Les p’tits soins indispensables : le démaquillage (2/2)

Les p’tits soins indispensables : le démaquillage (2/2)

Après le démaquillage du visage dont je vous ai parlé ici, abordons une autre étape incontournable du démaquillage, celui des yeux ! Oui, car avouons que c’est bien souvent à ce niveau que le maquillage est le plus important (fards, crayons, mascaras, liners)… mais n’oublions pas que le contour des yeux est également une zone très très fragile, car très fine, à l’instar du contour des lèvres, inutile donc de s’acharner sur lui pour retirer le maquillage !

Il faut donc travailler tout en douceur, à la fois dans les produits mais aussi dans les gestes. Petit tour d’horizon…

IMG_2615-2.jpg
  • Les produits

Pour le maquillage léger, de tous les jours, celui où je mets un peu de fard et du mascara pour allonger le regard, j’ai opté pour un démaquillant qui est arrivé récemment sur le marché : le démaquillant yeux hydratant de la gamme Bio-active chez Garnier (environ 4€ en GMS). A mes yeux et après avoir testé pendant des années des tas de démaquillants, c’est pour moi le meilleur des meilleurs (chef, oui, chef).

DEMAQUILLANT YEUX garnier

Il est donc, comme son nom l’indique, bio et hydratant. A vrai dire, le côté bio, je m’en fiche un peu (c’est sans doute le seul cosmétique bio ou du moins l’un des rares qui ait fait son entrée dans ma salle de bains). Pour le reste, il est juste parfait. Pas trop liquide (consistance légèrement plus visqueuse que l’eau), pas outrageusement coloré de bleu (pourquoi les démaquillants pour les yeux ont-ils tous une couleur d’antigel?), hydratant, oui, il n’entraîne pas de rougeurs et puis surtout, il est simplement efficace !Je le recommande vivement ! (en espérant que vous ne serez pas déçues)

Certains jours, je deviens une sportive de haute voltige (tu parles !) et je me rends à la piscine municipale pour me dégourdir les jambons. Pour garder mon regard de sirène, j’opte pour un mascara waterproof. Et donc, le soir, j’utilise un démaquillant spécialement conçu pour le retirer. J’ai choisi le démaquillant doux spécial yeux et lèvres de chez L’Oréal Dermo-expertise (environ 5€ en GMS).Simple et efficace. je termine néanmoins l’étape démaquillage par un rincage avec une eau micellaire ou l’eau du robinet, car même s’il est spécifié « non gras », je trouve que si, il reste un chouïa huileux.

IMG 2621

Enfin, pour les maquillages plus élaborés, où je laisse s’exprimer mon immense talent de make-up artiste / ma créativité / mes pinceaux mon envie du moment, avec liners, fards plus ou moins foncés ou irisés, mascaras, crayons, etc…, j’utilise une huile démaquillante. Tout simplement parce que je sais que je vais avoir besoin d’une formule douce mais néanmoins efficace pour me débarasser de tout ça. Comme je le disais dans mon article sur le démaquillage du visage, j’ai opté pour une huile de la grande distribution, celle des Cosmétiques Carrefour. Je la trouve vraiment efficace et agréable à utiliser et elle ne me rend pas aveugle pour les 10 minutes qui suivent son utilisation !

IMG 2627

Et puis son prix : elle coûte aux environs de 6 euros, si je me souviens bien, donc pour 200 ml, c’est carrément plus que correct (à comparer avec des huiles beaucoup plus connues et chères genre DHC (que je n’ai pas encore testé)).

  • Le geste

Parce que le contour de l’oeil est hyper fragile, on ne s’acharne pas sur celui-ci en se démaquillant. Inutile donc de frotter, tripatouiller et re-frotter comme une damnée pour finir avec l’oeil rougi, le contour de l’oeil frippé et le coton assorti de 4-5 cils en prime.

On retient le seul et unique geste à faire pour se démaquiller, celui que j’ai appris lors d’un atelier beauté animé par la marque Clarins et qui se révèle efficace si on le réalise en prenant son temps (oui, car quand on frotte, c’est souvent par impatience, pour aller vite).

Alors, on prend d’abord son petit coton et on l’humidifie. Avec de l’eau, simplement. Because comme ça, le coton imbibé d’eau ne boit pas le produit démaquillant.

On applique ensuite son démaquillant sur le coton, généreusement (à la façon de Maïté qui arrose sa volaille de cognac (les plus jeunes ne comprendront pas cette allusion… c’est qui Maïté?)

On pose ensuite le coton sur la paupière et on ne bouge plus. On ne frotte pas, on n’essuye pas, on laisse juste agir le démaquillant qui va dissoudre le maquillage. On fait ensuite glisser le coton vers le bas, délicatement, sans frotter, histoire d’éliminer ce qui est à éliminer. Chouette, le coton est tout crado et vos yeux nickel !!

[Si besoin, on reprend un coton et on ré-itère l’étape pour arriver à un résultat parfait].

Et après, votre contour de l’oeil est prêt à recevoir des petits soins douillets. On en reparle à l’occasion !

Alors, promis, la prochaine fois, vous y penserez en regardant votre coton où gissent quelques cils maltraités?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire pour “Les p’tits soins indispensables : le démaquillage (2/2)”

  1. coucou !

    Pour ma part, ça va, je fais attention donc je n’ai pas trop de perte au niveau des cils le soir, heureusement !

    Perso, je me démaquille avec le démaquillant yeux biphasé YR aux bleuets. Je le trouve vraiment très bien et doux.

    Pour le geste, je fais un peu comme toi, mais comme le produit que j’utilise est très efficace, à peine posé, c’est déjà enlevé !Mais merci pour le conseil du coton mouillé 😉

    L’huile démaquillante carrouf’ à l’air intéressante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *