Lecture : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Lecture : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Ce livre, je ne sais plus pourquoi je l’ai acheté, mais sa couverture m’avait fait sourire. Et en le lisant, j’ai eu l’impression de lire l’histoire d’un Forrest Gump suédois qui raconte comment le jour de ses 100 ans il s’est évadé de sa maison de retraite. 100 ans de vie, c’est beaucoup ! Et c’est autant d’aventures piquantes et invraisemblables que Allan Karlsson le héros – malgré lui et à l’insu de son plein gré (Richard, sors de ce corps) – nous conte avec plein de petits détails croustillants.

levieuxquinevoulaitpasfetersonanniversaire.jpg
  • Résumé :  » Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l’adjoint au maire et de la presse locale ? Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringuant centenaire se retrouve à trimbaler une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – presque par inadvertance – à un membre de gang. S’engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux cleptomane, un vendeur de saucisses sur-diplômé et une éléphante prénommée Sonja… »
  • Mon avis : comme dit en intro, plus j’avançais dans ma lecture, plus j’avais l’impression de lire du Forrest Gump (le simple d’esprit laissant place à un centenaire pas du tout sénile !) : en lisant les aventures de Allan Karlsson, héros d’une série de rencontres historiques tout à fait malgré lui, j’ai vraiment revécu le film (que j’avais beaucoup aimé). Ici, peu de sentiments, on est dans l’humour, noir, parfois, mais ce livre est une petite réussite, malgré la totale invraisemblance des propos. Pas prise de tête, amusant, surprenant, ce vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire est une petite pépite.A lire d’urgence pour sortir de la morosité hivernale !
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires pour “Lecture : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire”

  1. Je l ai celui là en attente de lecture, je vais profiter de mes conges pour l attaquer cet apres midi. Biz.

    Ps: j aime cette nouvelle chronique

  2. Cette prétention de certains auteurs à limiter leurs personnages dans la bêtise et la caricature est insupportable et insultante pour l’intelligence de leurs lecteurs. Aucune finesse, aucune construction dans ce livre, les personnages sont tous plus bornés les uns que les autres et la construction narrative ultra prévisible. J’ai eu l’impression de regarder Bobo et Bozo les clowns se donner des coups de pieds dans les fesses pour faire rire un public d’attardés. Ah ah ah. Illisible. (j’ai tenu 120 pages, quand même)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *