux comptes dont je déteste le contenu (allez je cite : Peekabooo et sa clique car c’est étalage à gogo et ce n’est pas ce que je recherche). Faire du tri, trouver des comptes qui te ressemblent ou qui
    Facebook, j’y vais peu, je n’y passe plus des heures comme je pouvais y passer avant. D’ailleurs, tu remarqueras que ma page du blog n’est même pas alimentée ^^
    Je pars du principe que l’important est de faire ce qu’il te plaît. Tu as envie d’écrire sur ce blog ? Go. Même si tu es lue que par 1 lectrice, peu importe, toi, ça te fait kiffer d’écrire et c’est bien l’essentiel. Tu ne trouves pas ?

    1. Ce que j’ai envie, c’est de faire vivre ce blog : pour le faire vivre, c’est pour moi écrire et interagir avec mes lectrices, avoir un échange et cet article me montre que c’est possible et ça me plait vraiment ! Le clic, le coeur, le like, je m’en fiche, à vrai dire, c’est tellement simple que c’est trop facile de tout aimer ! La vraie richesse, c’est le vrai échange, le partage, avoir une petite communauté dont je connais les prénoms, qui ne sont pas des anonymes noyés parmi 10, 100 1000 kilo-pseudos (car il faut penser en « kilo » : sur Insta, tu as 10k followers, tu as un M. followers… du chiffre, du chiffre ! Pour moi, c’est pas ça ! Et c’est aussi écrire et être lue, pas vue ! ça sous entend une démarche plus « pro-active » 🙂

  8. Salut Anne lise je comprends ta réaction, mais l’important c’est que tu aimes écrire et tu écris bien je lis régulièrement tes blogs , mais je ne suis pas une grande adepte des réseaux sociaux j’ai facebook privé uniquement ma famille et mes amis et sur Instagram c’est uniquement la mode et la musique , je like régulièrement tes posts parfois je fais quelque commentaires. Dans tous les cas fait ce que tu as envie pour toi et non pas pour les autres .

    1. Merci Bouchra ! Je continuerai à écrire, car c’est ce que j’aime ! Et si mes lectrices sont là, c’est l’essentiel ! Et là, vous êtes là, et ça fait chaud au coeur ! C’est ça qui compte ! La vraie vie ! Pas le clic !

  9. Je te comprends…
    Perso, j’ai retiré tous mes contacts de Facebook…
    Insta, je ne suis qu’une poignée de personnes 99% de la famille…
    Depuis, j y passe bcp moins de temps.
    De toute façon, je n’ai plus le temps de rien donc c’est mieux comme cela…

    Tu verrais que cela te libererait un temps fou en effaçant tes comptes FB et IG.
    Tes lectrices te lisent sur ton blog avec plaisir. C’est le principal. 🙂
    Moi, je suis avertie via hellocoton donc je ne rate rien.

    Quant à la survie du métier de journaliste pur et et dur sachant écrire correctement, je pense qu’il est remplacé par le métier d’influenceur… Je l’ai remarqué en écoutant le podcast de Julia donne le ton.
    Les dinoblogueuses se sont diversifiées dans leurs activités…

    Je t’envoie plein d’ondes positives!

    1. Hello ! Instagram n’est plus, quant à FB, je le garde pour le moment, pour agréger de l’information essentiellement et continuer à suivre les informations d’un groupe de généalogie qui m’intéresse ++++. Mes vraies amies savent où me trouver, les autres, bah… 🙂 voilà !
      Quant au métier de journaliste, je me tate, je me pose beaucoup de questions, et je ne le vois en revanche pas du tout comme celui d’influenceur : pour moi, ce dernier, ça s’apparente à une nouvelle forme de promotion, de publicité, le journalisme reste de l’information ! C’est à ça que j’ai été formée ! Pas à faire du marketing ! Mais c’est vrai qu’hélas, de plus en plus de grands groupes sont gouvernés par « faire du fric, faire du clic », c’est tellement regrettable ! J’aurai tellement de quoi dire ! mais ça serait trop long !
      Je pense que le journalisme n’a pas – à certains endroits – su prendre le virage du numérique… d’autres l’ont en revanche pris, mais trop vite, trop fort et se sont perdus….
      J’ose croire qu’un juste milieu est possible : une information, mais aussi, c’est le nerf de la guerre, faire un peu de profit… sans se perdre ! Idem pour les blogs : on peut essayer de rester de qualité, sans se perdre, je le pense, et accepter de travailler en bonne intelligence avec des marques quand ça s’inscrit dans un cadre précis, mais perso, je ne me verrais pas vanter les mérites d’un thé ou d’une crème de beauté et le lendemain vanter les mérites de la marque adverse : ce que l’on voit pourtant continuellement maintenant… ce que je ne comprends pas, en tant que « lectrice ». Pour moi ça décrédibilise totalement la personne (je parle d’opération sponsorisée…. enfin, le débat est vaste, mais moi, je n’ai plus envie de particper à tout cela et de promouvoir pour consommer. J’ai envie de partager de bons moments, de partager des choses matérielles, certes, mais aussi des points de vue, de la réflexion, et pour ça, il faut de l’interaction… je suis naïve, mais je pense que les gens ont encore besoin de ça, même si ça s’appauvrit… c’est peut-être prétentieux de ma part de penser ça, mais j’ai plutôt envie de participer à ça plutôt qu’à vendre du rêve sur une société de consommation !

  10. moi je suis là, depuis assez longtemps mais j’ai changé de pseudo entretemps
    je garde aussi mon blog envers et contre tout, j’ai du mal à le faire évoluer et pas bcp de temps mais j’ai toujours aimé écrire et j’ai commencé avec un blog, qui reste mon « media » de prédilection
    bisous bisous !!

    1. Je viens d’aller revoir ton blog, et je me souviens : du tricot ! Entre autres ! En fait, j’adorerai m’y mettre, car je suis sûre que c’est non seulement très apaisant et qu’en plus, tu fais quelque chose de tes mains ! Et je me vois bien relax, l’hiver, au coin du feu ou presque, en train d’essayer de faire une écharpe 🙂 ça doit être jouable pour commencer? Faut absolument que j’essaye ! Mais j’ai l’impression que j’ai deux mains gauches (cela dit, pourquoi n’y arriverai pas? Je me pensais nulle en couture et je me suis occupée de re-housser des fauteuils des années 70 et j’étais très contente du résultat ! Alors va falloir que j’m’y mette pour de vrai ! On verra ça cet hiver 😉

  11. Salut,
    Avec la reprise du boulot, je suis un peu en retard dans le suivi de mes lectures. J’ai vu passé tes derniers articles sur FB. Je vais m’inscrire sur la newsletter du blog. Ce sera plus simple 😉
    En ce qui me concerne, cela me permet de garder le lien entre nos vies de foufou. Je n’ai pas la patience d’écrire un blog mais j’aime bien suivre la vie de mes amies même en pointillé.
    Bisous et à bientôt !
    Laurence

  12. Moi je continue de te lire car je suis abonnée et je reçois un mail qui m’informe de tes nouveaux articles, mais j’apprecie aussi tes stories !! (Je ne sais pas si je les vois sur fb ou insta car j’ai les deux); mais j’aime bien écouter ta voix qui raconte des choses, tout comme j’aime ta plume qui raconte des choses!

    1. Pour les stories, il n’y en aura plus, je pense, puisque je le faisais sur Instagram qui les reliait à FB… c’est marrant car plusieurs m’ont dit aimer écouter ma voix, mais moi je ne la supporte pas quand je l’entend (c’est vrai de plein de monde, je crois 🙂 mais ma plume et les écrits, ils restent, je suis accrochée à mon blog, comme un boulet 🙂

  13. Bonjour,
    Ta réaction viscérale par rapport à Instagram me paraît on ne peut plus compréhensible : je my suis aussi inscrite il y trois ans, pensant également trouver une communauté de partage (avec d’autre amoureux de la nature et de la randonnée, dans mon cas). J’ai vite constaté qu’effectivement, personne ne lisait ni n’avait envie de créer ou de maintenir un échange et autrement que par onomatopées, émoticones ou mots plaqués et dénués de sens. J’ai donc coupé court, mais j’étais déçue. Alors qu’Internet devait à l’origine permettre plus d’échanges, plus d’ouverture, c’est le factice qui s’est imposé.
    En ce qui concerne le partage de tes articles sur Facebook, j’avoue n’avoir pas d’opinion tranchée : agis comme tu le préfères. J’y repère en effet tes nouveaux articles, mais comme j’ai enregistré ton blog dans mon Bloglovin, je suis de toute manière informée des parutions sans avoir besoin de FB. J’avoue d’ailleurs que, si ce n’était pas mon seul moyen de rester en contact avec des amies éloignées géographiquement, je me désabonnerais aussi de Facebook tant la structure mise en place par son créateur et le ton des commentaires qui y règnent m’insupporte. Sans parler du « temps de cerveau disponible  » que cela occupe, souvent sans véritable apport positif.
    Bref, je te soutiens dans toute décision que tu prendras : ce qui importe est justement que tu conserves ta liberté et ta spécificité sans te croire obligée de te couler dans des moules dans lesquels tu ne te reconnais pas. Continue à écrire : c’est la plus grande des libertés !

    1. Merci pour ton message et ta compréhension : je vais garder FB pour le moment, donc je vais continuer à partager mes articles, mais à titre perso, c’est pour y trouver de l’info que j’agrège en étant abonnée à diverses pages… sinon, je n’y poste guère plus de choses perso ! Mon blog restera mon moyen d’expression !

  14. Je lis les articles du blog et vous suis sur Instagram.
    Je ne comprends pas pourquoi il faudrait être sur Facebook et Instagram quand on a un blog ?

    1. En fait, quand j’ai créé mon blog, il a fallu me faire connaître et FB était un bon moyen pour ça… et aussi pour relayer mes articles au quotidien lorsque je postais tous les jours…. et puis est arrivé Instagram et quand on avait un blog, ça semblait être un plus, comme une panacée pour partager… au départ, je partageais aussi sur Instagram ce que je postais sur mon blog, et des instants de vie…. mais finalement, je n’y trouve plus mon compte… FB, c’est un peu différent, car j’y ai une petite communauté pour mon blog et je suis abonnée à un groupe de généalogie qui partage de nombreuses choses intéressantes et uniquement par ce biais… donc je regretterai de ne plus y avoir accès ! et ça me permet à titre perso et pro d’agréger de l’info, mais je ne poste guère de choses perso pour m’épancher… d’ailleurs, je l’ai fait sur Instagram juste avant de déconnecter, car ça « bouillonnait » en moi et puis hop, la soupape s’est ouverte, j’ai écrit et ça m’a un peu libérée ! En espérant que mes lectrices suivront !

  15. Hello ! Je ressens beaucoup de tristesse et de lassitude et c’est quelque chose dont tu avais déjà parlé ! Ton blog est sincère, intéressant et j’essaye autant que faire se peut de commenter quand j’ai du temps ! On a toujours envie de partager sur de vrais sujets… les photos, c’est bien, mais ça ne « nourrit » pas l’intellect ! Sois sûre qu’on sera là au RDV même si tu désertes les réseaux sociaux ! A titre personnel, j’y vais moins voire plus du tout, je n’y ai rien trouvé d’intéressant !

    1. J’ai trouvé un intérêt à FB maintenant, c’est que j’y agrège de l’information, et ça m’aide à avoir tout ça au même endroit… et puis je suis aussi inscrite dans un groupe de généalogie qui m’intéresse et qui m’apporte beaucoup donc je n’ai pas envie de laisser tomber FB à « cause » ou grâce à ça 🙂 mais Insta, j’ai déconnecté !

  16. Coucou
    Je te comprends, je ressens la même chose. Je ne poste que très peu maintenant. Insta c’est pas moi pas assez banquable trop spontanée… Le blog encore, rarement… Finalement ce n’est plus comme au début. Mais je te suis encore avec grand plaisir, l’authenticité est rare et tu es une de celles qui sait preserver ça.
    Gros bisous

    1. Merci d’avoir pris le temps d’un message ! c’est quelque chose qui coûte peu, mais je suis convaincue de son efficacité : pour dire à quelqu’un qu’on pense à lui/ à elle, qu’on est là, qu’on se soutient… et tu sais que justement, je pense aussi à toi, et que tu as toute mon amitié virtuelle, même virtuelle !

  17. Coucou ma belle,

    Je lis tous tes articles puisque je suis abonnée à la newsletter et que je te suis aussi sur FB et Insta.
    J’aime ce que tu écris et ça me permet de suivre un peu ta vie avec tes articles un peu plus perso.
    Après j’avoue je ne commente pas souvent. Je n’en ressens pas le besoin je crois sauf si le sujet me donne à débattre et encore… je ne suis pas de celles qui aiment débattre…
    Mais pour connaître l’envers du décors des réseaux sociaux et des blogs, je peux comprendre que ça te blesse de ne pas avoir de retour de tes lectrices.
    Après pour ce qui est d’Insta ou FB, j’ai pris beaucoup de recul par rapport à ça… j’y vais de façon très détachée et je pose de façon très aléatoire…
    Bisous et à bientôt à Lille si tu es dispo (j’y vais le 30/09 normalement)
    Julie

  18. Bonjour,
    C’est la première fois que je laisse un commentaire…. Je suis votre blog depuis plusieurs années, en silence mais avec toujours avec autant de plaisir. Je vais également sur Instagram mais sans conviction, juste pour voir. J’ai un compte Facebook et un compte Instagram sur lesquels je suis totalement inactive. Ces réseaux attachent trop d’importance aux apparences…Tout paraît trop beau ou trop simple.
    Vos centres d’interêts sont proches des miens et c’est votre honnêteté qui m’importe…..et j’aimerais continuer à lire votre blog .
    Je me rends compte que les commentaires sont importants pour vous, je vais donc essayer d’en laisser de temps en temps, même si je n’ai pas grand chose à ajouter.
    Bon courage

    1. Merci beaucoup d’avoir pris le temps d’un petit commentaire, ça fait réellement plaisir de se sentir soutenue par mes lectrices, même celles de l’ombre ! Sincèrement ! Sinon, on se demande si ça sert encore d’écrire si on est seule?

  19. Coucou Anne-Lise, comme je te comprends ! Je vois trop de comptes Instagram dériver vers quelque chose que je n’aime pas. Comme tu dis, un jour on parle beauté, lendemain lessive puis bonbons… Et bien sûr sans préciser que c’est de la pub… Bref je fais le tri et ne vais voir que les comptes qui me parlent au coeur. Même si je ne te laisse que rarement un commentaire (il faut d’ailleurs que je m’améliore en ce sens), j’ai toujours une pensée pour toi. Après ce petit séjour en Allemagne dont nous nous souviendrons encore longtemps je pense, il y a comme un petit fil qui me relie à toi. En tout cas, ça me fait du bien de voir ta petite famille, des gens simples et heureux, de voir tes sublimes fleurs que j’enviiiiie, l’avancement de vos travaux, etc. Donc oui, j’en serai !!!

  20. Bonjour Anne-Lise,
    Je m’interroge d’autant plus sur l’intérêt d’Instagram que je me suis fait cet été pirater mon compte. Impossible d’y accéder via mon identifiant. Pour autant j’aime suivre quelques comptes plus mes amis. Mais c’est avant tout de la consommation d’images, le plus souvent dépourvues de sens profond. Je préfère reposer en lisant un article complet comme pour les magazines ou l’information. J’aime les articles fouillés et non une succession de titres suivis d’entrefilets. Un peu de profondeur dans ce monde superficiel !

    1. Hello ! J’ai eu mon compte piraté à une époque, et j’avais réussi à le récupérer ! ça m’avait touchée, à ce moment-là. Concernant les comptes que je suivais (car je ne suis plus sur instagram depuis cet article), je te suivais, je suivais quelques comptes d’amies blogueuses et beaucoup de comptes d’histoire et de plantes, mes centres d’intérêt. Et malgré cela, j’ai ressenti un grand vite, une grande vacuité dans ce que je voyais parfois… et j’étais aussi tentée d’aller zieuter parfois les compte d’influenceuses que mes amies partageaient ou critiquaient et vraiment, ça m’ulcérait au plus au point de voir ces étalages, etc…. ni une ni deux, la solution est pour moi de supprimer… pour FB, étant donné que je m’en sers pour agréger de l’info pour moi et mon boulot, je vais le garder ! et ça me permet d’avoir un lien vers de l’information plus fouillée

  21. Coucou. Je suis d’accord avec toi sur la derive des réseaux sociaux. On y est finalement mais sans créer de lien social.
    Pour ma part, je n’ai jamais eu Facebook pourtant on m’a souvent dit « c’est nul, je peux pas te parler de ci ou ça car tu n’as pas Facebook « j’ai bien l’impression Que ce réseau s’épuise.
    Sinon je suis sur insta pour suivre des blogueuses/youtubeuses que j’apprécie, les plats du jour dans les restos, les infos de ma commune…
    Je te confirme que la newsletter est efficace car j’arrive sur cette page par le biais de la newsletter que j’ai reçu dans ma boîte mail!

    1. Je me souviens d’une époque où je n’avais pas FB et j’avais des amis, anciens de la même formation que moi qui me disait « c’est chouette, etc… » mais je n’avais pas cédé… avec mon blog, ça me semblait un bon relais pour me faire connaître et j’y ai bâti une petite communauté… et j’y ai retrouvé des amies, je communique assez souvent avec ma meilleure amie aussi (mais aussi de vive voix 🙂 et ça me permet aussi d’agréger de l’info pour le boulot en suivant des pages d’intérêt…. mais Instagram, je n’y trouve pas mon compte : certaines photos sont belles, certes, mais au final, c’est assez creux, je trouve ! Que je mette une photo d’un paysage avec un long texte ou une photo de moi avec le meêm long texte, le texte ne sera pas lu, c’est la photo qui primera… et ça, finalement, j’ai mis du temps à le comprendre, mais ce n’est pas ça qui m’intéresse !

  22. Je suis toujours là te lire ! Les réseaux sociaux sont si superficiels…. et comme tu dis, c’est fast fast fast !
    J’ai toujours plaisir à lire des blogs, mais nous sommes de moins en moins nombreux à le faire, ça c’est sûr. Mais moi j’aime la qualité et la sincérité…. donc les réseaux, je les consomme pour ce qu’ils sont. et je reste fidèle à mes blogs chouchous

  23. Je ne te suivais pas sur FB ni sur Instagram mais je n’ai tout simplement pas le temps de suivre les blogueurs partout ! Les réseaux sociaux sont ce que nous en faisons; je suis sur FB pour échanger avec mes amis et mes enfants qui y sont de moins en moins d’ailleurs ; ça me fait plaisir de voir les photos de ma fille à cheval et pour elle c’est quand même plus simple que tout le monde la voie sans qu’elle ait besoin de poser une photo 57 fois ! j’ai un compte twitter et un compte LinkedIn pour mon travail aussi. je m’en fiche un peu que certains étalent n’importe quoi sur les réseaux c’est leur affaire ! puisque ça ne t’apportait plus ce que tu voulais tu as bien fait d’arrêter

  24. J’utilise les réseaux sociaux pour m’informer, mais plus pour interagir avec mes amis, je trouve que les rapports humains se ternissent à l’utilisation de ces réseaux ! Rien ne vaut une vraie interaction ! Pour ton blog, je comprends que tu aies pu les trouver utile, mais garde ce qui te convient !

  25. Pas moyen de te trouver depuis hier sur insta. Inquiète je pose la question en mp à juju . Tu vois tu n’es pas invisible ….en fait je parle souvent de toi à mon mari .je t’admire …mais ne me sent pas à la hauteur . Cet été nous avons eux des points communs en vacances . Puis un déclic. Seulement plus de compte !! J’ ai eu peur . Peur que tu ailles mal . Après peut-être l’idée d’être en liste noire mais c’était moins important que ta santé ou ton moral !!!! . Je te comprends. Même sur le sujet de la rentrée ,on vieillit bien non ?? 😉 , gros ménage de mon côté. Toujours cet espoir …mais en fait il s’épuise. Je pense vraiment finir dans un petit village en Aveyron …ce qui ne semble pas déplaire à mon mari non plus . Je te suis ici alors . Tu veux bien ???

    1. Hello ! Pas d’inquiétude, j’ai juste délaissé Instagram (supprimé en fait !) mais je suis toujours là, comme tu peux le voir !
      Je m’interroge quand tu me dis que tu dis que tu m’admires (c’est genti, mais je ne le mérite pas, je suis une femme lambda 🙂 mais que tu ne sens pas à la hauteur… à la hauteur de quoi?
      Et quand tu parles de points communs vacances, tu pensais à quoi?
      Sinon, pour ce qui est de me « suivre », j’écrirais encore sur mon blog et je suis aussi sur ma page FB (www.facebook.com/AnneLiseDuBoudoirdeVesper) et sinon, tu peux aussi m’écrire (mail) ça me ferait plaisir si tu veux papoter !
      Tu es la bienvenue où tu veux 🙂

  26. Les échanges sur les rs vaste sujet… je ne suis que très peu de comptes moins de 90 dont la moitié sont des gens que je connais dans la vraie vie. Pas forcément intimes mais dont j’aime l’univers… Je regarde, je like et très rarement je commente. Je suis blogueuse de base, j’aimais écrire mais le manque d’interaction m’a fais cesser. Ça m’a rendu plus libre et légère étrangement, plus de pression de publication, de réponse dans les délais aux commentaire. J’y reviendrais mais pour moi, parce que c’est ma maison virtuelle contrairement à mon mur Instagram qui ne m’appartient pas. Instagram est ce que je veux qu’il soit… si j’ai envie de râler, je sais quels comptes aller ouvrir, si je veux voyager aussi. Je me fou des likes et des commentaires, les notifications sont d’ailleurs désactivées mais j’aime cette bulle d’ouverture sur le monde oui chacun lui donne le sens qu’il en a envie.
    Je passerais donc par ici de temps en temps prendre des nouvelles même si ouvrir les blogs que j’aimai n’est plus un automatisme et puis, j’ai vu que ton pseudo était toujours actif peut être changeras tu d’avis..
    Gros bisous

    1. coucou, oui, j’avais été rechercher mes photos, j’ai quand même gardé ce que j’avais publié, mais maintenant, je suis en off sur Insta 🙂 et je ne m’en porte pas plus mal (même mieux, parce que trop de choses m’énervait) et puis j’ai découvert que je pouvais aller voir tes photos sans avoir de compte en cherchant sur google ton compte instagram (mais je ne peux pas voir tes stories, qui m’amusaient parfois 🙂 donc moi aussi de temps en temps, j’irai voir et te ferait un signe ! et qui sait, si tu passes sur Lille 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *