Le cas de la graisse à traire

Le cas de la graisse à traire

Ce week-end, je me suis fait une petite escapade à la campagne, chez belle-maman.

Et le soleil fut un peu au RDV dimanche, avec une alternance de petites averses pas bien méchantes. Ayant un gros gros besoin de profiter du moindre rayon de soleil, je me suis dit que j’allais ne pas en perdre une miette en m’étendant sur un transat pendant la sieste de la petite tout en discutant avec belle-maman… Evidemment, je n’avais de crème solaire avec moi puisque je n’avais pas prévu de larver un peu…

graisse-a-traire.jpg

C’est alors que belle-maman dégaine THE produit solaire qui m’a fait bondir, hurler et commencer une leçon de « dermatologie » improvisée.

Belle-maman avait acheté de la graisse à traire : « si, si, avec ça, tu bronzes bien, ma voisine en utilise, tu vas voir, en plus ça sent super bon ».

La graisse à traire, à l’origine, c’était un produit utilisé pour graisser le pis des vaches, il y a longtemps. Ce n’est ni plus ni moins que de la matière grasse parfumée… Voici la composition de l’une d’entre elles, trouvée sur le Net : pétrolatum, paraffinum liquidum, parafin, gardiena tahitensis, cocos nocifera, parfum. Hum, ça fait envie.

J’ai donc dit à belle-maman (que j’aime beaucoup) que mettre de la graisse à traire revenait quasiment à s’étaler du beurre sur la peau et qu’au lieu de bronzer, elle allait surtout cuire/griller un peu comme un bout de viande sur un grill de barbecue !

Oui, car c’est écrit en gros sur le tube : la graisse à traire a un SFP de 0. C’est-à-dire zéro indice de protection. « Ultra-bronzante » est-il écrit dessus : peut-être pour les peaux très foncées qui vont dorer encore plus avec ce produit (mais qui, faut-il le rappeler nécessite tout de même une protection, même minimale !?).

Pour moi la graisse à traire fait partie de ces produits dont je ne comprends pas encore l’existence. Un peu comme ces crèmes enrichies en radioactivité (oui, oui, ça a existé !) qui ont tant été vantées au début du 20ème siècle, lorsqu’on a découvert la « pouvoir » de la radioactivité !

Alors je profite de ce blog pour dire que la graisse à traire, il n’y a rien de pire pour la peau au soleil. Pire que zéro produit, car c’est une matière grasse qui va faire « cuire » la peau un peu plus que sans rien. Je précise au soleil, car si l’envie vous dit de vous tartiner avec cette espèce de vaseline qui sent bon le monoï (passons sur le % de vrai monoï à l’intérieur) après un bain de soleil, pour graisser la peau, why not, ou en masque sur les cheveux (je pense que c’est peut-être l’usage le plus approprié, à condition de la rincer +++).

Mais par pitié, banissez ce produit de vos trousses solaires : la graisse à traire ne protège absolument pas, fait brûler la peau (qui se défend en rougissant ou au mieux en « brunissant » un peu). Le cancer de la peau est de plus en plus fréquent. Si on peut diminuer le risque en se protégeant, pourquoi s’en priver?

PS : j’ai vu qu’il existait des graisses à traire avec un SFP de 2 ou 4, c’est dérisoire. Juste à mon avis pour « vendre » le produit sous l’argument du « t’as vu, j’ai un SFP ».

Alors convaincue? La graisse à traire, c’est tabou, on en viendra toutes à bout (surtout si vous voyez une amie ou quelqu’un a qui vous tenez, tirez la sonnette d’alarme !).

Sous peine de finir comme ça

cousoleil.jpg Rendez-vous sur Hellocoton !

31 commentaires pour “Le cas de la graisse à traire”

  1. Euh… je pensais que cette appellation était une ironie personnellement… Je n’aurais jamais songé qu’un produit puisse porter ce nom et qu’en plus des gens l’achètent… Quand aux peaux déjà bronzées ou foncées, on est d’accord qu’elles ont quand même besoin de protection. Personnellement, je me suis fait cramer au monoï adolescente, j’ai pris conscience il y a une dizaine d’année que de 1. c’était pas beau, certes ma peau était toute dorée, mes yeux clairs ressortaient vachement, mais à côté de ça, elle était aussi toute sèche et tirait. 2. Que du coup, tout maquillage un peu appuyé devenait vulgaire. 3. Que malgré une peau matte qui bronze facilement, je prenais quand même des coups de soleil. Résultat : Si je privilégie l’huile solaire plutôt que la crème, j’en reste minimum à un indice 15/20 et je commence l’été à un indice 30. Ma peau s’en porte beaucoup mieux, je bronze tout aussi joliment et plus durablement (ben oui, quand on bronze sur le long terme, le bronzage tiens mieux que quand on bronze d’un coup en deux jours)…

  2. Je ne comprends pas que ce produit ne soit pas encore interdit à la vente.

    Le problème, c’est qu’il est vendu au même rayon que les protections solaires, et il y aura toujours forcément des imbéciles pour l’acheter!

  3. Effectivement y’a rien de pire…

    Bouh les coups de soleil, en plus ça fait horriblement mal :s

    Avant j’étais du genre à ne pas mettre de crème solaire (mais je n’attrappais pas de coups de soleil) là maintenant je ne fais plus sans.

    Des bisous

  4. Ah cette photo me fait trop mal!

    Je suis comme toi contre la graisse à traire. J’ai la peau super blanche je rougis déjà parfois avec de l’indice 50. Sinon j’ai dans mon sac à main un tube de crème solaire fait pour la montagne c’est un petit tube et de l’autre coté c’est un baume à lèvres, c’est pas énorme mais ça peut toujours dépanner. Ca s’appelle le combi stick de dermophil indien.

  5. MERCI MERCI MERCI!! Pour cet article qui dénonce une chose tellement vrai! En ce moment je fais des animations pour les solaires L’Oréal et combien de pintades je vois acheter de la graisse à traire chez le concurrent (chez L’Oréal ils sont pas cons et n’en produisent pas).. C’est affligeant et à chaque fois je me dis « c’est pas possible elles ont un pois chiche dans la tête, et bientôt un cancer de la peau… »

  6. ah ben tient ma soeur a eu la bonne idée de dégainer son pot ce week end, je lui ai bien évidement dégainé le speech qui s’imposait, elle m’a rit au nez et s’en est étalé la moitié sur l’ensemble du corps.

    1h plus tard, écarlate bien évidement, elle est partie s’acheter de la biafine, j’espère que ça lui servira de leçon !

  7. mon dieu, cette pauvre femme a du souffrir le martyr et je suis comme toi : je me demande comment on peut encore vendre ce genre de produit, c’est abérant !!!!!

  8. C’est carrément le produit qui te fait ressembler à une courgette en train de frire… Nan mais sérieusement, je ne comprends pas pourquoi ce produit n’est pas interdit à la vente. Et le pire, c’est que des nénettes qui ont la peau aussi blanche que la nôtre vont se tartiner de ça (ou de se qui s’en apparente, parce que ça s’appelle graisse à traire mais ça a presque le même effet).

  9. « SPF 0 » non mais quelle blague!

    Je ne comprends pas que ce genre de produit puisse être en vente.

    Le bronzage naturel c’est déjà un stress de la peau alors FORCER la peau à bronzer avec cette merde. On aura beau m’expliquer ce qu’on veut, ce n’est pas bon du tout pour la peau.

  10. Ah la graisse à traire = THE arnaque, j’ai jamais compris pourquoi c’était en vente déjà et surtout dans les solairesIl y a des années et des années j’avais une collègue qui en mettait, on travaillait dehors donc en plein soleil, je te laisse imaginer l’état de sa peau

  11. Je comprends pas que certaines utilisent encore de la graisse à traire avec tous les nouveaux cas de cancers qu’on entend… surtout que le soleil fait vieillir la peau prématurément donc pourquoi se crâmer pour être ridée ?

    Merci de remttre les choses au point 🙂

  12. coucou,
    dire que quand j’étais jeune je me mettais de la graisse à traire mais pas celle-ci car à mon époque ça se vendait en pharmacie donc peut être mieux mais des années plus tard ce produit à été supprimer de la vente car les pharmaciens les vendaient pour les agriculteurs pour leur vaches mais beaucoup (comme moi) l’achetait pour noircir la peau…
    merci pour ton article. bisous

    1. oui, à la base, c’est un produit pour les vaches, qu’on a ensuite détourner, parfumé, rendu « sexy » avec le marketing et l’ère du bronzage intensif 🙁

  13. Coucou Anne-Lise,

    La graisse à traire n’a jamais fait parti de mon rituel solaire. J’ai toujours trouvé ça dégoûtant, va savoir pourquoi.
    Mettre de la graisse sur la peau, même parfumée, c’est un peu forcer la nature et le PH de la peau, à frire.
    Rien que d’imaginer la peau tartinée de ce produit :s

    Bref, comme toi, je n’ai jamais compris pourquoi ce produit existé, ni-même les personnes qui en utilisent.

    Merci en tout cas pour cet article, qui ne fait que conforter mon avis sur ce produit.

    En conclusion, je rajoute : BEURK, BEURK et….BEURK !

    1. quand je vois que certains sites commercialisant de la graisse à traire en font la promo, ça me fait bondir (bon, ils mettent aussi qu’il faut se protéger du soleil mais tu parles, s’ils disent que la graisse à traire permet d’obtenir un superbe bronzage, euh…. 🙁

  14. Maintenant il est existe des spf plus forts. J’en ai un pot de la même marque avec un SPF 30. Mais mettre ça sans SPF revient effectivement à mettre du beurre pour brûler plus vite ! Et c’est une erreur que je faisais quand j’étais ado (pourtant ma mère me disait qu’il ne fallait pas). Maintenant c’est protection 50 presque tout le temps (du coup, je bronze très peu, mais tant pis, au moins je suis protégée).

    1. Entre un indice 50 et un indice 30, il n’ya pas une grande différence (de l’ordre de 3% de protection en plus, si je me souviens bien, d’après que ce Sophie (du blog (dé)maquillages avait expliqué un jour : du coup, je suis assez souvent sur du 30, surtout sur le visage !
      Mettre un SPF plus forts dans la graisse à traire noie un peu le pb car tu en auras toujours qui mettront de la graisse à traire sans SPF et qui bruleront (dans les flammes de l’enfer 🙂

      1. Oui c’est sûr, mais on ne peut pas incriminer spécialement la graisse à traire. Il y a des marques de solaires qui font des SPF8 et 12 ! Donc le mieux, c’est encore l’éducation, l’explication sur l’intérêt des protections et que chaque personne apprenne à adapter les SPF et temps d’exposition selon sa peau pour profiter du soleil en toute sécurité.

  15. Hello,

    Ah ça me fait plaisir de lire ça !
    Je suis complètement contre ce produit!!!
    Je ne comprends même pas que ce soit encore en vente !
    Beaucoup de personne font l’amalgame et pense qu’elle vont avoir un bronzage d’enfer, mais tout ce qu’elle vont récolté c’est de bonnes brûlure et une peau sacrément abîmé!

  16. Pouah, rien que ce nom, à chaque fois que je le lis ou l’entends ça me … brrrrr plein de vilaines images lol
    Puis SPF 0 franchement … autant ne rien mettre, c’est du foutage de gue*** là …
    On s’attrape tellement de cochonneries « sans rien faire », se mettre ça sur le corps et aller bronzer tranquillement sous un soleil incendiaire c’est totalement de l’inconscience !

  17. Bonjour,

    Mon oncle en appliqué et déjà à l’époque (j’étais plus jeune) je savais bien que c’était mal.

    Ça accélère le bronzage sans aucune protection. Donc coup de soleil, peau abîmée, vieillie avant l’heure et le plus grave pour moi : risque de cancer de la peau !

    Bronzer pour bronzer, je comprends même pas le principe…Bon, je suis une des rare à aimer être blanche et vouloir le rester du coup je met du 50 ou de l’écran total lol

    Mais bon, c’est effrayant de faire ça sans penser aux risques derrière.

    Bye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *