MISCELLANÉES #40 (réflexions blogosphériques/consuméristes)

MISCELLANÉES #40 (réflexions blogosphériques/consuméristes)

Je me fais rare ici… Ce n’est pourtant pas les idées qui manquent, mais parfois la motivation et l’interrogation…. Est-ce que j’écris à de l’importance pour les autres? Il semble que oui : alors, soit, je ne me fais pas d’illusions, surtout parce que ce n’est pas mon « ambition », je ne suis pas lue par des milliers/millions/milliards de fans (d’ailleurs, les fans lisent-ils/elles?) en folie et au final, c’est bien ainsi (parce que je me rends compte que quand on est trop suivie, ça fait tourner la tête).

Mais c’est vrai aussi, j’aime bien avoir de l’interaction avec celles et ceux qui me lisent… et je sais que vous êtes encore là : certaines me disent que cette parenthèse des miscellanées leur manque, d’autres m’envoient des petits messages par mail, certaines me laissent régulièrement des messages sur les réseaux sociaux : ça fait chaud au coeur. Alors pour ça, MERCI !

Je m’interroge beaucoup sur la trajectoire que je souhaite donner à ce blog, car je veux avant tout qu’il me ressemble : et vous le savez, parce que je m’en suis ouverte à vous à ce sujet, je me sens plus à ma place parfois.

 

J’avoue j’ai du mal : du mal avec la surconsommation qui n’a plus aucun sens, de tous ces produits envoyés/reçus, même pas testés, exposés, vendus par ce que l’on appelle des influenceuses comme si c’était une fierté d’influencer les gens à consommer toujours plus. Je sais pas, moi, je crois que je ne ressentirais aucune fierté à ça…

ça tombe bien, je n’en ai jamais eu la prétention et je n’ai jamais oeuvré pour le devenir… J’ai eu « la chance » de plaire aux marques à un moment, peut-être parce que je faisais des revues de ce que je testais avec passion… J’avais la sensation (ou la prétention, qui sait?) que ce que j’écrivais intéresserait d’autres personnes. Mais aujourd’hui, ce qui plait, ce n’est plus de lire quelque chose qui soit utile, mais de consommer rapidement. De voir du « prêt-à-consommer ».

Enfin du moins, j’ai l’impression que ça n’est plus ça. Aujourd’hui, ce qui plait, c’est le grand déballage, quotidien de colis qui vont finir au fond d’une armoire au pire des cas, rejoignant une armée de rouge à lèvres et de mascaras… Pourquoi? Je ne sais même pas : est-ce que ça envoie du rêve? Pas à moi en tout cas, mais je vois que ça plait si j’en juge l’influence que certaines peuvent avoir. Et si en plus, on ajoute une photo de chaton ou de son cul en prime, alors là c’est bingo 🙂

J’en plaisante, et je m’égare… mais c’est un fait, je suis très mal à l’aise face à cette tournure des choses… et surtout face à cette futilité, à ce vide. Avec les réseaux sociaux, on est dans l’ère du fast-consumerisme (ne cherchez pas, ce terme n’existe sans doute pas, je l’ai inventé), et on ne prend plus le temps. On regarde une photo vite fait, on ne lit pas, on « like », on passe à la photo suivante, on s’extasie (et on a le droit) sur un joli produit en oubliant qu’il y a deux jours on s’est extasié sur son homologue d’une autre marque. Trop c’est trop, non?

Alors moi, je n’y arrive pas : ce que j’ai reçu dans le cadre de mon blog, je l’ai toujours testé. Sans doute que pour les marques qui m’ont envoyé des produits, ça arrivait parfois trop tard, parce que déjà un nouveau produit arrivait. M’en fout. Je vais à mon rythme, à celui qui me semble aussi correspondre à un rythme « raisonné ». Sans doute pour ça que je n’ai plus donné suite à de nouvelles sollicitations – j’en ai gardé quelques rares… parce que je sais dans quelle direction je vais. Mais peu importe, l’objet de ce (long) monologue n’est pas de parler de moi, mais globalement d’essayer de me poser, de regarder et d’analyser ce qui se passe….
nimportequoi

Certaines penseront que mon propos est décousu ou inintéressant ou alors n’a pas lieu d’être sur un blog : bien sûr que si ! D’autant que c’est mon espace et que je ne gagne pas un rond pour dire ce que j’ai envie de vous dire : c’est du gratos 🙂

A l’heure où tout semble aller mal et où j’ai l’impression, il faut fermer les yeux pour ne pas voir que tout va mal (à vrai dire, je pense surtout, qu’il faut fermer les yeux pour continuer de jouir en silence de ses (petits ou pas) avantages, chacun(e) dans son coin, moi, j’ai envie de l’ouvrir. Pourquoi maintenant? Et pourquoi pas !

Je rêve (vous le savez, je suis un vrai bisounours) d’une blogo (au sens large, je devrais parler de la youtubosphère* et l’instagramosphère**) qui ne soit pas contaminée par ce sur-consumérisme à outrance, je rêve de vrais influenceu(se)rs [oui je suis pour l’écriture inclusive à certains moments) qui ont une réelle influence – une influence dans le bon sens. J’aimerai en être, mais je n’ai pas de poids (outre que celui de mes petits bourrelets). J’ai vu passer sur les réseaux sociaux (je ne sais plus où? Facebook sans doute) que des youtubeu(se)rs s’étaient « alliés » pour faire face au changement climatique à la façon d’un défi (à voir sur « ilestencoretemps.fr) et à côté de ça, ils y en a qui continuent à consommer et inciter à consommer, à voyager à l’autre bout du monde (prenons l’exemple de promouvoir la préservation des coraux avec une marque de crème solaire en prenant 15h d’avion pour aller à Bali) : excusez-moi mais je trouve qu’on se marche sur la tête. Je me demande bien où tout cela va s’arrêter ! Et je ne parle pas des ponts d’or déployés par les marques pour séduire tel ou telle (incluons les deux !) influenceur(se)s : c’est à celle (parmi toutes les les marques) qui fera les trucs les plus insensés pour qu’on parle d’elle. Vous me direz que ça a toujours été. Sans doute. Mais à ce point, sur une frange aussi réduite de la population… Je ne sais pas… Quand je vois des influenceuses ne  plus prendre de plaisir à ouvrir un calendrier de l’Avent (puisqu’elles reçoivent toutes les marques, c’est devenu d’un chiant, elles doivent y passer la matinée !), c’est quand même assez dingue…. ce qui aurait du rester un moment cool a été perverti par le trop, le too much. Réellement, je me demande si certaines prennent encore plaisir à recevoir tout ça… je suis peut-être naïve. Sans doute, d’ailleurs, oui. Cette année, je me suis acheté – comme chaque année – un calendrier de l’Avent : à celui du thé les autres années, j’ai choisi un mix thé/produits de beauté de la marque Nuxe. J’ai du plaisir à ouvrir chaque matin chaque petite fenêtre, comme une gamine. Quand tu es influenceuse, ce plaisir n’est plus là : cet énième calendrier que tu as reçu, tu dois l’ouvrir avant décembre pour déballer face caméra tout ce qu’il y a l’intérieur, au final, c’est ça que les marques attendent de toi. Sans moi. Moi j’ai envie de consommer quelque chose que j’ai choisi, pas qu’on m’a imposé et que je teste comme bon me semble. Mais ce genre de partenariat reste trop rare… et pourtant, je pense qu’il pourrait fonctionner auprès des jeunes de youtube… et il aurait à mon sens plus d’impact et de sens. (mais ce n’est que mon avis qui n’a aucun impact).

Mon propos va probablement glisser vers sur ce qui se passe en ce moment : la COP24 passée sous silence le temps d’un WE plus qu’agité à Paris où l’on laisse la France en souffrance s’agiter sous les fenêtres d’un palais dont les ors de la République sont devenus bien ternes…. Mais je vais essayer de ne pas aller plus loin et d’ouvrir cet article au dialogue…

Je suis curieuse de connaître votre avis : vous, lectrices, amies, blogueuses ou pas, consommatrices… Vous en pensez quoi de tout ça? Je ne me leurre pas sur le nombre de réponses : déjà, si vous arrivez au bout de cet article, ça sera top, hein?

Bon et sinon, désolée, on se retrouve demain pour continuer à parler consommation … avec un livre… et bien sûr, il y aura aussi des articles beauté… mais point trop n’en faut… On mixera… et j’aimerai de plus en plus ouvrir ce blog à une réflexion plus profonde, mais alors là, est-ce que je ne vais pas vous perdre? Est-ce que le boudoir de Vesper ne risque pas de devenir le Foutoir de Vesper pour certaines d’entre vous? Est-ce qu’il faut nécessairement se cantonner à ne parler que d’une chose? Je ne pense pas. Et puis de toutes façons, je suis trop bavarde pour ça. La preuve, j’ai bien du mal à mettre un point final…. .

* et ** parce que maintenant quand on parle d’un univers réunissant des gens d’un même milieu on parle de sphère… allons-y gaiement

Rendez-vous sur Hellocoton !

33 commentaires pour “MISCELLANÉES #40 (réflexions blogosphériques/consuméristes)”

  1. Coucou,
    je suis pas mal de blogueuse (influenceuse ? je ne sais pas)…mais on sent en tant que lectrice si c’est de la surconsommation ou testé avec soin.
    Sans vouloir t’envoyer de fleurs, tu fais partie, pour moi, des rares en qui je peux avoir confiance sur un avis.
    A ma petite échelle, ce n’est pas négligeable (et je suis certaine que je ne suis pas la seule à penser cela).
    Continue pour nous si tu en as envie…

    1. Oui, je pense que les lectrices, les vraies, sentent la sincérité que peuvent avoir des blogueuses. Mais face à l’étalage qu’il y a sur les réseaux sociaux, c’est devenu n’importe quoi, et des fois, on se demande si on sert à quelque chose quand on voit à quel point une photo vantant les mérites d’un produit (sans l’avoir testé, of course !) peut avoir autant d’impact. ça m’interroge vraiment et je trouve que c’est tristement un reflet actuel de la société de consommation 🙁

      1. Aux lecteurs d’être vigilants…Ceux qui sont dans la consommation excessive se laisseront subjuguer par une simple photo…ceux qui veulent plus de détails s’attarderont sur des écrits, des vrais ressentis.

        1. oui, tu as raison, c’est clair ! après tout, mon petit coup de mou n’a pas grande importance, c’est plus un ressenti sur une tendance globale qui a le don de me désoler… bref 🙂

  2. Bonjour,
    Tout à fait d’accord avec vous, je suis dans la « déconsommation’ depuis déjà plusieurs années et très heureuse !
    Déjà le changement de nom de « blogueuse » à « influenceuse » me gêne beaucoup ! Je suis de moins en moins de blog car ce ne sont que des publicités pour les blogs beauté ou des mamans qui gémissent car le matin car leur enfant a mal dormi/vomi etc … Ben oui, un enfant, ça pleure, ça pleure, ça fait pipi/caca, inutile de mettre un post sur FB le matin !!! Aucun contenu, aucune profondeur … Bref désolant
    Bonne semaine

    1. je crois qu’il y a de moins en moins de « blogueuse » au sens propre du terme, parce qu’écrire, ça prend du temps… ce que je déplore tellement, c’est cette surenchère partout… quant au comportement des mamans qui gémissent, ça peut se comprendre parfois, je pense, mais à la longue, c’est clair que c’est chiant :)faut croire que certaines personnes ont besoin de ça pour exister ! (heureusement, je ne suis aucune maman pour ce côté maman justement, celles que je suis sont mamans, pour certaines, mais je les suis pour ce qu’elles sont, pas pour leur vie de maman, j’ai assez de la mienne 🙂 LOL je trouverais indécent de tout étaler sur ma vie à longueur de journée…

  3. Anne-Lise,

    On se connaît depuis de longues années et je ne peux que te rejoindre sur le fond de ton article : la surconsommation, l’étalage de produits, l’influence négative (certaines n’ont pas de thunes mais doivent absolument acheter ce rouge à lèvres parce que machin l’a #paietespriorités). Je suis aussi mal à l’aise que toi de voir tout ça sur les réseaux sociaux, c’est un peu à « qui aura la plus grosse ».

    La faute à qui ? À (certaines) marques qui ne comprennent rien, qui sont dans la surenchère à gogo, aux « influenceuses » (mon dieu, que je déteste ce terme) qui en font des caisses à chaque fois (qu’elles soient suivies ou non en fait, genre les petites qui copient les grandes). Je trouve ça vraiment pathétique car ce qu’on veut, nous en tant que consommatrice/ lectrice lambda, c’est de l’honnêteté, de la sincérité, de l’authenticité, de voir que tout ça, ça ait du sens. Certaines l’ont compris, je pense à Emilie Brunette, qui est certes une grosse influenceuse (dans le sens où elle a 114k de followers sur Insta) mais que je trouve plutôt honnête, sincère et vraie, qui prend le temps de te répondre…

    Bref, vivement que ça change !

    1. Heureusement que certaines arrivent à prendre « le bon virage », sinon j’aurai perdu « foi » totalement mais je pense qu’il y a deux « univers » parallèles : celui des petits blogs qui perdurent, avec plus ou moins d’influence et Instagram qui absorbe un peu tout le reste avec parfois du grand n’imp’… bref, tout ça n’est pas bien grave si ça ne menait pas à une surconso et ça, j’arrive pas à comprendre… mais bon, c’est peut-être générationnel, je sais pas

    1. Hello Laurence, merci pour ton message, mais tu vois, il ne s’agit même pas de moi, même si au début de l’article je m’interroge un peu sur qui me lit, mais au global, je suis atterrée de la futilité/surconsommation etc… où ça va nous mener?

  4. Eh tu sais quoi ? J’ai tout lu sans me perdre 😉
    Je pense que tu ne seras pas étonnée de mon avis mais j’ai « arrêté » de bloguer au moment où tout cela changeait…
    Déjà par manque de temps mais aussi parce que je n’arrivais plus à tester ce que je recevais et faire un article sur un produit sans le tester, c’est pas possible pour moi.
    Et puis là blogosphère a dévié vers Youtube et Insta et je ne me reconnais pas là dedans. Mon Insta n’est pas une vitrine de magasin, j’y poste finalement rarement des choses influençables mais c’est une sortie de mini blog que je prends plaisir à alimenter avec mes sorties, mes envies, mes lectures et qui prend moins de temps.
    Je gagne très peu de followers mais je m’en fous !
    Mais je ne me reconnais pas dans les autres influenceuses et comme tu dis, ce déballage, cet appel à la Conso me rebute plus que tout !
    Et à aucun moment je les envie donc je pense être en paix avec moi même
    Bisous et continue à écrire !
    Julie

    1. bravo d’avoir tout lu 🙂 je suis comme toi pour Instagram, je me contrefiche de ne pas parler de la dernière palette à la mode, etc… pour le blog, je vais continuer à écrire, mais j’avais envie de dire mon ras-le-bol d’un système qui marche sur la tête, même si je sais mon peu d’influence, je dirai que « j’ai fait ma part », j’avais besoin de l’écrire… ça ne m’empêche pas de continuer à écrire, même que j’écris aussi ailleurs, c’est mon truc 🙂 j’aime certains beaux comptes instagram mais je n’ai aucun plaisir à regarder des déballages (sauf à regarder par curiosité, un peu comme si j’observais un phénomène sociologique avec curiosité…) c’est pas très flatteurs pour ces personnes, mais entre ça et celles qui s’inventent une vie à base de fake followers (tu sais qui 🙂 ehehe, on est gâtées, hein !! Bref, the show must go on, moi je continue, toute seule, p’t’être dans mon coin, avec mes quelques irréductibles lectrices 🙂

  5. Je crois que nous sommes nombreuses à faire ce constat (et même si personnellement, je n’ai jamais croulé sous les partenariat et j’ai toujours été toute petite petite !).Moi aussi ça m’a fait bondir les influenceuses qui d’un coup se préoccupe d’écologie et qu’on les voit prendre l’avion chaque semaine pour aller passer 24 ou 48h au bout du monde pour une marque….. Et oublient de parler d’une très belle marque qui fait un crowfunding alors qu’elles bossent avec et auraient pu largement les aider….Bref !
    Et puis avant, sur les blogs, il y avait un vrai travail de contenu, d’écriture de recherche. Maintenant, tu as des personnes qui ont juste une page facebook ou instagram et se contentent d’une image, plein de hastag et hop, d’un coup elles ont plein d’abonnées, les marquent les couvrent de produits et c’est l’engrenage sur…du vide !
    Je t’ai lue jusqu’au bout, et je continuerai de te lire, parce que pour moi, c’est ce que tu proposes qui est un vrai blog.

    1. merci pour ton message : tu résumes bien les choses quand tu parles des influenceuses qui disent se préoccuper d’écologie et prennent l’avion chaque semaine pour aller voir une présentation presse (encore que, là aussi le mot me « choque » quelque peu, dans le sens où elles n’ont pas un boulot de journaliste- mais là c’est une autre histoire) à l’autre bout du monde. Mais là, on sait bien que les marques sont fautives, du moins, je le pense : évidemment, pour ces nanas, ça ne se refuse sans doute pas, mais quel sens cela-a-t-il? Jusqu’où vont aller les marques? Leur payer une maison, une voiture? remarque, c’est peut-être déjà fait :- je ne sais pas, je ne les suis pas toutes, et je dois dire que c’est mieux ainsi, déjà que le peu que je vois via les réseaux sociaux (les fameuses suggestions, surtout sur instagram, bref… )

  6. Bonjour,

    Je vais faire ma vieille mais avant c’était pas comme ça la consommation (ou alors j’idéalise le passé).

    On pousse à consommer. Ca commence avec les téléphones, il a un an ? Trop vieux dépassé ! Moi, je garde le mien jusqu’à la mort. On fait quoi de toutes les pièces ?

    Bon, je suis sur un blog beauté mais j’espère que tu me comprends. On achète, on jette sans penser recyclage et autres…

    J’aime le maquillage mais je fais très attention à qui m’en parle, conseille. Pas envie d’être prise pour une idiote.

    Vous êtes que deux, que je suis dans ce domaine et dont je fait confiance.

    Certaines (et une majorité peut-être) ne font rien, que du vide. Là, aussi, je fais ma vieille, mais je veux de la consistance : des études, une passion, une honnêteté,une raison d’être une influenceuse. Mais les marques crée des monstre qui peuvent les détruire en deux minutes, voir Kylie Jenner qui fait chuter Snapchat. C’est quoi c’est fait d’arme à cette fille ?

    Marre de voir des it-girl, je veux une vraie vie, un passé, une raison !

    Bon, comme toujours, je sais jamais si je suis claire ou dans le sujet ^^’

    Mais surtout continue comme tu fais, reste comme tu es !

    Comme je t’avais dit, c’est ta normalité qui me fait t’apprécier !

    Bye!

    1. Comme je suis d’accord avec toi sur la conso (et l’obsolescence programmée est même une notion enseignée aux enfants au collège en techno !) : moi aussi mon téléphone fonctionne, et tout le monde s’étonne presque que je n’en ai pas changé (et je ne parle pas de celui de mon homme, une antiquité, même pas un smartphone 🙂 cela dit, j’aimerai bien « l’upgrader » en mémoire, mais on me dit qu’il faut la changer, tu n’imagines pas comment ça me saoule !
      sinon, je suis contente d’être sur ta shortlist de blogs à lire et je t’en remercie !
      alors oui je vais continuer, pas de souci, je suis trop passionnée pour arrêter d’écrire (même que prochainement, je vous parlerai d’un autre blog que j’ai ouvert, qui n’a rien, mais alors rien à voir avec ici 🙂

  7. J’ai tout lu mais là tout de suite, je n’ai pas d’avis ou plutot je n’ai pas envie d’en avoir un… Ce combat me semble si loin alors qu’hier encore, je pestais tous les 1/4h, j’ai sans doute fini par m’y faire…

    Moi je veux les vraies miscellanées. Oui, je suis une reloue.

    1. c’est sûr que des fois, on en a ras le bol, mais quand je vois qu’on vit des periodes qui sont compliquées pour certains et qu’à côté, je vois un grand déballage, et je pense y avoir aussi contribué, sans doute – mea culpa 🙁 je me dis qu’il faut essayer de revenir à quelque chose qui fasse moins étalage, qui fasse plus sens. je ne prétends – certes pas – être la meilleure, loin de là, mais j’essaye de faire les trucs bien et parfois, ça me désole de lire/devoir que la futilité ait atteint un point d’intérêt aussi grand – et pourtant je suis consciente que je parle aussi de futilités, mais j’essaye d’apporter au moins un peu d’infos, pas seulement de dire « voilà, c’est beau, c’est bien, c’est telle marque »…. enfin, je ne sais pas si tu me comprends mais voilà 🙂
      Sinon, les miscellanées, les vraies, reviennent samedi, je pense, surtout que j’ai envie de vous parler d’un truc qui me plait+++ et que j’aimerai échanger autour de ça… wait and see 🙂

  8. Coucou !
    Je continue de suivre ce que tu fais avec plaisir. Point n’est besoin de suivre le troupeau de moutons de Panurge…
    Continue de faire ce que tu as toujours fait avec ton éthique, change ce que tu estimes devoir être changé et ton lectorat te suivra ou s’adaptera!
    On est plusieurs à apprécier l’idee d’un Foutoir de Vesper apparemment alors… lâche-toi des bisous,
    Aurore Cléo

  9. Coucou!

    Je pense que tes ras le bol répétés sont le symptôme d´une volonté profonde de changement donc pourquoi pas le foutoir de Vesper après tout! Même si on peut tout à fait décorer et lire dans le boudoir! 😀

    Concernant toutes les sphères virtuelles présentes sur le net, je suis convaincue que le soufflé va finir par retomber.
    Regarde, les forums sont tous morts (BT n´est pas le seul…), les blogs ne semblent plus intéresser. De mon côté, je déteste le support vidéo. Je ne regarde jamais les stories vidéos ou les vidéos sur youtube. Je préfère toujours lire un avis que de voir une personne mettre 10 min à déballer un produit. D´ailleurs, je ne dispose jamais de 10 minutes dans un lieu calme où je pourrais regarder avec le son tranquillement…
    Ces vidéos marchent auprès des personnes (jeunes) qui pensent qu´avoir, c´est être…

    Tu connais l´histoire du sandwich cellophané autout du mec qui a faim…

    « We make ourselves miserable by first closing ourselves off from reality and then collecting this and that in an attempt to make ourselves happy by possessing happiness. But happiness is not something I have, it is something I myself want to be. Trying to be happy by accumulating possessions is like trying to satisfy hunger by taping sandwiches all over my body. »

    –Roger J. Corless, « Vision of Buddhism: the Space Under the Tree »

    C´est une bulle.
    Elle va exploser.
    Comme toutes les bulles.

    En revanche, je rebondis sur un point que tu soulèves et que je trouve extrêmement prometteur et porteur d´espoir: utiliser son influence pour amener les gens vers des idées qui protégeront la planète, propager des concepts qui permettront de mieux vivre (comme tu l´as fait en présentant le bouquin sur l´effet néfaste du sucre!), continuer à décoder les compos pour les profanes et qui sait, finir par influencer l´industrie!!!!!! Ca, ce serait le vrai changement!

    J´ai conscience de ne pas être loin du prosélytisme ou de la politique en disant tout cela mais je suis persuadée que c´est en étant un consom-acteurs que l´industrie fera l’effort de changer les choses.

    1. heureusement, certains bons et gros blogs le font, mais ils restent rares (en beauté, tu as Kleo qui est une valeur sûre, qui pose les bonnes questions et donnent des réponses ou des pistes sur certaines choses côté compo).
      POur le reste, je vais rebaptiser mon blog en foutoir, ça sera plus juste 🙂 pourquoi se restreindre, surtout quand on est bavarde ! prochainement, je parlerai d’un nouveau blog que j’ai ouvert il y a peu, rien – mais alors rien – à voir avec la beauté

  10. Il serait temps que l’on revienne à la définition du mot blog : contraction de Web log, un site Internet qui se présente sous la forme d’un journal intime que l’on peut agrémenter d’images et de vidéos; ça n’a aucune raison d’être thématique ou lié à des essais d’aucuns produits, ni d’avoir une parution régulière, ce n’est pas la presse.
    Donc continue à écrire ce qui te fait plaisir ; peut-être que ça en fera partir certaines mais cela en amènera d’autres. Je ne sais pas si tu as déjà rencontré Violette de Sois belle et parle ? elle parle de décoration, de chaussures, de fringues, de beauté, de sa fille, de ses voyages…
    ça m’échappe complètement que l’on puisse regarder quelqu’un ouvrir les cases de son calendrier de l’Avent ou déballer ses courses.

    1. oui les blogs multi-thématiques sont tops, je n’aurai peut-être pas dû « m’enfermer » dans un blog mono au départ, d’ailleurs très vite, je l’ai ouvert à la lecture et j’ai eu envie de parler aussi bijoux, mais c’est peut-être plus délicats, je ne sais pas… étant en plus hyper curieuse de nature, je m’intéresse à bcp de choses, alors du coup, je pourrais parler de n’importe quoi 🙂 c’est un « atout » car du coup, dans mon boulot (journaliste) j’arrive à me « passionner » pour tout ce que j’écris, je ne me lasse jamais

  11. je t’ai lu jusqu’au bout (sans indigestion je te promets) je comprends tout à fait ce que tu écris et ton ressenti !
    Personnellement à part le tien et un blog de cuisine (et je te promets que c’est vrai) je ne suis AUCUN blog !
    déjà le maquillage ne me passionne pas plus que çà et ces avis des « influenceuses » (quel vilain mot) me paraît tellement surfait et peu sincère que franchement je n’ai pas envie de m’y plonger !
    Cette période de surconsommation me fait peur et moi aussi je garde (au risque de paraître la « vieille » de service également) mon téléphone depuis des années !
    J’ai été un temps (et je crois que j’y suis toujours) une grande passionnée de parfums (d’ailleurs j’en possède plus de 100 flacons) j’avoue que ma passion s’est un peu émoussée et quand je vois tout de ce que je possède, je me dis que je pourrais parfumer mon immeuble pendant au moins 10 ans je me calme quant à mes achats ! déjà parce que étant à la retraite j’ai subi une baisse de revenus et aussi parce que franchement ces prix qui s’envolent (alors que rien ne le justifie) je trouve limite honteux !
    continue à être sincère, fais ce qui te plait , découvre ce que tu veux et bravo à toi !
    longue vie à ton blog

    1. Merci beaucoup Brigitte : je me demande bien comment tu as connu mon blog ? Et sinon, pour le parfum, je plaide aussi coupable, j’en ai pas mal, mais j’en donne aussi à ma maman régulièrement… et parfois d’autres personnes : le seul truc, c’est que jusqu’à il y a peu, je gardais TOUS les flacons vides (je suis une personne folle !!) que j’avais terminés ces dernières années ! j’ai fait un grand tri, ça va mieux (bon, OK, j’avoue en avoir gardé un tout petit peu…. 🙂

  12. j’avoue que j’ai lu en diagonale ! alors je suis une grande fille , je ne suis influencée par personne ou très peu , j’aime vous lire car il n’y en a pas trop mais mon choix de produits est personnel en fonction de mes gouts et de mon budget , vous me permettez de connaitre certaines marques que je ne trouve pas dans ma campagne .
    cette année je me suis offert 2 calendriers de l’avent les premiers de ma vie ! l’occitane et les minimalistes ( celui ci je l’ai eu sur vente privée avec -60 pour cent ) .c ‘est bien mais bien souvent j’ouvre une ou 2 cases en avance !
    pour la consommation nous sommes une famille qui depuis longtemps fait « attention » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *