[Lecture] Les femmes formidables à l’heure du choix

[Lecture] Les femmes formidables à l’heure du choix

Je vous invite à relire ma chronique précédente sur les femmes formidables (ici)… et notamment les deux premiers tomes de cette trilogie.

Aujourd’hui, on va parler du troisième tome « les femmes formidables à l’heure du choix ».

Synopsis

Lorsque vous aviez fait la connaissance d’Emma, Alice, Andréa et Chloé, elles traversaient la fameuse crise de milieu de vie, fatiguées de tout gérer pour tout le monde tout le temps. Partir une semaine en Grèce avait été leur «grève des femmes formidables» et leur avait permis de mieux comprendre ce qui les avait conduites à cette situation, ce dont elles avaient envie et ce sur quoi elles pouvaient agir. À leur retour à Paris, l’imprévu avait décidé de s’en mêler. Pendant les mois qui avaient suivi, chacune avait tenté de mettre en place ses bonnes résolutions tout en intégrant Laurence à leur quatuor. Deux années se sont désormais écoulées, leurs vies ont évolué, pas toujours comme elles l’auraient souhaité, mettant à mal leur amitié et leurs projets. Toutes femmes formidables qu’elles sont, elles vont découvrir à leurs dépens qu’elles ne peuvent pas tout avoir et se retrouver à l’heure des choix. Choix conjugal, choix professionnel, choix familial, rien ne leur sera épargné!

les femmes formidables à l'heure du choix

Mon avis

J’ai eu plaisir à retrouver Emma, Alice, Andrea et Chloé et à savoir ce qu’il advenait d’elles, un peu comme de vieilles amies qu’on n’a pas vues depuis quelques temps… Il m’a tout de même fallu quelques pages pour me remettre dans les liens des différentes protagonistes… et puis j’ai suivi leurs histoires, d’amour, de boulot, de santé, j’ai tremblé aussi…. et puis j’ai dû refermer le livre. Et mince alors : je suis déçue…. j’ai trouvé que le livre n’avait pas de fin. Comprenez qu’à la dernière page, on s’attend à entamer un nouveau chapitre qui ne vient pas. On attend immédiatement une suite. Tout de suite. On ne peut pas rester comme ça : j’aurai vraiment aimé une « happy end » parce qu’actuellement, on a besoin de ça, de livres qui font du bien et tant pis si c’est du déjà vu, du cousu de fil blanc, etc. Ou alors une end, même pas « happy », mais que le livre se termine… Mais là, on a quoi? Une relation qui reste en suspens à la dernière page…  On se doute qu’il y aura une suite, mais l’attendre est trop brutale ! Vite, vite…4 je veux la suite !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires pour “[Lecture] Les femmes formidables à l’heure du choix”

    1. c’est un de mes grands regrets, mais vraiment, j’aimerai lire ++++ être payée pour lire : j’ai entendu une interview de Bernard Pivot qui disait qu’il avait de la chance, car il était payé pour faire un truc qu’il adorait, lire : le rêve !!!

  1. alors si c’est un livre avec une fin « ouverte » par pour moi en ce moment !
    je suis trop impatiente !
    pourtant çà me tente bien !
    cruel dilemne !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    moi je suis en train de lire « le secret du mari » après avoir dévoré en deux jours « Blacklistée » (sur le harcèlement scolaire)

    1. il faudra attendre que la suite sorte, comme ça, tu les lis tous les deux, l’un après l’autre 🙂 « le secret du mari », je ne connais pas, c’est quoi?

      1. c’est le secret du mari de Liliane Moriarty

        Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête… John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille mais la vie de quelques autres. À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va
        la ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront.

  2. Coucou, j’ai encore tes 2 premiers tomes à te rendre.

    Cette pause  » avec les filles » m’avait fait du bien, et je rêverai d’une grève d’une semaine aussi 😉 Mais j’étais déjà restée un peu sur ma faim avec le 2è tome, j’avoue.

    A l’occasion, je le lirai, mais je ne vais pas sauter dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *