[Lecture] Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi

[Lecture] Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi

Le dernier opus de Virginie Grimaldi est sorti début mail. J’ai attendu cet été pour le lire, comme j’avais lu l’année précédente « il est grand temps de rallumer les étoiles » et avant lui « le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie »…

Cette fois-ci, Virginie Grimaldi nous emmène impasse des colibris, aux côtés de Marceline, ses amis, son passé et son « combat ».

Synopsis/4ème de couverture

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus.
»
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

Mon avis

J’ai pris, comme à chaque fois, un très grand plaisir à découvrir le roman de Virginie Grimaldi. L’écriture est plaisante et toujours ces petits traits d’humour bien sentis. J’avoue avoir un faible pour les histoire qui mêlent des retraités, comme ici (et comme dans « tu comprendras quand tu seras plus grande ») car je trouve que Virginie Grimaldi arrive toujours à trouver les mots extrêmement justes pour dégager l’émotion nécessaire. On n’a pas l’âge d’être à la place des personnes et pourtant, on s’y transpose, on ressent leurs émotions, on perçoit leurs interrogations, on rit, on pleure avec eux et on vit nous-mêmes un brin de nostalgie avec cette histoire -encore une fois- pleine d’humanité… alors même si certaines situations semblent un peu rocambolesques, on se prend tout de même au jeu ! Moi j’ai vraiment bien aimé !

9 commentaires pour “[Lecture] Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi”

  1. J’ai beaucoup aimé aussi. Et j’ai aimé Marceline et son évolution en tant que femme, qui a su s’affirmer dans une société et une époque où ce n’était pas si simple. Cette Virginie Grimadi est vraiment douée !

  2. Merci pour ce retour lecture ! On est rarement déçue avec Virginie Grimaldi ! Je pense que je vais l’acheter quand il sortira en poche (si ce n’est pas déjà fait, faut que je regarde !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *