Le protocole Tokio Inkarami : un layering capillaire à la japonaise

Le protocole Tokio Inkarami : un layering capillaire à la japonaise

Il y a quelques mois, j’avais été sollicitée pour tester un nouveau soin capillaire (en salon) et à l’époque, j’étais dubitative : j’avais peur de tester, car mes cheveux sont tellement désespérément fins que j’ai peur de leur faire subir quoi que ce soit en dehors de ce que je connais bien.

Et puis j’ai de nouveau été approchée pour tester et cette fois-ci, j’ai dit oui, juste avant les fêtes de fin d’année.

Ce qui m’a fait changer d’avis? Le fait que j’avais lu quelques avis, que je sortais d’un balayage et que j’ai eu des explications claires et rassurantes sur les soins qui allaient être prodigués. C’était pour moi le bon moment, les arguments de ce test étant de faire une sorte de réparation aux cheveux, ça me semblait vraiment bien adapté.

tokyo protocole.jpg

Le protocole Tokio, je le décrirai comme un layering à la japonaise, comme on peut le faire pour la peau, mais version capillaire. Le layering, c’est le fait de superposer les soins, les uns derrière les autres, pour pouvoir en bénéficier pleinement. Et c’est complètement le cas de ce protocole.

tokio_all---copie.jpg
  • On m’applique tout d’abord un mélange de kératines d’origine naturelle et d’acides aminés (les « briques » qui constituent les protéines) sur les cheveux.
  • Vient ensuite l’application d’acides aminés, d’extraits de limnanthe et de Fullerène, qui permet au soin d’aller au plus profond du cheveu et de le rendre plus résistant.
  • On ajoute ensuite de la kératine de laine de mouton, des polymères de soin et encore du Fullerène : le tout arrive au niveau le plus profond du cortex du cheveu pour le réparer en profondeur. Les cheveux sont alors gainés, plus faciles à déméler et plus brillants.
  • On ajoute une dose de céramides pour hydrater et protéger le cheveu.
Sans-titre-2---copie.jpg
  • Enfin, on scelle le tout en refermant les cuticules : le soin est « enfermé » dans le cheveu.
pourqui

Ce soin convient parfaitement aux filles, comme moi, qui font subir des misères à leurs cheveux (en les décolorant – pas bien) ou les colorant, etc…. car il « colmate » les blessures qu’on inflige à nos tiffs en comblant la fibre capillaire : comme regonflée, repulpée, elle en ressort indéniablement renforcée.

Pour les filles qui veulent redonner vie à leurs cheveux : il redéfinit également les boucles des cheveux frisés, bouclés ou ondulés.

leresultat

Je suis sortie de ce soin (qui dure environ une demi-heure hors brushing) RAVIE : mes cheveux étaient légèrement différents visuellement, plus brillants, mais alors, là où le changement était OUF, c’est au niveau touché : très doux, très lisses, comme neufs. Des nouveaux cheveux. Mieux, je suis rentrée chez moi, à pied et généralement, quand j’arrive chez moi, j’ai le cheveu emmélé et là, rien : on aurait pu croire que je venais de les coiffer tellement ils étaient souples, démélés, doux et brillants.

Et après

Tous les shampooings que j’ai pu faire pendant une quinzaine de jours (je vous rappelle que je me lave les cheveux souvent, un jour sur deux, tracas de cheveux fins et plats) étaient faciles : pas de cheveux emmélés, faciles à coiffer, bref le pied. Et puis des cheveux nettement plus résistants, donc beaucoup moins de pertes par casse.

Hélas, l’effet finit par s’estomper, forcément, en fonction de la fréquence des shampooings et il faut donc y retourner, le résultat n’étant pas pérenne.

Mais je dis un grand OUI à ce soin haute technicité pour les cheveux malmenés. J’y retournerai prochainement, c’est certain.

Sur Lille, deux salons proposent ce protocole de soins, le salon Anne-So rue Gambetta et celui de Philippe Gonay rue du curé Saint-Etienne (où j’ai fait la découverte de Tokio).

Capture-d-ecran-2014-01-16-a-17.15.09.png

Alors je n’ai qu’une chose à vous dire : si vous aimez vos cheveux et leur consacrer un peu d’argent, essayez de protocole de soins, vous ne pouvez pas être déçue (et surtout pas ressortir avec les cheveux abîmés, ma crainte, c’est bien le contraire)…

Tarifs: à partir de 50-60 € pour les cheveux courts.

Pour tous les salons en France proposant ce soin, rendez-vous sur le lien pour en savoir plus.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires pour “Le protocole Tokio Inkarami : un layering capillaire à la japonaise”

  1. mouais, ça me tente mais c’est un petit budget tout de même…. dommage que l’effet ne dure pas plus longtemps (d’ailleurs, comment ça se fait, si le produit est « enfermé » dans la fibre capillaire, si je comprends bien?

  2. Mesdames ,

    Si vous voulez avoir tous les renseignements concernant le soin TOKYO et les lissages ( brésilien , coréen et japonais ) , alors je vous conseille de le faire via http://www.smooth-hair.fr , car ce sont de vrais professionnels qui sont très cash et sympa /
    Moi et mes amies leur sommes très fidèles pour ce soin et le lissage japonais et mon mari pour le soin intensif pour barbe , et en plus leurs tarifs sont tout à fait à la hauteur de la qualité du travail .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *