[Lecture] Complètement cramé – Gilles Legardinier

[Lecture] Complètement cramé – Gilles Legardinier

Je vous avais parlé ici d’un coup de coeur, avec « Demain, j’arrête », je suis obligée d’être tout aussi dithyrambique sur ce nouvel opus de Gilles Legardinier tant c’est réussi, frais, joyeux…

complètement cramé

Le synopsisLassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. En débarquant au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…

Mon avis : je ne savais pas où j’allais tomber, juste que j’avais adoré le premier romain du même auteur… L’idée de base n’est pas franchement sexy, on parle d’un ancien chef d’entreprise qui quitte tout pour devenir majordome, mais alors, quelle fraîcheur, quel bonheur… Une petite leçon de vie, des réflexions sur le bonheur, la façon de voir les choses positivement….

Morceaux choisis :

– Une autre chose me fascine aussi, reprit celui-ci : je ne vous ai jamais entendu prononcer un seul gros mot…

– Je les crois inutiles.

– Vous n’en dites jamais?

– J’évite.

– Vous n’insultez jamais personne?

– On peut être violent sans insulter. Parfois, dire ce que l’on pense correctement peut s’avérer bien plus offensif que des mots qui n’ont plus aucun sens parce que tout le monde les emploie à tort et à travers.

*****

– Vous êtes marié?

– Je l’ai été. Et c’est moi qui lui ai couru après.

– Vous l’avez connue jeune?

– A votre âge, j’étais marié depuis quatre ans. Et nous avons dû batailler pour avoir un enfant.

– Vous avez tout de suite su que c’était elle?

– Pour être honnête, je crois que les histoires de coup de foudre, de premier regard, d’être fait l’un pour l’autre et d’amour fou sont des trucs de filles. Il n’y a qu’elles pour croire à ça. Un jeune homme a surtout le coup de foudre pour une paire de fesses ou des seins. On ne le dit jamais, mais c’est pourtant vrai. C’est après, une fois que les hormones sont calmées, que l’on découvre l’autre. Les filles le savent bien. Pourquoi croyez-vous qu’elles passent autant de temps à soigner leur apparence? S’il n’y avait pas les hormones, on resterait entre garçons à faire les imbéciles avec des vélos, des pistolets, des motos ou des yaourts. On trouve toujours des jouets. Et heureusement qu’elles sont là, les hormones, car elles nous poussent vers les seules créatures capables de faire de nous autre chose que de profonds abrutis ».

****

Et pour finir, le mot de l’auteur à la fin du libre… tellement juste, tellement beau, j’ai adoré…

****

« Un mercredi, il y a bien longtemps, je passais comme souvent l’après-midi chez une vieille dame qui habitait en face de chez nous. Elle a fait tomber un vase qui s’est brisé? Il était petit et pour tout dire, assez moche, mais la chute de l’objet l’a profondément peinée. Elle s’est assise. En cherchant ses mots, elle a commencé à me raconter que ce modeste vase était le premier cadeau qu’elle avait offert à a mère avec ses propres « pièces ». malgré les années, le souvenir de la joie de sa maman était resté intact, et l’éclat de son regard en me décrivant ce sentiment était impressionnant. Cette adorable vieille dame s’appelait Alice Coutard-Faucon – mais nous l’appèlerons tous nénène. Ce jour-là, elle et son petit vase ont à jamais changé ma vision de mes aînés. Alice m’a fait un cadeau d’une des clés de ce monde : elle m’a appris que les « vieux » ont aussi été des enfants. j’avais tout juste sept ans »…

 

Je vous recommande chaudement ce livre, on passe un vrai beau moment, plein de sagesse, de gentillesse, de justesse: que du bonheur !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires pour “[Lecture] Complètement cramé – Gilles Legardinier”

  1. Idem, un vrai coup de cœur avec « demain j’arrête ». Le suivant « et soudain tout s’arrête » est dans un autre style mais perso j’ai beaucoup aimé également.

  2. Bonjour,

    Premier commentaire ici pour moi, bien que je lise ce blog régulièrement.
    J’ai tellement adoré ce roman que je ne peux m’empêcher de commenter. Je le recommande également chaudement. C’est beau, c’est émouvant, c’est drôle, très drôle, bref, c’est un condensé de vie et c’est pour ça que c’est si bon.

    Je viens d’attaquer « et soudain tout change », on va voir s’il est aussi bon que les deux précédents.

    Bonne journée

    1. pour le dernier, je l’ajoute à ma liste de livres pour cet été parce qu’ayant adoré les 2 premiers, je n’ai pas trop de doutes pour la suite…

        1. c’est précis : je l’ai lu assez rapidement, deux trois trajets en TGV et c’était terminé (et bien agréable !) et hier, j’ai lu jusque …. 2H du mat’ pour terminer un Musso !!!

  3. Oui, je sais pas pourquoi, hier soir, en refermant le livre, j’ai mémorisé la dernière page lu… 🙂 je serai aussi capable de lire bien trop tard la nuit pour finir un livre. Complètement cramé fait partie de ceux qui m’ont tenu éveillé très (trop!) tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *