[Lecture] Agatha Christie, Le chapitre perdu, de Brigitte Kernel

[Lecture] Agatha Christie, Le chapitre perdu, de Brigitte Kernel

Il y a deux/trois semaines, il y avait un « Secrets d’Histoire » consacré à la reine du suspense, Agatha Christie. Je ne me trompe pas en disant que c’est l’auteur qui figure le plus dans ma bibliothèque, car je suis une inconditionnelle d’Hercule Poirot et j’ai aussi lu pas mal d’autres aventures où le célèbre détective belge n’intervient pas… Bref, je suis une fan d’Agatha Christie. Lors de cette émission, il était question d’un épisode de sa vie que j’ignorais, sa disparition pendant l’hiver 1926. Coincidence assez amusante : j’avais lu quelques semaines avant le livre de Brigitte Kernel qui lui consacre un roman… que je vous livre aujourd’hui.

Synopsis / 4ème de couverture

« Voilà, le livre est fini. J’ai posé le point final. Le titre : Une autobiographie. Je ne me sens pas très à l’aise. Mon éditeur va s’en rendre compte… Des pages manquent : ma disparition à l’hiver 1926. Pourtant, j’ai bien écrit ce chapitre. Des pages et des pages, presque un livre entier. Mon secret. Ma vie privée. Une semaine et demie qui n’appartient qu’à moi. »
C’est une histoire vraie. Un mystère jamais totalement élucidé. Une zone d’ombre qui demeure dans la vie d’Agatha Christie. Pourquoi et comment la reine du crime s’est-elle volatilisée dans la nature durant l’hiver 1926 ? Qu’a-t-elle fait pendant ces onze journées ? Pourquoi toute la presse a-t-elle cru qu’elle avait été kidnappée ou assassinée ?
Dans ce roman passionnant, Brigitte Kernel se glisse dans la peau d’Agatha Christie pour reconstituer cette étrange disparition. Une histoire d’amour, de vengeance et de trahison.

agatha christie le chapitre perdu brigitte kernel

Mon avis

Se glisser dans la peau d’un auteur aussi connu, de la reine du crime presque parfait, c’est osé. J’avoue qu’au début j’ai un peu peiné à entrer dans ce roman, je l’ai trouvé un brin « plat », et puis au fur et à mesure, on en apprend un peu plus sur la vie d’Agatha Christie… et sur l’ambiance de ce milieu des années 20 où le mari volage commence à prendre peur, sous fond d’adultère et de vengeance… Un roman qui se lit rapidement… mais qui laisse un peu sur sa faim… après tout, c’est UN chapitre de la vie de l’auteur qui est romancé… que s’est-il vraiment passé?

 

Aux éditions « J’ai lu » 

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires pour “[Lecture] Agatha Christie, Le chapitre perdu, de Brigitte Kernel”

  1. Ah je ne connaissais pas ce livre, ni cette auteure. Oui, c’est vrai c’était osé mais c’est un mystère. Je me dis en même temps que chacun(e) a le droit d’avoir ses secrets même si cela est plus difficile avec une telle notoriété. As-tu vu « Secrets d’Histoire » qui lui a été récemment consacré (https://www.france.tv/actualites-et-societe/emissions-culturelles/282309-secrets-d-histoire.html) ? J’ai adoré et je suis bien tentée par le roman que tu présentes aussi, merci pour cette découverte.
    Bon week-end Anne-Lise et prends bien soin de toi. Bisous.

      1. Oups, c’est vrai. Je me suis précipitée sur la lecture du synopsis. C’est te dire à quel point j’étais intéressée par le sujet, encore merci Anne-Lise pour le partage de cette lecture.

        1. ahaha, à quoi ça sert que Ducros se décarcasse? je plaisante, j’espère en tout cas que ça t’aura donné envie (le reportage était intéressant, j’adorerai, pour ma part, visiter son jardin anglais où trônent des plantes pleines de poisons 🙂

  2. merci pour ton commentaire c’est pour celà que je n’ai pas été tentée par le livre de Brigitte Kernel, je me dis que Agatha christie une des reines du mystère a le droit d’avoir le sien et sur le fond je n’ai pas envie de savoir !
    Je vais tout de même voir si je le trouve à la médiathèque et peut être que je le lirai tout de m^me !

  3. Bonsoir,
    Inconditionnelle aussi d’Agatha Christie et d’Hercule Poirot, j’ai également lu ce livre qui m’a beaucoup plu, même si cette histoire est bien sûr romancée.
    J’ai découvert, par hasard, à la médiathèque les livres de M. C. Beaton : « Agatha Raisin » qui est une Miss Marple d’aujourd’hui. Une quinqua qui n’a pas froid aux yeux. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, ses enquêtes se lisent, se dévorent plutôt d’une seule traite! Je suis devenue addict pour de bons moments de détente.

    1. j’ai déjà entendu parler d’Agatha Raisin, mais jamais lu, je regarderai ça de plus près, et j’essayerai de m’en procurer 🙂 merci pour l’idée !

      1. Agatha Raisin c’est très marrant, une copine américaine me les avait passés en anglais et après j’ai continué à les acheter. ce ne sont pas des « vrais » policiers, c’est un peu barge et parfaitement invraisemblable ; je ne sais pas ce que vaut la traduction en français mais l’adaptation télévisée est épouvantable, archi politiquement correcte alors que l’héroïne ne l’est pas justement.
        contente que tes jambes aillent mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *