[Lecture] Il est grand temps de rallumer les étoiles, Virginie Grimaldi

[Lecture] Il est grand temps de rallumer les étoiles, Virginie Grimaldi

Une citation d’Apollinaire comme titre de roman, c’est beau…

Un peu comme d’Ormesson qui utilise Aragon pour titrer ses dernières oeuvres… Cela dit, on arrêtera ici la comparaison car nous ne sommes pas dans le même registre que D’Ormesson, mais chez Virginie Grimaldi dont je vous ai déjà parlé avec ses différents romans (je les ai tous lus, à revoir ici, ici et ici). J’ai vraiment aimé tous les romans de Virginie Grimaldi qui a une plume légère et pleine d’humour et malgré tout pleine de douceur, profondeur, réflexion et émotion…

grand temps rallumer etoiles

Synopsis

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.
Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

virginie grimaldi il est grand temps de rallumer les etoilesMon avis

J’ai refermé ce livre avec des regrets, car j’aurai aimé continuer à suivre le road-trip d’Anna, Chloé et Lily… La finesse de la réflexion, les moments de complicité malgré tout, l’humour omniprésent (surtout de Lily !) et ses expressions où elle s’emmêle les pinceaux [morceau choisi au hasard : « Je ne sors pas de la cuisse de Crésus » ] ou ses réflexions très justes [« Franchement, Marcel, je ne comprends pas  à quoi ça sert de pleurer, surtout quand on sait que la planète manque d’eau, c’est du gaspillage »], j’ai vraiment aimé…. J’ai aimé aussi suivre ce voyage qui m’a donné envie, moi aussi, de m’échapper, tout lâcher, partir à l’aveugle ou presque… voir les aurores boréales (en vrai, c’est un truc que j’adorerai, découvrir les pays nordiques !). Les meilleures choses ayant une fin, Anna et ses filles sont rentrées et repartent d’un nouvel élan… J’ai presque eu l’imppression de les connaître, d’avoir envie de savoir ce qui va se passer ensuite pour elles… Peut-être que Virginie nous le dira?

En tout cas, encore un nouvel opus hyper sympa à lire… Je vous le recommande !

Paru chez Fayard (18,50€) – 12,99€ sur Kindle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires pour “[Lecture] Il est grand temps de rallumer les étoiles, Virginie Grimaldi”

  1. j’ai découvert l’auteur grâce à toi et depuis je guette les sorties de ses bouquins : il est dans ma pile à lire pour les vacances, hâte de le découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *