Les 10 livres qui m’ont marquée

Les 10 livres qui m’ont marquée

Il y a quelque temps, j’avais vu passer sur Facebook un « tag » lecture chez certaines connaissances (les vilaines qui ne m’ont même pas « tagguée », moi qui ne peut pas vivre sans livre… Et puis j’ai revu ce tag en lisant celui de Kaki et cela m’a donné envie de m’y coller à mon tour…

livres

10 livres, ça me parait assez raisonnable à sélectionner (on m’aurait dit un seul, pas possible…)

  • Si c’est un homme de Primo Levi : c’est le récit autobiographique d’un homme qui a vécu l’enfer de la Shoah et qui raconte la vie dans les camps de concentration pendant la Seconde Guerre Mondiale, la déshumanisation menée par les nazis et les « moyens » que trouvaient les déportés pour survivre aux horreurs qu’ils vivaient. Glaçant mais indispensable.

 

  • Mort sur le Nil d’Agatha Christie : un roman d’Agatha Christie, qui figure parmi mes trois préférés. On se plonge dans l’ambiance de l’histoire en Egypte, et dans l’intrigue parfaite en tout point. Un vrai chef d’oeuvre.

 

  • Elle s’appelait Sarah de Tatiana de Rosnay : le destin croisé de Sarah, fillette juive raflée au Vel d’Hiv en juillet 1942 et de Julia, journaliste américaine, vivant en France, en 2002. Bouleversant, un livre qui m’a fait verser des larmes.

 

  • Où on va papa? de Jean-Louis Fournier. Un roman (presque autobiographique) qui traite de façon très crue et sous l’angle de l’humour très noir le quotidien d’un papa dont les deux premiers fils sont handicapés physiques et mentaux. C’est un petit opus qui se livre très rapidement (une soirée). Il m’a marquée dans le sens où je ne sais pas comment l’interpréter et qu’il amène à se poser plein de questions en tant que parents. Un livre à part en réalité…

 

  • Les bienveillantes de Jonathan Littell : un livre peut nous avoir marqué en mal. C’est le cas des bienveillantes. je l’ai acheté car il venait d’être primé (Goncourt). Mal m’en a pris. Pour tout vous dire, je ne l’ai jamais terminé et pourtant je l’ai longtemps laisser traîner sur ma table de chevet, mais non, rien n’y fait. C’est un ouvrage qui est censé parler de la Shoah sous le prisme de Maximilian Aue, un nazi. Outre le fait que je me souviens avoir buté d’emblée sur le nom des grades de l’armée allemande à chaque ligne, je n’ai pas réussi à « entrer » dans la lecture, très difficile, de ce livre. Qui met mal à l’aise, dans certaines scènes décrivant l’homosexualité du narrateur, son manque d’humanité, etc… Un de mes plus gros flops littéraires.

 

  • Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley. Un livre de science-fiction écrit en 1931 mais tellement visionnaire. Le meilleur des mondes décrit un monde où les foetus sont conditionnés dès leur création pour devenir soit ouvrier, soit intellectuel, orienté dès leur premier moment de vie (en éprouvette) par les « traitements » qu’ils subissent : les « bas de classe » reçoivent ainsi des doses d’alcool faisaient d’eux de futurs « avortons », tandis que les autres sont élevés de manière à être beaux, grands et forts. Je ne vous raconte pas tout le livre, mais c’est un peu du « bienvenue à Gattaca » dans certains côtés mais ça pose plein de questions… je l’ai découvert au lycée, ça date mais je le relis toujours avec plaisir.

 

  • Le grand secret de Barjavel : mais quel est donc ce grand secret dont il est ici question? Je n’en dirai pas plus si ce n’est qu’il a un rapport avec l’assassinat de Kennedy, certaines déclarations de De Gaulle ou encore la visite de Nixon en Chine dans les années 70. C’est un roman de science-fiction qui m’a marqué à l’époque où je l’ai découvert.

 

  • Toxine de Robin Cook. Robin Cook est un auteur de romans policiers qui se déroulent toujours dans le milieu scientifique et/ ou hospitalier. J’en lisais beaucoup à une époque et Toxine m’a marqué plus que les autres. A me couper l’appétit envers les chaînes de restauration rapide de style Mc Do and co. L’histoire, c’est celle d’une petite fille qui tombe malade après avoir fréquenté un fast-food. Son père, médecin, persuadé que l’état de la petite fille, qui dépérit de jour en jour, est dû à une grave intoxication alimentaire. Il remonte la filière d’approvisionnement du fast-food et ce qu’il va découvrir au fur et à mesure de son « enquête » n’est pas forcément « jojo »… Vous reprendrez bien un petit Mac Do?

 

  • L’eau des collines, Jean de Florette et Manon des sources de Marcel Pagnol. Le destin croisé de Jean Cadoret, dit « de Florette », et de la famille Soubeyran, mesquin fouineur et calculateur (le papet) pour s’approprier un gain à tout prix, l’eau, l’eau des collines, qui permettra aux Soubeyran de prospérer du commerce des oeillets. Un drame familial que j’ai découvert d’abord à travers l’adaptation de Claude Berri au cinéma et que j’ai lu et relu maintes et maintes fois, l’été, à l’ombre d’un olivier.

 

  • Une vie de Simone Veil. Un récit autobiographique de Simone Veil. De sa jeunesse, sa déportation à Auschwitz à la loi pour l’avortement (qui a récemment « fêté » ses 40 ans, en passant par sa vie de femme attachée aux valeurs morales et républicaines, ses combats. Un livre exemplaire, précis et qui force l’admiration. A l’image de la personne qui l’a écrit.

Et vous?

NB : en tête d’article, pourquoi une photo de billet de banque? ce sont 10 livres, ahahahaaha…. bon OK, je vais me coucher !

Rendez-vous sur Hellocoton !

32 commentaires pour “Les 10 livres qui m’ont marquée”

    1. je n’ai jamais lu le comte de Monté Cristo : j’adore lire et il y a tant de livres que je n’ai pas lu, je suis frustrée parfois quand je retombe sur des titres en me disant « oh oui, celui là, il faudrait que je le lise, etc…

  1. Mon dieu le jeu de mot xD Même moi j’avais pas pigé !
    Les livres qui m’ont marqué… à froid comme ça, je dirais :

    – Biographie de la faim (Nothomb – Je suis pas fan de l’auteur, mais ce livre je l’ai relu plusieurs fois)
    – La part de l’Autre (Schmitt – Qu’aurait été Hitler s’il n’avait pas échoué au concours des beaux-arts ? Livre gé-nial)
    – Expiation (Mc Ewann – Un livre so romantic, Angleterre des années 1920/40, dont un film a été tiré)
    – Les hauts de Hurlevent (Mythique)
    – Les contes macabres (Poe, mythique aussi)
    – Junk (Burguess – Un roman à plusieurs voix racontant la drogue, la prostitution, la fuite)
    – Orange is the new Black (Piper Kermann – Livre dont est tiré la série, qui raconte l’absurdité du système judiciaire)
    – Tiens-toi droite (Judy Blume – Classique pour très jeunes filles)
    – Les toxicos de la bouffe (C. Hervais qui fût aussi ma thérapeute)
    – Le grand livre de la vie et de la mort (Sogyal Rinpoché – « Bible » Bouddhiste qui se rapproche des préceptes occidentaux de philosophie, qui traite de notre conscience face au monde qui nous entoure et tout le tralala)

    1. Mais oui! Tiens-toi droite! Et trois amies aussi! Et tous les romans de l´auteur en fait!
      Ahhhhhhhhhhhhhhh la part de l´autre!
      Tout à fait! Génial ce livre!

    2. merci pour ton partage parce que ça me donne plein d’idées de lecture, que je ne connaissais pas 🙂 avec ce que les autres m’ont aussi donné comme idée, ça me fait une liste sympa de livres à découvrir !

  2. Coucou ma belle 🙂 Jolie sélection,j’ai lu pas mal de ceux que tu as cité!! « Si c’est un homme » est très prenant en effet,quel témoignage! :/
    Sinon je citerai : « ensemble c’est tout » de Anna Gavalda, « Complètement cramé » de Gilles Legardinier, « Miserere » de JC Grangé, « Oscar et la dame en rose » de EE Schmitt, « Le prince de la brume » de Carlos Ruis Zafon, « Robert des noms propres » de Amélie Nothomb , « Nos amis,nos amours » de Marc Lévy, « la conjuration primitive » de Maxime Chattam et « les 10 petits nègres » d’Agatha Christie .
    Voilà mon top 10,et encore c’est pas classé et …sûrement pas exaustif!! 🙂
    Quand on aime…on ne compte pas! 🙂 Bon dimanche,bisous 🙂

      1. Ah oui ça c’est ce qui est dommage avec les polars….:/ mais bon après si on relit plusieurs mois ou années après..on se souvient pas forcément de tout,donc on le savoure tout de même.Actuellement je lis « 13 à table » qui a été édité au profit des restaus du coeur : 13 nouvelles inédites par 13 « grands » auteurs 🙂 j’aime beaucoup ,ya des styles différents.Belle journée,bisous 🙂

  3. J ai vu aussi passer ce tag quand j´étais en vacances mais pas eu le temps de le faire…
    Je dois avouer que depuis internet, les blogs, les séries, je ne lis pratiquement plus alors que pendant ma jeunesse, je lisais jusqu´à 15 livres par semaine…
    J´ai donc lu certains des livres que tu cites car ils sont assez anciens mais les récents, je ne les connais pas.
    Je mettrais dans ma liste:

    1. Autant en emporte le vent
    2. Jane Eyre
    3. Au bonheur des dames
    4. Belle du seigneur
    5. L´adieu aux armes
    6. Little Princess
    7. La steppe infinie
    8. Oliver Twist
    9. Les misérables
    10. Les hauts de hurlevent

    Quelquefois, il me prend l´envie d´aller m´exciler un mois d´hiver dans un cottage anglais sans internet et de lire plein de classiques en sirotant un chocolat chaud et en mangeant des biscuits. 🙂

    1. ah le cottage anglais, moi aussi j’irai bien m’isoler un mois au fin fond de la campagne anglaise pour bouquiner sous un plaid avec un bon thé bien chaud !

  4. Vraiment chouette ton article Anne-Lise 🙂
    J’ai acheté « Mort sur le Nil » il y a peu, ainsi que « Le crime de l’Orient Express » que j’ai commencé d’ailleurs.

    Primo Levi : « Si c’est un homme » : lecture du lycée, un chef d’oeuvre.

    Pour les autres, je les connais de nom ou je ne les connais pas du tout !

    Donc merci pour cet article !

    Gros bisous,
    Aliénor

    1. Agatha Christie, tu ne devrais pas être déçue, top (et voir aussi, quand tu auras lu le livre, le film qui en a été tiré, Mort sur le Nil, tout comme le crime de l’Orient Express…

  5. Perso, j’y aurai mis « Mon bel Oranger » de José Mauro des Vaconselos. « Le lion » de Kessel et « l’alchimiste » de Coelho, et « le parfum » de Süskind.

  6. Coucou,
    Je ne pouvais forcément pas lire cet article sans te faire part de mes lectures à mon tour… Voici donc les livres qui m’ont marquée depuis quelques années ou du moins qui m’ont accompagnée un certain temps:
    – « Je reviens te chercher » de Guillaume Musso
    – « La mort d’une mère » de Roger Peyrefitte
    – « Da Vinci Code  » de Dan Brown
    – « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part… » d’Anna Gavalda
    – « Chagrin d’école » de Daniel Pennac
    – « Mademoiselle Liberté » d’Alexandre Jardin
    – « Un si vieil amour » de Danièle Séraphin
    – « Un amour à Auschwitz » de Thilo Thieclke
    – « Pardonnez nos offenses! » et « Une seconde avant Noël » de Romain Sardou

    Et parce que me limiter à 10, c’est difficile (lol)… J’ajoute:
    – « La nuit des temps » de Barjavel
    – « Les 5 personnes que j’ai rencontrées là-haut » de Mitch Albom

    Sur tes conseils, je vais peut-être tenter « Si c’est un homme ».
    Bonnes lectures à toutes!

    1. c’est super chouette de me donner tes favoris, je n’en connais aucun de ceux que tu as cités, je vais les noter dans mon carnet, pour plus tard 🙂

  7. J’ai aussi lu « Où on va papa » ! Et c’est vrai que si c’est traité sur le ton de l’humour, tu imagines la souffrance derrière.
    Je te conseille « Rien ne s’oppose à la nuit », ça devrait te plaire !
    Sinon j’aime beaucoup les livres d’Anna Gavalda.
    Et un film qui m’a fait frémir c’est « Ne le dis pas à maman »…

  8. C’est la honte pour moi, je n’ai rien lu de tout ça… oui dans le genre moi je ne lis que des trucs d’ado.
    Je prends note !!
    (et moi j’ai adoré le jeu de mots/image :p)

    Sinon j’ai adoré les Noces Barbares de Yann Queffelec, très poignant !
    Comme certaines, j’aime beaucoup les livres d’Anna Gavalda, dont celui comportant des nouvelles : Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part.

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *