Souvenirs marocains (Marrakech, vallée de l’Ourika, Talamanzou)

Souvenirs marocains (Marrakech, vallée de l’Ourika, Talamanzou)

Résumer un voyage est toujours un exercice délicat : pour qui le fait-on, qu’est ce qu’on souhaite monter, ou au contraire, garder pour soi, quelle image veut-on véhiculer à travers les photos que l’on aura sélectionnées?

riad

Cet article sera donc un condensé des mille et unes merveilles que j’ai pu voir au Maroc, pour la première fois où j’y allais (et certainement pas la dernière) en famille, pour un voyage qui nous a laissé à toute la famille des souvenirs plein les yeux….

Quelques clichés ça et là, quelques noms de lieux ne sauraient résumer ces dix jours passés là-bas…

Je vous propose néanmoins quelques découvertes ou souvenirs (pour celles qui connaissent déjà la ville) comme autant de jolies cartes postales à admirer…

Fermez les yeux, savourez, le soleil est au RDV…

Nous avons séjourné au coeur de la ville, dans le quartier très vivant du bab Doukkala, à deux pas de la vie marocaine et des principales attractions touristiques de la ville, sans pour autant être enfermés dans un hôtel où il ne se passe rien : j’ai vraiment adoré cette ilmmersion au plus prêt de l’habitant  – on sortait du riad, on faisait notre marché, envahis par les odeurs de fraises, de menthe, de poissons (moins agréables) ou encore d’épices… Si je devais retourner à Marrakech, sans hésiter, je re-signe…

épices-couleurs-marrakech

Dans la ville

La mosquée de la Koutoubia dont le minaret trône fièrement sur la Médina - contruite au 12ème siècle - elle diffuse cinq fois par jour l'adhan (appel à la prière) du muezzin.

La mosquée de la Koutoubia dont le minaret trône fièrement sur la Médina – contruite au 12ème siècle – elle diffuse cinq fois par jour l’adhan (appel à la prière) du muezzin.

 

Au jardin Majorelle

Le jardin Majorelle, c'était une des visites que j'attendais le plus !

Le jardin Majorelle, c’était une des visites que j’attendais le plus !

C'est Jacques Majorelle qui acquit le terrain en 1924 pour en faire un lieu où la surabondance d'espèces végétales représenteraient celle des cinq continents

C’est Jacques Majorelle qui acquit le terrain en 1924 pour en faire un lieu où la surabondance d’espèces végétales représenteraient celle des cinq continents

il fut inaugué en 1947  et porte le nom de son créateur, qui donna ensuite le nom à un bleu qui orne les constructions du jardin, le fameux bleu majorelle

il fut inaugué en 1947 et porte le nom de son créateur, qui donna ensuite le nom à un bleu qui orne les constructions du jardin, le fameux bleu Majorelle

Racheté en 1980 par Pierre Bergé et Yves-Saint-Laurent, cet endroit regorge d'espèces végétales magnifiées dans un espace au le ciel bleu rivalise de beauté avec les bassins

Racheté en 1980 par Pierre Bergé et Yves-Saint-Laurent, cet endroit regorge d’espèces végétales magnifiées dans un espace où le ciel bleu rivalise de beauté avec les bassins.

J'aurai pu rester assise des heures, sans me lasser de cette beauté, mais les visiteurs sont hélas trop nombreux : une prochaine fois, j'y vais au chant du coq...

J’aurai pu rester assise des heures, sans me lasser de cette beauté, mais les visiteurs sont hélas trop nombreux : une prochaine fois, j’y vais au chant du coq…

 

La calèche est très prisée des touristes pour visiter la ville (comme en Egypte à Louxor)

La calèche est très prisée des touristes pour visiter la ville (comme en Egypte à Louxor)

 

Visite des palais de la Bahia et el-Badi

Pose au palais de la Bahia, au nord du mellah : décoration raffinée pour cette construction du grand vizir Ahmed ben Moussa qui fit construire ce palais pour y "abriter" ses 24 concubines (quelle santé !)

Pose au palais de la Bahia, au nord du mellah : décoration raffinée pour cette construction du grand vizir Ahmed ben Moussa qui fit construire ce palais pour y « abriter » ses 24 concubines (quelle santé !)

 

jeu d'ombres et de lumières - jardin de la Bahia

jeu d’ombres et de lumières – jardin de la Bahia

 

palais-de-bahia-marrakech dans-le-palais-de-bahia

 

hibiscus
Palais Badia ou el-Badi - construit au XVI ème siècle par le sultan Ahmed el-Mansour pour célébrer une victoire - construit en 25 ans, il abrite à l'époque 360 pièces

Palais Badia ou el-Badi – construit au XVI ème siècle par le sultan Ahmed el-Mansour pour célébrer une victoire – construit en 25 ans, il abrite à l’époque 360 pièces

dans les couloirs aux allures de catacombes

dans les couloirs aux allures de catacombes

 

La place Jemaa-el-Fna

La très célèbre place Jemaa-el-Fna où grouillent mille et unes gargotes au coucher du soleil

La très célèbre place Jemaa-el-Fna où grouillent mille et unes gargotes au coucher du soleil

 

un jus d'orange fraîchement pressées pour quelques dirhams

un jus d’orange fraîchement pressées pour quelques dirhams

des épices, olives et fruits secs à profusion dans un mélange de saveurs...

des épices, olives et fruits secs à profusion dans un mélange de saveurs…

 

Une lampe qui éclaire la ville?

Une lampe qui éclaire la ville?

 

Marrakech

le soleil se couche, vue depuis le toit de notre riad

le soleil se couche, vue depuis le toit de notre riad

 

La vallée de l’Ourika (vers les montagnes de l’Atlas)

à la découverte de la vallée de l'Ourika - vers les montagnes de l'Atlas

à la découverte de la vallée de l’Ourika – vers les montagnes de l’Atlas

Dans la vallée de l'Ourika, où les plus hautes montagnes du Maroc (presque aussi hautes que nos Alpes) dressent fièrement leurs neiges éternelles vers le bleu du ciel

Dans la vallée de l’Ourika, où les plus hautes montagnes du Maroc (presque aussi hautes que nos Alpes) dressent fièrement leurs neiges éternelles vers le bleu du ciel

 

on croise quelques villages berbères...

on croise quelques villages berbères…

 

vue-marrakech

 

fleurs

Nous avons ensuite quitté Marrakech pour nous diriger vers le désert et Talamanzou, sur la route d’Agadir pour un WE dans un hâvre de paix, au mielieu ou presque de rien, pour y découvrir une kasbah haute en couleurs et saveurs…

Dans le désert, sur la route d’Agadir…

sur la route pour Talamanzou

sur la route pour Talamanzou, on devine la mosquée de la ville, au loin son minaret

 

La Kazbah de Talamanzou

sortir du désert pour entrer dans cette verdure, le contraste est saisissant !

sortir du désert pour entrer dans cette verdure, le contraste est saisissant !

intérieur-kazba
installés sous la tente berbère avant de faire le grand plongeon

installés sous la tente berbère avant de faire le grand plongeon

 

dans-la-kazba

 

kazbah

 

l'un des plus beaux couchers de soleil que j'ai pu voir, en plein désert... une silhouette se détache

l’un des plus beaux couchers de soleil que j’ai pu voir, en plein désert… une silhouette se détache

 

repas-aux-chandelles

Le lendemain, une fête se prépare…

Une fête se prépare...
Nous y avons fêté un anniversaire autour de spécialités berbères (et d'autres moins)

Nous y avons fêté un anniversaire autour de spécialités berbères (et d’autres moins)

 

couscous piment
et les pâtisseries orientales pour fêter dignement l'anniversaire

et les pâtisseries orientales pour fêter dignement l’anniversaire

 

le tout suivi d'un bon plouf (un peu fraîche la piscine)

le tout suivi d’un bon plouf

 

la vue époustouflante sur l'Atlas

la vue époustouflante sur l’Atlas qui se pare de mille et une couleurs d’heure en heure…

deux-amoureux

 

vue-terrasse

 

Ainsi s'achève de panorama ensoleillé du Maroc : une seule envie, y retourner...

Ainsi s’achève de panorama ensoleillé du Maroc : une seule envie, y retourner…

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires pour “Souvenirs marocains (Marrakech, vallée de l’Ourika, Talamanzou)”

  1. J’ai adoré les photos. Ca donne envie, c’est apaisant. (Bon je suis à la 4eme tasse de thé Ayurvédique aussi… )
    Sans blague c’est magnifique, j’ai juste trop envie de voir en vrai ce jardin Majorelle…

    1. le thé ayurvédique te fait de l’effet 🙂 pour le jardin Majorelle, je te souhaite un jour de pouvoir y aller, c’est vraiment magnifique (et en plus hier, j’ai regardé le film YSL, où l’on voit un peu le jardin Majorelle, qu’il avait acheté avec Pierre Bergé avant de devenir ce « haut lieu du tourisme » marrackchi

  2. Superbe article, les photos sont magnifiques, tu as renforcé mon envie de découvrir ce pays ! Ne reste plus qu’à convaincre chéri, qui n’est malheureusement pas très partant pour cette destination :s

    1. oh oui c’est beau et j’aimerai bien y retourner un jour (le jardin Majorelle m’a tellement plu) et j’aimerai aussi découvrir Casa(blanca) et Agadir, juste pour l’océan

  3. Le jardin Majorelle a l’air magnifique ! Je ne connais pas du tout le Maroc, et tout ce coin-là, mais les photos sont très jolies et les paysages ont l’air tellement paisibles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *