[Lecture] Le premier jour du reste de ma vie, de Virginie Grimaldi

[Lecture] Le premier jour du reste de ma vie, de Virginie Grimaldi

Un peu de légèreté ce dimanche avec le premier roman de Ginie, auteure du blog « Femme Sweet Femme » (qui pour le coup a laissé son anonymat au vestiaire pour signer son livre): je ne sais pas si vous connaissez son blog, mais rien que sa réponse aux spams est un vrai régal à lire ! Et comme j’ai vu sur les réseaux sociaux que tout le monde s’arrachait son roman, j’ai fait le petit mouton et hop, en un clic, Le premier jour du reste de ma vie était arrivé sur ma Kindle (mardi soir, soirée foot oblige, j’avais du temps à tuer).

le premier jour du reste de ma vie viriginie grimaldi

Je me suis mise à lire après un bon bain et je n’ai pas décroché. J’ai tout lu, en une soirée/début de nuit. Donc je n’ai sans doute pas besoin de te dire que j’ai adoré? On peut en rester là?

Non, rassure toi chère lectrice, je t’en dis un peu plus. Si tu connais le blog de Virginie, tu retrouveras sa plume acérée, assurée et rigolote à travers les lignes de ce premier roman.

Si tu ne connais pas, tu vas te régaler : façon chick litt’, Le premier jour du reste de ma vie raconte l’histoire de Marie qui plaque tout, son mari volage, sa vie de femme au foyer soumise, ses deux filles devenues grandes (rassure-toi, ce n’est pas non plus une garce qui abandonne ses enfants, d’ailleurs, ce sont ses filles qui l’ont (un peu) poussé à le faire) pour faire une croisière tour du monde SEULE. Mais dès le départ, elle se retrouve affublée de partenaires (féminines, hein, j’précise) qu’elle n’attendait pas et à elles trois, elles vont former un trio d’amies comme on en rêve. Trois mois de croisière, c’est aussi trois mois d’escale, de visites et d’aventures…. et d’émotion.

premier jour

J’ai adoré ! Vraiment : j’ai – dès le départ – accroché au personne : qui ne rêve pas d’envoyer balader (j’aurai pu dire d’envoyer chier, ça serait plus juste) ceux qui nous pourrissent la vie? Qui ne voudrait pas claquer, presque sans réfléchir, un PEL ou tout compte en banque rondement garni, pour envoyer tout « bouler »? Et puis il y a ce style très alerte, très vivant, qui fait qu’on ne s’ennuie pas… avec les larmes aux yeux lorsque Ginie évoque à travers le personne de Marie son propre vécu de certaines choses de la vie.

Bref, un récit rafraichissant (qui se lit presque trop vite – ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre en une seule soirée !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires pour “[Lecture] Le premier jour du reste de ma vie, de Virginie Grimaldi”

    1. oui, c’est le seul hic du Kindle, on va dire (avant je prêtais pas mal, mais parfois, on ne me rend pas mes livres et ça, franchement, je déteste !! mais là, oui, c’est un frein au prêt (encore qu’en bidouilant techniquement, il est peut-être possible de d’échanger des fichiers, je ne sais pas, je n’ai jamais essayé ni regardé si c’était possible)

      1. je suis une totale et inconditionnelle fan de la liseuse, tout comme toi je détestais quand on ne me rendait pas mes livres ou alors (pire sacrilège si, si çà m’est arrivé) qu’on me les rendait tachés ou abîmés, du coup maintenant j’ai au moins cette excuse lol !
        merci pour ce joli billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *