[Lecture] La trilogie du Siècle de Ken Follett

[Lecture] La trilogie du Siècle de Ken Follett

Cela fait longtemps, trop longtemps que je ne vous ai pas parlé lecture. Et pourtant, j’ai lu, beaucoup, sans discontinuer… Mais je n’ai lu quasiment qu’un seul auteur. Trois romans qui forment une trilogie baptisée « Le siècle » de Ken Follett. Ken Follett, c’est ma belle-soeur qui m’en avait parlé (merci Karine, si tu passes par là !)… A l’époque, j’avais regardé de loin car j’avais d’autres livres à lire… et puis en fin d’année dernière, ça y est, j’ai eu envie de m’y plonger.

le siecle de Ken Follett

En aparté, il faut que je vous avoue tout de suite quelque chose : les livres sont très gros, très épais, et en livre de poche, les lettres sont toutes petites… Pour ma part, j’ai acheté les romans sur ma Kindle, donc point de petites lettres, point d’épaisseur, point de nombre de pages…. enfin, du moins, pas « visibles », car les plus de 1000 pages sont là (1056 pages pour le tome 1, 1032 pages pour le tome 2 et 1280 pages pour le dernier tome). Je crois qu’aussi « bonne » lectrice que je suis, si j’avais vu le « monument » auquel je m’attaquais, j’y aurai renoncé, peut-être, devant le nombre de pages ou la taille des lettres (c’est que je vieillis :)… mais le fait de l’avoir lu sur Kindle était très agréable…

Ken Follett est un auteur gallois, journaliste, qui attache beaucoup d’importance à la véracité de ce qu’il écrit : on est dans du roman, OK, mais tout ce qui y est rapporté d’un point de vue historique est vrai. Après avoir connu un succès monumental avec une histoire autour de la construction des cathédrales (que je n’ai pas lu – mais c’est désormais en cours de réparation, puisque mon chéri m’a offert l’un des romans pour mon anniversaire!), il s’est ouvert à d’autres genres, et d’autres romans, puis s’est attaqué à l’histoire de notre siècle, avec cette trilogie dont je vais vous parler.

Difficile de résumer ces trois romans, que je viens d’achever, en quelques lignes. Difficile d’en raconter toute la richesse. Difficile de vous dire à quel point j’ai a-do-ré !

La trilogie du Siècle, pour résumer, raconte l'histoire de plusieurs familles, des anglais, des américains, des russes, des allemands, essentiellement, à travers l'Histoire du XXème siècle et ses tourments.

L’histoire commence avant la Première Guerre Mondiale, dans les mines de charbon au pays de Galles… Elle se poursuit à travers le visage de deux frères russes dont le destin se perd au moment de la révolution russe (1917). On découvre aussi une famille allemande et plus tard des Américains… ces familles, dont le destin s’entrecroise au gré de l’Histoire, vivent les événements que nous avons appris à l’école, la révolution russe, l’attentat de Sarajevo (décrit au départ comme un « fait divers » puisque les familles ne se rendent pas compte que cet événement fera basculer le monde !), la Première Guerre Mondiale,  le traité de Versailles, l’Allemagne année zéro et la montée des extrémismes, la Seconde Guerre Mondiale, l’arrivée du communisme dans tout le « bloc » de l’est, le mur de Berlin, la crise des missiles de Cuba, les droits des noirs aux Etats-Unis, Kennedy, pour s’achever, plus près de nous sur la chute du Mur de Berlin et le dernier chapitre, quelques années plus tard, sur l’élection de Barack Obama, puisqu’une partie de cette trilogie (le troisième tome) traite également du droit des noirs-Américains…

Voici le résumé/synopsis des trois romans tels qu’ils figurent au dos des livres…

 

La chute des géants Ken Follett

 

 

 

 

Tome 1 – La chute des Géants

A la veille de la guerre de 1914-1918, les grandes puissances vivent leurs derniers moments d’insouciance. Bientôt la violence va déferler sur le monde. De l’Europe aux États-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer. Passions contrariées, jeux politiques et trahisons… Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments à travers le destin de personnages exceptionnels… Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles et les peurs pour s’aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde.

 

l'hiver du monde Ken Follett

 

 

 

 

 

Tome 2 – L’hiver du monde

1933, Hitler s’apprête à prendre le pouvoir. L’Allemagne entame les heures les plus sombres de son histoire et va entraîner le monde entier dans la barbarie et la destruction. Les cinq familles dont nous avons fait la connaissance dans La Chute des géants vont être emportées par le tourbillon de la Seconde Guerre mondiale. Amours contrariées, douloureux secrets, tragédies, coups du sort… Des salons du Yacht-Club de Buffalo à Pearl Harbor bombardé, des sentiers des Pyrénées espagnoles à Londres sous le Blitz, de Moscou en pleine évacuation à Berlin en ruines, Boy Fitzherbert, Carla von Ulrich, Lloyd Williams, Daisy Pechkov, Gus Dewar et les autres tenteront de faire face au milieu du chaos.

 

aux portes de l'éternité Ken Follett

 

 

 

 

 

Tome 3 – Aux portes de l’éternité

1961. Les Allemands de l’Est ferment l’accès à Berlin-Ouest. La tension entre États-Unis et Union soviétique s’exacerbe. Le monde se scinde en deux blocs. Confrontées à toutes les tragédies de la fin du xxe siècle, plusieurs familles – polonaise, russe, allemande, américaine et anglaise – sont emportées dans le tumulte de ces immenses troubles sociaux, politiques et économiques. Chacun de leurs membres devra se battre et participera, à sa manière, à la formidable révolution en marche.

 

Mon avis

C’est tout simplement, selon moi, brillant, époustouflant, riche, émouvant, et je crois que je serai capable d’épiloguer encore de longues heures… J’en ai d’ailleurs beaucoup parlé autour de moi (alors qu’habituellement, je ne m’étale pas sur mes lectures en cours, mais là…). J’ai adoré suivre le destin de ces différentes familles à travers le  XXème siècle, ce siècle que l’on a connu, en partie… C’est l’histoire de familles (qu’on pourrait presque assimiler aux nôtres), à travers l’Histoire. Alors bien sûr, les personnages ont un destin fascinant et hors du commun – j’ai lu des critiques qui disaient que c’était mauvais car invraisemblable – mais c’est ce qui rend cette trilogie absolument fascinante… Je me suis attachée à certaines figures, j’ai adoré suivre leur destin, leur vie, voir les amours se nouer (et Ken Follett n’est pas vraiment avare en détails, parfois…) et les familles se construire, peu à peu, se croiser, s’aimer, se déchirer, se retrouver enfin…. J’avoue : j’ai versé ma petite larme en lisant certains chapitres, notamment les retrouvailles au moment de la Chute du Mur de Berlin. J’ai néanmoins trouvé que certains aspects de l’Histoire étaient presque oubliés (la Shoah, notamment, dans le tome 2 est à peine évoquée pendant la Seconde Guerre Mondiale), la France est très peu présente (on y voit ses champs de bataille pendant les guerres, mais c’est quasiment tout, aucune famille française n’est évoquée dans l’oeuvre, mais c’est un parti pris… en revanche, on découvre pendant la Guerre Froide des Polonais, Hongrois, etc…)

En tant que quadragénaire, j’ai en quelque sorte eu « la chance » d’avoir déjà vécu des événements que je qualifierai d’historiques, je dis « la chance » même si parfois cela se réfère à de tristes événements, mais cela fait partie de l’Histoire, celle qu’on écrit avec un grand H ! Je me souviendrai toujours de la chute du Mur de Berlin et j’ai- à ce titre – beaucoup aimé découvrir l’Histoire en allant sur place (mon voyage à Berlin ici), et je trouve que le livre, même s’il ne rentre pas dans les détails (et pourtant il est riche) nous aide à mieux comprendre l’Histoire (la montée vers la Première Guerre Mondiale, les Suffragettes, l’arrivée des extrémismes entre les deux Guerres, la Seconde Guerre Mondiale, la course à la bombe atomique, la crise de Cuba, JFK et Bob Kennedy, le droit des populations noires aux Etats-Unis dans les années 50/60 (avec Martin Luther King, les Black Panthers, etc…), la Guerre Froide, le bloc de l’Est pendant cette période, les grands dirigeants US ou soviétiques, etc….

Et ce livre nous montre qu’on est toutes et tous partie prenante d’un volet de notre Histoire contemporaine… Maintenant, je rêve d’une adaptation sur écran, je trouve que cette saga familiale et historique s’y prêterai à merveille !

Alors, qui parmi vous a déjà lu Ken Follett? Qui a lu cette trilogie du Siècle? Vous avez lu l’autre « série » de l’auteur, qui commence avec « Les piliers de la terre »? Mon chéri m’a offert le dernier tome (une colonne de feu) qui peut se lire indépendamment des deux autres, mais j’aimerai bien commencer peut-être quand même par le premier roman de cette trilogie…

le siecle de Ken Follett

NB : j’ai tellement aimé cette trilogie que je suis tentée de l’acheter en version papier, car je ne l’ai que sur Kindle (mais il va – pour cela – falloir faire de la place dans ma bibliothèque !).

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires pour “[Lecture] La trilogie du Siècle de Ken Follett”

  1. j’ai passé des moments formidables à lire cette trilogie !
    on y parle même de la ville de naissance de ma maman (en Prusse Orientale, Allenstein, ville qui n’existe plus puisque maintenant en Pologne !)
    maintenant je suis un peu dépitée avec ma liseuse, j’avoue que je télécharge (mais chutttttttttttttttttttttttt) certaines fois de façon heu comment dire ??????? et ces livres ne s’affichent plus sur ma liseuse ! Il y a le titre puis lorsque je clique dessus, une page blanche s’affiche et après un court moment je reviens à la page d’accueil et la liseuse me dit que le livre est terminé !
    désolée pour ce hors sujet mais je suis un peu (beaucoup) triste !

    1. pour ton souci technique, peut-être faut-il tout remettre à plat?
      Pour en revenir à la lecture, je dois dire que c’est une révélation cette trilogie, et le fait que l’intrigue navigue entre l’Est et l’Ouest y est aussi pour beaucoup …

  2. J’ai lu  » The Pillars of the Earth » ce qui m’a permis de frimer auprès de mes amis car maintenant je sais dire herminette et palefroi en anglais (j espère que je n’ai pas déjà raconté ça ici). Le suivant je ne l’ai pas aimé du tout (il se passe au moins 80 ans après alors tu peux le lire avant si tu veux); du coup je n’étais pas inspirée pour le 3ème.

    1. Tu l’as lu in English dans le texte? Respect, parce que vu les « monuments », cela doit être encore plus long à lire (sauf si tu es parfaitement bilingue !)
      Je pense m’y attaquer dans quelques mois, peut-être l’hiver prochain. !

      1. en fait c’est assez facile, parce que l’anglais n’existait pas au Moyen-âge et tous les mots compliqués viennent du français : palfrey = palefroi, scaffolding = échafaudage, etc. un très bon remue-méninges qui m’a bien amusée. et Follett n’est quand même pas le styliste du siècle, j’ai un James Joyce qui m’attend dans mon Kindle, je suis plus dubitative…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *