[Lecture] Un appartement à Paris, Guillaume Musso

[Lecture] Un appartement à Paris, Guillaume Musso

Pendant les vacances, j’avais emmené le dernier Kathryn Hugues (à re-découvrir ici) mais aussi le dernier Musso « Un appartement à Paris » que j’ai dévoré !

SynopsisParis, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante. Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler.  À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours. L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.  Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais. 

Musso - un appartement a Paris

Mon avis : deux personnes qui aspirent à la solitude enrôlés « presque de force » dans une enquête de longue haleine, voici en substance le contenu de ce nouvel opus de Guillaume Musso. On y retrouve un  personne rencontré des années auparavant dans un autre ouvrage (« L’appel de l’ange ») qu’on n’a aucune peine à se remémorer si l’on est une adepte de l’auteur. Idem pour l’ambiance et les « ponts » entre New-York et Paris, fils conducteurs de tous les romans de l’auteur…. Ce roman, on y entre facilement, l’écriture est – comme d’habitude – fluide et agréable. L’histoire se met peu à peu en place et reste rythmée jusqu’au dénouement final, qui surprend… Je n’en dis pas plus, juste que l’on passe un bon moment…  En revanche, première fois que j’ai relevé ce qui me semblait des incohérences dans le récit : l’histoire se passe à Noël et quand Guillaume Musso décrit l’ambiance, on se croirait à certains moments en été (température, arbres, etc….) et ça m’a troublée (c’est au début du livre….) : je n’avais jamais fait attention habituellement, mais là, ça m’a frappé (ou alors j’ai mal interprété?)… Bref. Cela ne m’a pas empêché de le lire en deux jours, de le dévorer, devrai-je dire ! Encore un bel opus !

2 commentaires pour “[Lecture] Un appartement à Paris, Guillaume Musso”

  1. Bonjours je vient de terminer un appartement à Paris! Encore une fois chapeau bas, vous m avait tenu en allaine jusqu’à la fin et très franchement j ai cru pleurer à la fin de cette magnifique histoire! Merci monsieur musso pour cette belle aventure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *