[Lecture] Les gens heureux lisent et boivent du café, d’Agnès Martin-Lugand

[Lecture] Les gens heureux lisent et boivent du café, d’Agnès Martin-Lugand

Encore un livre acheté sur un coup de tête. Je crois que j’en avais entendu parlé (sans doute via un partage d’une amie sur les réseaux sociaux) mais je n’avais pas craqué. En le croisant à nouveau sur les états de la librairie, j’ai été intriguée par le titre « Les gens heureux lisent et boivent du café« . Je lis mais je déteste vraiment le café. Il n’en fallut pas davantage pour piquer ma curiosité. Je l’ai acheté sans même lire le 4ème de couverture. En l’ouvrant, je ne savais pas à quoi m’attendre.Je l’ai commencé un mardi soir, un mardi de vague à l’âme. Je l’ai terminé le lendemain midi. J’ai été prise dans l’intrigue. Et j’ai versé ma larme.

Synopsis/4ème de couverture :  » Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux.  »
Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.
L’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique, tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a d’autre choix que de faire avec.

les gens heureux lisent et boivent du cafe

Mon avis : je pense que c’est typiquement le genre de livre où soit on est pris dès le départ, soit ça nous laisse de marbre. Moi j’étais dans un « sad mood » et je crois que j’ai immédiatement été happé par l’histoire. Bien sûr, il y a des moments « cousus de fil blanc », qu’on devine bien avant qu’ils n’arrivent, mais il n’empêche que ça a fini par marcher sur moi et je me suis prise à le lecture ! J’ai même versé ma larmichette, certains souvenirs de Diane ont trouvé écho en moi. Le style est simple, pas de prise de tête, alerte, vivant, et ne s’encombre pas autour de détails… Mais le titre est trompeur, du moins, … je vous laisse découvrir pourquoi il s’appelle ainsi. Parait qu’il y a une suite: « La vie est facile, ne t’inquiète pas ». Je la lirai probablement, parce que j’ai fini par m’attacher au destin de Diane. Qu’adviendra-t-il de sa vie? Un livre qui en tout cas se lit très facilement, très vite (quelques heures) et qui fonctionne bien sur moi 🙂

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires pour “[Lecture] Les gens heureux lisent et boivent du café, d’Agnès Martin-Lugand”

    1. oui c’est exactement ce que je me suis dit en le lisant ! je voyais certains acteurs dans certains rôles (enfin, virtuellement, je n’avais pas de noms en tête, mais je les imaginais 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *