La cellulite, les femmes, vous et moi… (volet n°1 d’une série)

La cellulite, les femmes, vous et moi… (volet n°1 d’une série)

Aucune femme (ou presque) lui échappe puisque 90% des femmes considèrent qu’elles ont de la cellulite. Parmi elles, 54% la considèrent comme extrêmement pénalisante (je n’en suis pas là, j’estime qu’il y a des choses plus graves !).

gambettes.jpg

Pour y faire face, certaines sont prêtes à tout, même à passer sur le billard pour dégommer l’indésirable.

On se ruine en crèmes, en massage palpé-roulé qui nous coûte un bras et on finit par déprimer en retombant sur une plaque de chocolat.

Parce que les régimes n’y font rien : la cellulite a le bon goût – au moins – de toucher toutes les femmes (oui les 10% de chanceuses, je les boude ;-). Minces, normales ou grosses (si on parle en terme d’IMC), toutes logées à la même enseigne. C’est déjà ça, si j’ose dire !

karolina-kurkova.jpg

Le top Kurkova aussi a de la cellulite

Certes des solutions existent : des rééquilibrages (alimentaires, hormonaux, circulatoires ou comportemetaux) permettent d’en diminuer l’aspect. La faire disparaître? Je ne sais pas si c’est possible. Si des solutions plus radicales comme la liposuccion la gomme, je crains que ça ne soit définitif.

 

Et pourtant les canons de la beauté ont changé

Et puis, nous les femmes, avons progressé dans notre perception de ce qu’il fallait faire pour la dégommer : dans les années 70, les femmes pensaient qu’il fallait souffrir pour être belle. Donc aucun problème à s’infliger des massages lourds d’au moins 1/4 d’h pour espérer voir un bourrelet diminuer. Puis ce fut l’avènement des nouveautés (crèmes thermo-chauffantes) et de l’aérobic (Véronique et Davina, tou, tou, tou, tou, tou, tou- you- tou, toussa). Puis les laboratoires de cosméto nous ont promis des produits plus calins à utiliser et surtout plus rapides à poser. L’ère des crèmes amincissantes devenait alors le marronnier des magazines féminins ! Jusqu’à ce qu’en mai 2004, le magazine 60 millions de consommateurs publie une étude comparative sur les crèmes minceur qui titrait « ça marche ». Razzia sur le rayon beauté de toutes les para et des supermarchés ! Depuis l’offre s’est diversifiée, on trouve du bio, du spécial nuit, du spécial cellulite localisée, et même des produits ciblés chez nos moitiés les hommes. Je crois qu’il n’y a jamais eu autant de crèmes disponibles sur le marché!

 

Dans mon cas, même mince, j’avais de la cellulite. C’était léger. Je m’en fichais, même si déjà à 20 ans, je détestais (déjà) mes genoux, que je trouvais trop gros ! En voyant des photos de ce temps qui n’existe plus, je me dis que j’étais folle : j’étais très bien (oui je me lance des fleurs, j’ai le droit, après, ça ne sera plus le même discours). Et puis l’âge avançant, les bébés s’installant tout à tour pour 9 mois en moi, la cellulite est devenue une habituée, surtout guidée chez moi par une rétention d’eau toute beurk.

Je n’ai pourtant pas une cellulite si catastrophique que ça. Mais le gros souci avec lequel je me bats perpétuellement et qui m’ennuie vraiment de plus en plus au point que je focalise uniquement là dessus, ce sont mes poteaux mes jambes. Je fais une fixette dessus. Je ne suis pas très grande, je ne suis pas non plus toute petite mais je ne suis pas courte sur pattes (1m65), heureusement, me dis-je de temps en temps, pensant que ça limite les dégâts.

cellulite.jpg

Car des dégats, il y en a : c’est simple, je suis (ou je me trouve?) disproportionnée. J’ai le haut du corps de corpulence normale, moyenne, je n’ai jamais eu de ventre (sauf enceinte, j’étais vraiment énorme) mais mes jambes, ah mes jambes…. Blanches, elles sont comme le reste de ma carnation, j’ai appris à m’y faire.

J’ai des soucis veineux et j’ai déjà dû me faire opérer pour soulager tout ça. Visuellement, ça se traduit par des veines apparentes, des varicosités, des bleus (oui j’ai une chance énorme, c’est que je marque très facilement dès que je me cogne quelque part ! ça ajoute au reste).Waouhhhh je vous vends un max de rêve là, hein !

De manière concomittente, je suis du genre à stocker de l’eau dans mes cellules et c’est ça qui fait que progressivement au cours des ans, j’ai pris du poids.

Rien de catastrophique (mais quand même (je le dis???) un peu plus de 10 kg en 10 ans. Voilà OUF c’est dit, c’est pas facile. Je suis passé d’un petit 36, petit à petit, à un 40 récemment, qui s’est stabilisé depuis la naissance de la troisième.

2002.jpg

Voilà un temps où je me trouvais bien. 10 kg de moins. 10 ans de moins aussi.

Là je vois des filles plus minces sourire et des filles plus grosses me dire « mais c’est très bien, tu sais, la moyenne française, blablabla… » . Oui je sais, c’est pas la fin du monde. Sauf que j’ai longtemps été plus mince et que si mes kilos étaient harmonieusement répartis, je les assumerai sans doute mieux. Je ne vois que ça, ces kg sur mes jambes : si je pouvais retirer 5 kg à chaque jambe, je serai ravie !! Parce que ces packs d’eau qui plombent mes gambettes, j’en ai MARRE.

On ne peut pas être et avoir été me dit toujours ma maman : je ne cherche pas à être ce que je ne pourrais plus être (eh, j’ai eu trois mômes!) mais j’aimerai retrouver des jambes plus fines, un peu galbées et chez moi, j’ai l’impression que c’est une gageure.

Alors je me suis dit qu’en parler ici, dans mon boudoir, ça m’aiderait et me permettrait de formaliser un peu la suite. Comme si je prenais un engagement. Je vois ce blog aussi un peu comme ça.

Parce que j’ai décidé d’en finir avec ces poteaux et je me lance un défi : perdre un peu de poids, mais que ça soit lié à une amélioration de mes gambettes.

Il n’est pas uniquement question de cellulite (d’ailleurs, je n’ai quasiment pas une once de culotte de cheval, c’est pourtant la hantise de toutes, non?), j’ai juste deux poteaux disgracieux à la place des jambes. Pas de genoux qui se distingue (bon j’exagère, mais c’est tout droit, pas de galbe). Je veux dégommer et gommer tout ça.

 

Et la prochaine fois sur ce blog, demain, je vous présente mon programme : je suis prête à prendre du temps, mais pas non plus à claquer des sommes astronomiques dans des trucs inefficaces. Je ne passerai pas non plus par la case chirurgie (j’ai un avis sur la chirurgie que je vous présenterai un jour, peut-être).

Pour cette bataille, j’aurai besoin d’aide. Il me faudra ne pas craquer, trouver des trucs, des astuces, des encouragements, et c’est pourquoi j’en parle ici. Peut-être même que parmi vous il y a des filles qui souhaitent aussi perdre du poids, de la cellulite, un morceau de jambe? Alors on vient.

Je suis motivée, j’espère réussir à maintenir le cap. On y va?

@ demain pour la suite !

14 commentaires pour “La cellulite, les femmes, vous et moi… (volet n°1 d’une série)”

  1. La cellulite… j’en ai… il n’y a que le sport qui fait quelle parte ou qu’il y en ai moins (du moins dans mon cas) seulement je n’aime pas ça… notre ennemie juré !

  2. Aaaaaahhhhh,

    J’ai la même hantise que toi, mes jambes!!! Et dès que les beaux jours pointent leur nez et qu’il faut se délester de ses collants… je déprime!!!

    Normalement, je devrais me faire retirer des varices, mais je n’ai pas encore osé me lancer. Avec des jambes blafardes et une peau qui marque tout comme toi, ça ne fait vraiment pas top les jambes nues.

    Bon, mes jambes ont supporté une 1ère grossesse et une prise de poids de 20 kg (oups… j’ai réussi à tout perdre en 1 an), mais ça laisse des traces.

    C’est vrai que c »est tellement tentant la chirurgie esthétique… si ce n’est le prix.

    Je vais donc suivre au quotidien ton expérience, et avec grand intérêt.

    Merciiiii pour ce partage!!!!

  3. C’est un très joli texte que tu nous as écrit ^^

    Moi c’est pas mes jambes que je n’aime pas (bien qu’elles soient beauuuuucoup trop courtes !!) ce sont mes cuisses. Dans mes rêves j’aurais des cuisses qui ne se touchent pas, mais en vrai elles se font des calins XD Ce n’est pas terrible hein, mais j’aime pas. Le seul truc que j’avais trouvé pour les faire maigrir un peu c’est le step. J’en faisais dans un petit groupe dans un village, c’était sympa et pas du tout compétition, et 1h par semaine c’était suffisant (bon avec que 5 min de pause en plus -_-).
    J’ai bien envie de retourner en faire mais je n’ai pas le courage… J’admire ta résolution parce que je suis bien souvent incapable t’en tenir des comme ça ^^

    Des bisous

  4. Je vois que nous menons toutes le même combat! je me suis un peu laissée aller ces derniers temps… résultat cuisses moins fermes, capitons apparents…. beurk! résultat j’ai décidé de reprendre mon alimentation en mains, de bouger un peu plus…. ma grossesse (8kg et demi seulement de pris) et les 9 mois et demi d’allaitement qui ont suivi m’avaient délesté de cette graisse (et d’environ 14 kilos…), mais bon on revient systématiquement à son poids de forme.

    Alors désormais, c’est légumes, poisson, viande blanche, et fruits, beaucoup de thé vert et j’évite de craquer sur les kinder de ma puce… allez on va se motiver ensemble !

  5. ton article tombe à pic! j’ai entamé une « cure » très nunuche depuis 1semaine puisque j’ai profité de promos au rayon beauté pour acheter tout plein de crème anti cellulite! et je me tartine matin et soir. j’ai aussi ressorti une ceinture vibrante que je positionne sur mon fessier, héhé. oué je rêve, mais pas de salle de sport proche, j’ai pas encore investi dans un vélo d’appart et puis pas de réel temps pour aller en salle en fait. donc je te soutiens et j’attends de voir ton programme!

  6. Nous menons le même combat, je comptais d’ailleurs en parler très prochainement. J’ai aussi des varices (depuis trèèèèès jeune), et quelques opérations à mon compte, de la cellulite (moi aussi j’ai 3 bambins) bien installée. La marche rapide est efficace contre ça. Et il y a loooongtemps, j’avais fait des séances de drainage lymphatique…(ça stimule la circulation et tout et tout), l’effet a été miraculeux. Vais d’ailleurs penser à m’en faire prescrire quelques séances. Bref, tout ça pour dire que je marche avec toi ^^

    1. just stumbled onto your blog.. i’m still crkacing up thinking about the planted plastic flowers! don’t know if i’m more jealous of your new home or the fact that you splurged and bought new underwear.. i threw out all but my favorite underwear (not panties.. i agree).. the plan was to head out and replenish my supply with new. that was two months ago!jen

  7. Je fais les drainages chez une kiné. Ici en Belgique, on te les rembourse si tu ne le fais pas par esthétisme. Moi, vu mes problèmes veineux, j’y ai droit et je suis en partie remboursée. Ça réactive la circulation sanguine (grande cause de cellulite) et atténue plus que fortement la cellulite. Renseignes-toi, ça en vaut franchement la peine et je t’assure que tu vas être bluffée du résultat.

  8. Je cours avec des copines tous les dimanches, mais j’avoue que j’aimerais bien y aller en semaine, donc si tu veux m’accompagner un jour, ce serait avec plaisir 🙂

  9. >>>>J’ai le haut du corps de corpulence normale, moyenne […] mais mes jambes, ah mes jambes…. Blanches, elles sont comme le reste de ma carnation, j’ai appris à m’y faire.

    J’ai des soucis veineux et j’ai déjà dû me faire opérer pour soulager tout ça. Visuellement, ça se traduit par des veines apparentes, des varicosités, des bleus (oui j’ai une chance énorme, c’est que je marque très facilement dès que je me cogne quelque part ! ça ajoute au reste).Waouhhhh je vous vends un max de rêve là, hein !<<<<

    Je sais que ça te fait une belle jambe (expression de circonstance, n’est-il pas ? 😛 ) mais je suis exactement dans le même cas que toi !! Plutôt fine du haut mais avec des jambes poteaux, des jambes épaisses, informes, avec varices, varicosités, hématomes qui s’incrustent, sans parler des petites tâches/marques liées à l’épilation bien visibles car peau pâle également ! Résultat, je passe ma vie en pantalon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *