Pourquoi je ne me sens (parfois) plus à ma place… réflexions blogosphériques #2

Pourquoi je ne me sens (parfois) plus à ma place… réflexions blogosphériques #2

 

[Préambule] Ma pensée est très claire, même si mon texte vous paraîtra peut-être décousu… si vous ne comprenez pas tout, interrogez-moi ! 

blogosphere

Je suis de celle qui – quand elles ont mal,  se sentent mal – serrent les dents, serrent les fesses, serrent les poings et finissent pas se sentir terriblement au fond du gouffre. Parce que je garde en moi certaines choses qui me minent… Avec le temps et un travail sur moi (que je tairais ici, ce n’est pas le sujet), j’ai appris que finalement, parfois ça fait du bien de l’ouvrir ! De ne plus se laisser faire… alors voilà, aujourd’hui, cet article très long pour vous ouvrir mon coeur (non mais c’est pas possible de dire ça, c’est mièvre au possible, non?)

Je blogue ici, sur le Boudoir de Vesper depuis mai 2011, soit presque 7 ans, et je blogue depuis encore plus longtemps puisqu’en 2009, j’avais déjà un blog exutoire sur lequel je déversais tout ce qui me passais par la tête…du bon, du lol, du triste, etc… bref, de la vraie vie !

J’ai ouvert ce blog à une époque où je suivais des blogs beauté précurseurs qui existent encore, pour certains aujourd’hui (tandis que d’autres se sont éteintes du jour au lendemain sans aucune considération pour les lectrices qui les suivaient !).

Je me suis naïvement dit que moi aussi je pouvais avoir quelque chose à apporter. Et moi aussi je voulais faire un blog, partager, parce que je voyais peu de blogs s’intéresser aux soins et que c’était quelque chose qui me passionnait vraiment (et qui me passionne toujours). Chemin faisant, je me suis intéressée aussi au maquillage, même si je dois l’avouer, mon uniforme de ce côté là est surtout axé sur le travail du teint (qui, je trouve, rejoint la thématique du « skincare ») et un peu de maquillage pour mettre en valeur le regard sans trop en faire : sourcils dessinés et cils bien denses si possible (quête du mascara parfait !).

Et à un moment, je me suis perdue : je ne sais plus quand, ni où : j’ai commencer à apprécier le maquillage, tenter des choses plus colorées, alors qu’à la base, ce n’est pas vraiment moi. Mais je me suis vite reprise, je dois vous avouer que j’ai du mal à me pâmer pour une palette de 15 fards à paupières : pour moi c’est « oui, c’est joli ». Point. Je me suis même débarrassée d’un grand nombre de vernis (non mais qui a besoin d’un plus grand nombre de vernis que de semaines dans l’année?). Je suis beaucoup plus attirée par un joli produit teint (en ce moment, j’avoue un faible pour les highlighters et les blushs) et un bon mascara. Mais surtout par un soin qui va permettre à la peau d’être avant tout saine et jolie (et y’a du boulot, hein !).

[Bref, bref, je vais essayer de rester dans mon topo, car je sens que je m’éloigne]

Peu à peu, mon blog a commencé à intéresser les marques, et je ne peux en aucun cas dire que je le regrette : c’est toujours sympa d’être reconnue pour ce qu’on fait et aussi grisant de recevoir certains produits. Mais je pense que j’aurai peut-être dû rester « droite dans mes bottes » et ne pas me laisser aller au système… (je l’évoquais un peu ici il y a un peu plus d’un an, qui était déjà à l’époque, un cheminement de plusieurs mois, preuve que ça fait un moment que j’ai opéré un virage…)

Et du coup, aujourd’hui, je ne sais plus où j’en suis, je ne sais plus où est ma place. Mon blog, je l’ai toujours voulu qualitatif (j’espère que vous vous en êtes rendus compte !) en essayant d’écrire – l’écriture, c’est mon métier, c’est mon plaisir, c’est la base – en essayant d’écrire vrai. Pour ça, je suis restée authentique, vous pouvez en être sûre. J’ai essayé de bien faire, de produire régulièrement, à une époque pas si lointaine, je produisais un article par jour, bien sûr, pas toujours de gros articles, parfois pour vous parler d’un rouge à lèvres, d’une crème de nuit ou encore d’un spot beauté. C’est ce qui me plait.

Mais je crois qu’à un moment, je me suis perdue, dans mon investissement. Je m’investissais beaucoup (trop) pour au final « peu de retour » : et je vais m’expliquer sur cette notion de « peu de retour ». Je suis quelqu’un d’entier et quand je vois que les « amitiés » (terme que je mets volontiers entre guillemets !!) se font et se défont très vite, je sais que tout ça n’est que façade. Ce qui m’a atteint. Ce qui m’a fait – un temps – mal. Parce que maintenant, je me sens plutôt bien de m’être débarrassée (le mot est fort) de certaines fausses amitiés qui n’en étaient pas (je ne vais pas m’étendre là dessus, je n’ai pas vécu de drame, de grosse déception, mais j’ai juste eu envie de faire du tri, de garder les personnes AUTHENTIQUES !)

[Je sens que j’ai du mal à garder le fil, où va me mener ma réflexion? vais-je être claire?]

J’étais trop dans l’attente de quelque chose qui n’arriverait pas. Voilà. Maintenant, je n’attends plus rien et si ça arrive, ça sera tout bénéf !

J’ai beaucoup écrit, je me suis beaucoup donné pour mon blog, peut-être que ça ne se voit pas, mais ce qui me fait le plus mal, c’est pas tant que mon blog ne décolle pas, cela, je le supporte aisément, c’est de voir qu’aujourd’hui, cet investissement, ce n’est pas ce qui marche ! Aujourd’hui, l’écriture commence à s’éteindre, on est dans le monde du visuel, du paraitre, du zapping : le succès d’Instagram en est un sacré indice.

Et c’est précisément là que je veux en venir avec mon titre « je ne me sens plus à ma place ». Je bloguais à la base pour partager, avec ma petite communauté, que j’ai construite peu à peu, qui me connait, que je connais (en vrai, pour certaines, avec qui j’échange au delà du blog !) et puis – les réseaux sociaux, sur lesquels on partage avec notre communauté, ont pris une part de plus en plus importante dans la vie des blogs. Jusqu’à en pervertir certains, qui en sont venus à s’acheter des like, de la notoriété, je vous en ai parlé ici, dans un article où j’étais un peu dépitée de la situation.

Aujourd’hui, je fais le même constat mais de manière encore plus amère : le règne de l’image, du paraitre a pris tout son sens. On zappe d’une photo à l’autre, si il y a du texte, t’as une chance sur deux, voire moins, d’être lue, si tu fais une belle photo, ça va, si tu es photogénique, ça passe, si tu voyages, c’est cool, mais le fond, dans tout ça, il est où? Le fond, l’inverse du creux, je l’ai perdu. Je le regrette. Et ce qui m’a fait écrire vraiment cet article que je mijote dans ma tête depuis des lustres, c’est d’avoir vu des comptes Instagram de nanas – plus ou moins comme moi au départ [je ne parle donc pas d’influenceurs au comptes de plus de 20k followers], nanas avec lesquelles j’avais des atomes crochus, voir leur compte vérolés par des achats de like : dans le détail, je ne sais pas comment ça se passe et à la rigueur, je m’en contrefiche, mais le constat est là et la déception est grande. Voir que ces filles étaient suivies par d’obscurs comptes basés dans des pays comme le Bangladesh, ou « liker » ces mêmes comptes obscurs à des heures où tout le monde dort (y compris moi, je voyais les choses au petit matin !), je me suis dit, trop c’est trop ! Je me suis éloignée d’Instagram.

Mais pourquoi, diable ces filles, des copines virtuelles, ont-elles fait ça? Pourquoi céder aux sirènes de la « fausse notoriété »? Pour montrer qu’elles en ont une grosse (communauté, je précise ! :), qu’elles sont influentes? Pour prouver aux marques qu’elles valent le coup qu’on s’intéresse à elle? [et je ne parlerai même plus des comptes, par milliers, qui font étalage de ce qui est réçu, bref…].

Ce qui me mine, ce qui fait que je ne me sens plus à ma place et là où parfois j’ai eu (oui, j’ai eu, car je n’ai plus !) envie de baisser les bras, c’est de voir qu’une photo Instagram, floue [ou piquée sur Pinterest] pouvait recueillir plus de succès, de like, donc, qu’une photo vraie ! Alors le like, finalement, c’est quoi? Du futile. Qu’on aime ce que je fais, l’authenticité des choses, OK, mais pour le faux, j’en peux plus.

J’ai eu l’espoir, en faisant ce blog, qu’en travaillant, j’arriverai à montrer une communauté : eh bien je vais vous le dire, de ce point de vue là, j’ai réussi ! Alors certes, je n’ai pas des dizaines de milliers de followers, je n’ai pas des kilos d’abonnements sur Instagram, mais j’ai une communauté qui compte et c’est pour ça que je vais continuer mon blog.

Récemment, une agence de marketing/medis/influenceurs ou je ne sais quoi d’autre m’a proposé d’intervenir pour faire un atelier à Lille sur le thème « ce que les blogueurs attendent des marques« . J’ai refusé d’y participer. Je ne me sentais pas légitime, parce que je n’attendais rien de précis des marques. Pourtant, aujourd’hui, j’ai envie de dire que la seule chose que j’attends des marques, c’est que celles-ci voient le « travail » que l’on fait pour un blog. J’ose espérer que les marques avec lesquelles j’ai pu nouer des partenariats l’ont fait parce qu’elles ont remarqué cet investissement, que j’avais coeur à bien faire les choses. Et pour ça, marques et lectrices, vous pouvez être sûres d’une chose : mon investissement a toujours été fort et complet. Je suis quelqu’un d’entier, d’authentique, et je n’ai jamais feint mon intérêt dans ce que j’ai pu faire.

Aujourd’hui, je trouve dommage qu’une marque choisisse d’envoyer à l’aveugle des produits sans demander à la personne en bout de chaine (la blogueuse) si ça l’intéresse. je trouve dommage que les marques « arrosent » en long et en large tout le monde : on voit de plus en plus ces étalages sur Instagram en story, ça me met terriblement – mais vraiment terriblement –  mal à l’aise. Tous ces produits, pour quoi? Certains finiront à la poubelle, c’est un fait, une seule personne n’utilisera jamais complètement 50 rouges à lèvres d’une marque et 25 d’une autre dans l’année.

De mon côté, quand je vois certains comptes, alors que ça fait rêver tout le monde, eu égard au succès de ces filles, moi ça ne me fait pas envie et je me dis que jamais je n’aurai pu arriver à ce que d’autres arrivent à faire : tricher.

ATTENTION : je ne mets pas tout le monde dans le même sac, heureusement, il y a des filles vraiment talentueuses et qui ont vraiment du charisme et l’âme de vraies conquérantes, mais dont on voit qu’elles bossent beaucoup (je pense à certaines youtubeuses, notamment, qui voyagent, font des shooting et continuent en parallèle d’alimenter leur chaine régulièrement : bien sûr, là, on entre dans une autre dimension ! )

Je rêve d’un moment où les marques se posent et font un mea culpa : je n’en profiterai pas, l’influence (mesurée au nombre de likes?) est – et sera toujours – le nerf de la guerre, et c’est bien normal. Mais que ces marques se posent et se disent « tiens, et si on faisait un truc vraiment qualitatif »? Heureusement, il y a des marques qui font des opérations chouettes, avec des blogs ou chaine YT de tout bord. J’ai envie de croire – suis-je naïve? – que les choses peuvent changer.

En tout cas, moi je vais continuer, en me remettant à ma juste place : bloguer dans mon petit coin (mais non, pas dans mes toilettes !!), dans mon petit bureau lillois, parce que j’ai envie de vous montrer de jolies choses que j’aurai choisies. Je reste néanmoins persuadée qu’il existe des marques qui font dans le qualitatif et si l’une d’elle venait à me proposer un truc trop chouette, j’oserai me dire que je l’ai mérité, comme certaines. Je sais qu’on peut rêver, et là je dois vous dire que je n’y ai jamais pensé. Je suis parfaitement consciente de mon niveau d’influence (j’ai déjà bien du mal à convaincre mes enfants à certaines choses 🙂 mais je suis aussi sûre et certaine d’une chose, de mon authenticité.

J’ai plusieurs articles en « brouillon », mais j’avais pas envie de les publier, maintenant ça va mieux (encore que, je n’ai certainement pas tout dit ce que je ressentais, j’ai dû en oublier, mais le « fond » est là, on repart 🙂

Je vous dis bravo si vous êtes arrivées jusqu’à ce point final, d’autant que ce texte est quasiment dénué d’image.

Rendez-vous sur Hellocoton !

57 commentaires pour “Pourquoi je ne me sens (parfois) plus à ma place… réflexions blogosphériques #2”

  1. Je ne comme te jamais, et je te prie d’en accepter ces plates excuses. Mais ton article m’a beaucoup touché et rejoins ce que je me dis souvent. J’aime échanger aussi et j’espère que cette mode de consommation d’image sans texte ne perdurera pas. Ou les images sont fonds, enfin j’espère je tu vois ce que je veux dire. J’ai eu peur que ton article soit un autre voir à la blogo et je suis soulagée. bisous et bientot.

    1. merci pour ton message, j’ai lu tout ce qu’on m’a laissé ici comme message et ça me rebooste alors simplement merci ! et toi aussi continue !

  2. Coucou Anne-Lise, je comprends ton sentiment et j’avoue avoir eu un gros moment de doute aussi, savoir si j’allais continuer ou non, mais je me suis tellement investie dans mon blog, des lectrices comptent sur moi et quand je vois ce que certaines d’entre elles ont réussi à accomplir grâce à moi, eh bien, j’ai juste envie de continuer à les aider ! Ce qui me chiffonne plus que les nanas qui achètent des likes, c’est les marques et agences qui ferment les yeux et qui ne se tournent plus que vers des comptes à gros chiffres, plutôt que vers de plus petits comptes mais avec une vraie communauté engagée. Je suis très déçue de certaines marques mais tant pis, je vais continuer avec celles qui ont encore des valeurs ! Parfois, tout ne tient qu’à une personne, c’est ça qui est dommage… M’enfin, il faut quoiqu’il arrive que tu écrives uniquement si tu en as envie et de bien garder en tête ce pour quoi tu écris. Le reste, c’est du bonus 😉 Aller, bon courage à toi ma belle et désolée aussi pour mon pavé !

    1. Hello ! Je te remercie pour ton message et je sais que toi aussi tu as un lectorat engagé. Moi aussi, j’ai parfois eu des témoignages de lectrices qui m’ont dit ce que mon petit blog leur avait apporté alors pour ça, oui j’ai envie de continuer… parfois, c’est vrai qu’on a envie de baisser les bras avec ce qu’on peut observer mais au final, nous, on peut se dire qu’on peut encore se regarder en se disant qu’on ne triche pas, et ça, on le sait, et c’est devenu tellement rare, finalement, que l’on ne peut que s’en féliciter !

  3. Je suis ton blog depuis un petit moment même si j’interviens peu et ton message m’a beaucoup touchée. La sincérité qui en émane, bref je partage ton opinion même si je ne suis pas douée pour l’écriture comme toi 🙂
    J’ai toujours énormément apprécié ton blog pour son naturel, ses photos, tes articles.
    J’ai eu également peur en lisant ton article que tu annonces l’arrêt de ton blog alors je suis soulagée.
    Bisous

    1. Merci Katy pour ton message qui me pousse à aller de l’avant : non mais toutes, vous n’imaginez pas comment ça rebooste !!! merci !

  4. Coucou,

    Oui je pense que les marques ( du moins certaines) regardent la personnalité du blogueur.
    À mon mini niveau de blogging, Je suis contacté par des marques nouvelles Et émergentes et Je suis heureuse de pouvoir les accompagner dans leur développement en parlant d’elles et en donnant mon avis! Je pense aussi que c’est aux marques de prendre leurs responsabilités afin de rester « vraies! » Tout le monde peut savoir qui est superficiel de qui ne l’est pas. Qui achète des likes Et qui n’en achète pas!
    On prend de l’âge aussi, Et On a envie d’autres choses!
    Moi ça me fait rire quand une blogueuse de 20/25 ans parle d’une crème anti rides! Comment peut elle parler des effets?!
    Moi je mets en avant mon âge, Et ce qui m’intéresse. Je n’accepte que les partenariats qui vont dans mon sens!
    Oui Anne-Lise, depuis 10 ans de Blog, tu as vu là blogosphère changer. C’est comme ça! ( Moi c’est l’entreprise ou je bosse qui s’est transformé et que je ne reconnais plus!)
    Reste QUI TU ES! Fais les choses que tu aimes! Ta communauté continuera de te suivre ( Pleins d’autres partiront aussi Mais Bon, c’est le digital, ça va Et ça vient!)
    C’est Bon de se remettre en question!
    Tu es journaliste, Je suis sûre que tu sauras donner un tournant qui te convienne pour ton Blog!
    Désolée pour le Roman!
    Dommage sinon soit loin, j’aurai été ravie de te rencontrer!
    Bisous
    Maryline

    1. merci Maryline pour ton message ! Je pense aussi que nous, « petites blogueuses », on a un truc à apporter et puis mince, les « vieilles », comme nous (tu permets que je t’inclue dans cette notion ironique de « vieille »?), on a quelque chose à dire : c’est pas une jeune de 25 ans passionnée par le maquillage qui pourra dire ce qu’elle pense qu’une crème de soin anti-âge ! Alors, résistons 🙂

  5. Hello ! Je suis arrivée jusqu’au point final ! Ton article est long, mais on sent qu’il y a du fond, ce qui manque beaucoup aux blogs aujourd’hui et je ne parle pas de youtube ou d’Instagram où on touche régulièrement le fond (on approche de la télé-réalité qui est – pour moi – tout sauf intéressant). On ressent beaucoup de sincérité dans ton écriture et j’ai eu peur que tu nous dises que c’était fini. Tu es forte et droite, intègre et c’est ce qui me plait.
    Je regrette que les marques ne fassent pas de belles collaborations avec des blogs intéressants et qu’elles privilégient l’image et le nombre : comme tu dis, c’est à celle ou celui qui aura la plus grosse (communauté 🙂 je sais que c’est logique de la part des marques, mais on a fini par perdre le fond, ces panneaux de pub, on n’en peut plus…
    j’ai aussi ressenti le fake (trump sort de ce corps) chez certaines bloggeuses que je suis vais sur instagram qui sont passées de 40/50 likes par photo à 300 voire plus du jour au lendemain, ça ne sent pas bon… surtout que ça reste de petits comptes, je m’interroge donc sur l’intérêt? c’est double peine pour ces filles : non seulement elles se gonflent artificiellement de faux likes, mais en plus, elles ne grandissent pas tant que ça !
    Je suis contente que tu continues, je reste fidèle au post et apprécie vraiment ton intégrité ! Et sinon, moi tu m’as déjà fait rêver, j’ai adoré suivre ton voyage en italie et l’orient-express, et pour le coup, ton voyage, tu te l’es offert avec ce que tu gagnes, pas parce qu’une marque t’en a fait cadeau : intégrité totale ! Je t’encourage à continuer ! Bravo !

    1. oui, sur certains comptes qui gonflent leur égo à coup d’achat de like, j’avoue ne pas toujours comprendre l’intérêt ! et puis après, bonjour le « mental » de se dire qu’on a construit du fake (comme tu le dis), non? Moi j’ai peut-être pas construit un truc de ouf, mais au moins c’est pas bancal !

      1. je crois qu’il doit y avoir un sacré paquet de nanas à moitié schizo qui s’auto-congratulent toute la journée en gonflant le torse lorsqu’elles voient leurs nombres de fake-followers et puis à la fin de la journée, elles doivent se trouver tristes 🙁 ça fait limite de la peine pour elles ! Limite, j’ai dit !

    1. eh bien, moi je dis que tu dois continuer : je préfère au final lire un blog sincère et peu lu (sa rareté en fait un trésor) que plein de blogs qui parlent tous de la même chose en même temps, ça en devient chiant !

  6. En commençant à lire l’article, j’ai pensé « Oh non ! Pas ça ! « . Heureuse que ce ne soit pas un au-revoir, vraiment. Ces deux dernières années, bloquée à la maison pour raison de santé, j’ai découvert la blogosphère en cherchant un moyen de rester en contact avec l’extérieur, en-dehors de mon cercle familial. Je me suis abonnée à une dizaine de blogs et au final, je n’en suis plus que deux, dont le tien. Ce sont ceux où il y a de quoi lire ! Il reste encore des gens qui apprécient (et recherchent) de vrais contenus. Tes articles sont de qualité, authentiques et racontent la vraie vie, pas un storytelling pour accros au miroir aux alouettes ! Je comprends tes interrogations, comment ne pas douter lorsqu’on a l’impression de ne pas se couler dans le moule ! Mais n’est-ce pas justement la rareté qui ajoute de la valeur en tout ? J’espère avoir un petit peu contribué à te rassurer quant à ta légitimité. Et j’espère aussi lire d’autres articles, arrivant comme les précédents, au gré de tes humeurs et de tes coups-de- cœur 😉

    1. Merci Myriam pour ton message : ravie de voir que je compte pour certaines d’entre vous, et ça, ça n’a pas de prix, et ça réchauffe, rebooste et aide à repartir d’un bon pied ! alors merci !

  7. Eh bien moi, je n’ai pas besoin d’image ! J’aime lire du vrai texte et je fais partie de ces personnes (de moins en moins nombreuses, certes, mais il y en a encore) qui préfèrent largement lire un bon article sur un blog que se contenter d’une photo sur instagram dont on voit tout de suite qu’elle entre dans la course effrénée de la popularité. Instagram, pour moi, c’est juste du vent. C’est joli, certes, mais tellement artificiel. On n’apprend rien !
    Moi aussi quand je passe du temps à écrire un vrai article, j’ai peu de vues et ça me déçoit parce que c’est le prix à payer pour ne pas avoir voulu rentrer dans le moule. Mais après tout…. c’est aussi un plaisir d’écrire, alors même si seules 10 personnes le lisent, c’est déjà bien ! Je préfère 10 vraies lectrices que 300 fausses !
    Et en tant que lectrice, j’ai besoin des écrits sincères comme les tiens.

    1. Les jolies images, c’est bien mais le enième selfie ou photo d’un produit de luxe, à la longue…. euh? j’ai moi aussi besoin de fond et pas d’une pub dissimulée… et comme tu dis, finalement c’est mieux d’avoir de vraies lectrices que des mirages, c’est clair !

  8. Le plus important c’est de faire ce que tu aimes peu importe l’audience, on remarque bien via ton blog que tu es une belle personne et c’est ça qui nous plait chez toi. Tu sais les films qui font le plus d’entrée ne sont pas toujours les meilleurs c’est pareil sur internet 😉

  9. Salut
    Rien ne vaut un bon exutoire pour repartir comme neuve !
    J’espère vous revoir prochainement afin que vous fassiez le plein de vitamine D qui est très bon aussi pour le moral. 😉
    Gros bisous.
    Laurence

  10. Moi aussi je suis arrivée jusqu’au bout !
    On est nombreuses hein ?
    Je te comprends totalement, il y a des jours à ça me révolte et d’autres où je me dis que ça passera.
    Le pire c’est sur les Poulette Party, lorsque les marques me disent « je ne veux pas d’invitées de moins de X 000 abonnés Instagram ».
    Et je leur réponds encore et encore que ça ne veut rien dire, que j’aime inviter des filles vraies, saines qui ont des relations réelles et privilégiées avec leur communauté.
    Et tu en fais partie ma toute belle !!
    Je t’envoie plein de bisous

    1. Merci Manuela pour ton message, et surtout, s’il te plait, reste toi aussi authentique, je sais que tu développes ton business et je te souhaite toute la réussite que tu mérites – on en a parlé à une époque dans un avion de retour du Sud de la France, tu te souviens – mais reste droite et continue de te battre auprès de ces marques qui ne comprennent pas tout (un jour, ces marques se prendront le retour du bâton en constatant que tout ça n’était que du vent !

  11. Houlala, je vois que nous sommes nombreuses à avoir eu peur que tu t’arrêtes.
    Je ne suis pas blogueuse mais je comprends complétement ton point de vue.
    Je t’avoue qu’Instagram, j’ai essayé mais vraiment, je n’envois pas l’intérêt. J’ai vraiment effectivement l’impression que c’est une course aux likes. J’ai exactement la même impression pour FB, ces derniers temps. Et oui, les likes attirent les marques. Autant dire que c’est un vrai business, et j’en viens à m’interroger sur la sincérité des articles.
    Du coup, depuis quelques semaines, je suis vraiment lassée des réseaux sociaux. D’autant qu’on entend plus parler que du nouvel algorithme qui masque la visibilité de certaines. Oui, mais il existe toujours la possibilité de recevoir les nouveaux articles par mail, et moi, je préfère ça. Tout comme finalement, je préfère finalement les petits blogs que je trouve plus sincères.
    J’espere que toutes ces reactions positives à ton article t’auront reboosté. En tout cas, nous, on croit en toi.

    1. Eh oui, la triste réalité de l’envers du décor : les blogs intéressent les marques, mais cela induit là aussi des biais, introduit de « fausses » données dans le « deal » et les résultats deviennent faux, faussés, irréels.
      Les algorithmes qui cachent mon compte, au final, je m’en fous, ça m’a un peu gênée sur facebook car j’avais une interaction avec certaines sur ce réseau, mais au final, je vais « tracer » mon chemin et on verra où tout cela me portera 😉

  12. Je comprends aisément ta déception. Je te suis quasiment depuis le début avec beaucoup d’intérêt car sur ton blog il y a une incontestable authenticité, une véritable expertise (comme sur celui de Sophie) et un échange sincère et sympathique. Tu offres tout ce que j’attends d’un blog. Quant à tous ces déballages de produits que l’on peut voir, je me dis qu’entre les packagings et le marketing (publicité, « arrosage »…), on se demande quel est le véritable prix des produits et quand on le sait, on se dit que l’industrie cosmétique prend vraiment les consommateurs pour des pigeons et même a fortiori pour certaines marques pour des cobayes quand on voit les compositions. Du côté lectrices(eurs) aussi, on sait qu’il vaut mieux ne pas trop « gratter ». Malgré tout suivre des blogs, ce sont aussi des échanges, des rencontres et des partages de conseils et d’astuces. J’apprécie et je suis très sensible au fait que tu sois fidèle à toi-même, si honnête et gardes le recul nécessaire par rapport à cet univers. Bisous.

    1. Merci Sissi pour ton message : j’ai coeur, il est vrai à essayer de rester sincère et authentique, même si je crois que j’ai failli me « dévoyer » mais heureusement, j’estime avoir réussi à ne pas me faire avoir, à avoir ouvert les yeux, et mon dieu que ça fait du bien d’être en quelque sorte libérée d’un « carcan », d’un formatage… vive les électrons presque libres !

  13. moi aussi j’ai lu jusqu’au bout ! je commençais à trouver le temps long .c ‘est très agréable de vous lire et voir ce que vous avez testé .

    1. Merci Dorothée pour votre fidélité ! ce sont des lectrices comme vous et toutes les autres ici qui m’aident à continuer, à m’en foutre de ces réseaux sociaux, et compagnie…

  14. Bonjour,

    Je suis une de ces vieilles (43 ans) qui n’as pas insta, qui cherche juste des blogueuses « normales » et surtout dans ma tranche d’âges (le second étant assez difficile dans un monde qui glorifie la jeunesse et banni les rides).
    Je lis peu de blogs, 3 principalement beauté (dont toi) et d’autres plus écolo, vegan…Ce qui ne m’empêche pas de me poser des questions quand je vois certaines tester 5 rouges d’une marque. J’essaie de faire le tri et de pas m’emballer.

    Ce que j’aime chez toi c’est ton côté normal (c’est pas péjoratif) tu es maquillé naturellement, tu combats des petits kilos en trop. Tu as des coups de blues. Des trucs de tout les jours. Donc, continue comme ça . Le moins n’est jamais l’ennemi du mieux. Donc fais à ton rythme. Un blog, comme toute passion, ne doit jamais devenir une corvée !
    Je crois que j’ai dit le plus gros ^^

    Bye.

    1. Merci Alma : merci car tu aimes ce que j’ai envie de partager : le maquillage « naturel » (pas à la truelle), les petits kilos en trop (ah, ah, il y en aurait à dire, c’est une catastrophe, mais bon, on va y remédier avec les beaux jours ! ) et tout ce qui fait l’authenticité d’un blog ! Alors oui je vais continuer, pour mes lectrices qui s’accrochent, elles aussi !

  15. Je reste une de ces ferventes amatrices de blogs, de lectures virtuelles (c’est pas pour rien que j’ai créé un nouveau blog, un peu comme un renouveau). Je partage ton avis sur le changement des blogs : ça part du simple partage pour en venir à « qui a la plus grosse ? ». Et c’est super dommage. Mais je persiste à croire que les choses vont changer, petit à petit car bcp d’influenceuses (paie ton nouveau terme) en ont marre de voir des comptes avec des faux likes et le font savoir. Ptet que les marques ouvriront un peu plus les yeux.
    En tout cas, je reste une de tes lectrices (même si je commente pas tout le temps) et une copine, même si on se voit et communique pas souvent.
    Je t’embrasse

    1. Coucou, pas sûre que les marques s’en rendent compte mais à la rigueur, maintenant, je m’en fiche : si un truc cool me « tombe  » dessus, c’est cool, sinon, je n’attends rien ! bisous et à bientôt 🙂

  16. moi aussi je suis arrivée au bout de ton post et j’y sens une telle sincérité, un tel investissement, un tel ras le bol que franchement j’ai eu peur que tu nous annonces que tu arrêtais !
    certes un blog c’est un énorme investissement (et toi tu nous le prouves à chaque intervention), certes on est à l’époque des images et des « likes » mais toi (comme certaines autres dans d’autres domaines) tu sors du lot !
    tu écris avec tes tripes et çà se sent, çà doit être pour çà que tu as eu des réponses de gens qui te suivent et qui ont lu ton post jusqu’au bout !
    j’espère du fond du coeur (et je te promets que c’est sincère) que tu n’arrêteras pas mais si tu le fais je respecterai profondément ton choix et même si je suis loin (encore que parfois je viens dans ta région, ce serait chouette de se voir en vrai <3) je me permets de te faire un gros câlin et de t'envoyer un gros bisou d'amour tout doux

    1. Je suis étonnée – et en même temps ravie – de lire plusieurs lectrices me laisser des commentaires super bienveillants en me disant qu’elles avaient peur que j’annonce arrêter mon blog : c’est donc que je compte pour plusieurs d’entre vous – et je sais qui – et ça, comme je le dis dans l’article, c’est ce qui me fait dire que j’ai réussi – à mon échelle – à faire une communauté ! Et bien sûr, c’est un moteur pour moi ! et c’est ce qui m’a aidée à passer outre l’idée d’arrêter, qui m’a parfois effleurée, vous avez dû le sentir dans cet article, mais non, je vais continuer, pour moi parce que j’aime et pour vous, parce que visiblement, vous aussi ! MERCI ! (et of course, si un jour tu viens à Lille, fais moi signe ! je serai ravie de rencontrer mes lectrices en vrai ! je l’ai déjà fait et j’adore !

      1. promis dès que je viens je te contacte, longue vie à ton blog et à toi aussi bien sûr lol, ne t’intéresse (je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire) qu’aux lectrices (lecteurs) bienveillantes les autres ne méritent pas qu’on s’arrête sur eux !

        1. tu as 100% raison : m’intéresser à celles et ceux qui en valent la peine, dans tous les sens du terme : sans doute parce que j’arrive à un âge (oh, oh, on dirait une vieille mamie qui parle !!) où l’on a envie de choses vraies, je le retrouve beaucoup dans mon entourage qui arrive aussi vers la quarantaine : serait-ce cette crise de la quarantaine? Je ne le vis pas, de mon côté comme une crise, mais comme une remise en question hyper salutaire, yeahhh

  17. Coucou,
    je fais certainement partie de ceux que tu connais le moins parmi tes suiveurs, mais néanmoins, je suis toujours là ! je te suis depuis quelques années déjà ( peut être 3 ?) et j’aime te lire, j’aime ta façon d’écrire….pour moi, tu es tout à fait à ta place dans la blogosphère car tu es totalement atypique ! personne ne te ressemble, personne n’écrit comme toi, ne fait de photos comme toi !
    Ne change pas, écrit quand tu en as envie, pour ma part, je reste 😉

    1. Merci Perrine pour ton message : je ne sais pas si je suis atypique, mais j’essaye – en tout cas – d’être vraie ! Et finalement je me dis que c’est quelque chose qui devient rare tant je vois la « triche » qui se développe à travers les blogs, les gens qui se connaissent par intérêt, bref, ravie d’avoir fait le choix de ne pas m’approcher de trop près…

  18. Bonsoir et merci d’avoir ouvert ton coeur…
    J’ai su tout lire jusqu’au bout , si si , peut-être parce que comme toi j’ai vu la blogosphère changer( même si je ne suis pas directement concernée mais lectrice) et voir Instagram prendre de l’ampleur… que j’aime beaucoup mais bon beaucoup de futilités…
    Seules les photos comptent, le fait de donner envie, la majorité maintenant ne lisent pas plus de deux lignes mais cela ne les dérange de passer des heures devant des vidéos à la c…
    Bref.
    J’espère pouvoir encore te lire un bon moment.Reste toi-même surtout ne change rien.

    1. J’aime bien encore suivre certains comptes Insta qui méritent le détour, mais quand je vois d’autres comptes devenir soit des vitrines dénuées de fond ou des comptes qui sentent le faux à dix kilomètres, je me dis que ce réseau a pris un trop mauvais pli pour que je m’y attache, alors, hop, je fais ma petite vie et je n’y accorde plus d’importance ! ça fait du bien !

  19. Ouf, j’ai cru que tu arrêtais, comme tant d’autres qui se consacrent à instagram et pondent trois lignes pour commenter une photo somme toute banale.
    Pour moi il n’y a pas de « place » ni de « légitimité »; il y a une révolution informatique qui nous permet à tous de publier des écrits et il existe des techniques de marketing et d’intelligence informationnelle qui permettent à certains de se faire connaître, le talent faisant le reste. Si cela te plait de continuer à nous parler de beauté, de mode et de livres continue. Si tu veux parler d’autre chose fais-le aussi.
    La stratégie des marques me laisse froide je l’avoue mais ce n’st pas moi qui traite avec elles. j’ai mis six mois à finir cinq rouges à lèvres alors quand je vois que certaines en ont 150 je trouve ça dommage pour elles de ne pas s’offrir un vrai bon restaurant ou de vraies belles fringues ou un beau bijou à la place mais après tout ça ne m’enlève rien
    la seule chose que je regrette c’est la disparition de Votre Beauté au profit des blogs; c’était quand même plein d’informations et des blogueuses ayant ma peau je n’en connais pas…

    1. Moi me consacrer uniquement à Instagram, j’en serai incapable, trop bavarde sans doute ! j’aime bien les jolies photos, mais faut que ça se justifie, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas ! Alors je continuerai d’être bavarde, je continuerai aussi de poster un peu là bas, peu importe, à mon rythme et selon mes envies, qui ne seront pas dictées par l’envoi d’un produit et si de belles choses m’arrivaient (par malheur LOL), je prends aussi : mais je crois que la plus belle chose, c’est de continuer à bloguer par passion et à intéresser une poignée de passionnée comme moi : j’ai un gros avantage, c’est qu’à force d’échange, comme je n’ai pas des milliers d’abonnées, je connais – virtuellement – beaucoup d’entre vous !

  20. Il y a effectivement de quoi être démoralisée par plusieurs tendances actuelles qui placent le paraître au pinacle, mais ce que j’ai toujours apprécié sur ton blog, c’est l’honnêteté manifeste de tes propos, l’écriture jamais bâclée et aussi le fait que tu prends toujours la peine de répondre aux commentaires, d’avoir un petit mot pour chacune, dans une véritable perspective d’échange : continue de faire ce que tu aimes, ce qui te motive, à ton rythme qui n’a pas besoin d’être effréné, et tu auras toujours, je pense, des suiveuses fidèles qui se reconnaissent justement dans cette approche-là et n’ont aucune envie de se noyer dans la course ambiante aux likes et autres futilités…

    1. tant que je serai lue et qu’il y aura des interactions, ça sera mon moteur ! et l’envie de partager ! parfois, un coup au moral et on se remet en cause, c’est une bonne chose au final, ça remet tout en place ! et remet aussi un ordre de priorité ! Pas plus mal ! Bénéfice total !

  21. Bonjour Anne-Lise,

    Je comprends tellement ce besoin de vrai.
    Je ne sais pas si c’est l’âge ou notre personnalité qui se rebelle et ne veut plus de futile, mais je comprends.

    Perso, j’aime ton blog justement pour le texte qui accompagne de belles photos mises en scène, et surtout parce qu’il est vrai. Je n’ai pas l’impression de voir une pub pour tel ou tel produit.
    Je pense que les marques le savent aussi : un blog qui donne cette impression de sincérité est une pub qui touche un autre public, celui qui a un cerveau. 🙂

    Tout ce que je te souhaite est que ce blog te permette de t’épanouir et te procurer du bien-être, parce-qu’il est vraiment chouette.
    Quant à ton besoin de retour ( qui me parle aussi ) il sera difficile de te le garantir. Nous sommes dans une société de consommation, et le public qui consomme est souvent ingrat, persuadé que tout lui est dû, caché derrière son écran.

    Depuis 15j je n’ai plus de compte FB, ni aucun au lien vers des réseaux sociaux, et je me sens « libérée ». Fini de consommer du temps à des futilités, du vide.
    FB était devenu une addiction, il fallait que je me connecte pour voir qui avait dit quoi ou qui avait fait ceci ou cela. En pensant remplir un vide, un besoin, je créais de nouvelles frustrations : l’herbe semble souvent plus verte ailleurs…
    Et que de temps perdu à rien en réalité… Les vrais amis, on les appelle, on les voit, on prend de leurs nouvelles.
    FB n’est en réalité qu’un journal intime dont on confie la clé à tout le monde pour qu’il nous rassure et nous flatte à coup de pouce bleu ou de « j’adore », une illusion d’avoir de vraies relations, de vrais amis.

    Alors Instagram et le diktat de l’image, c’est pas mieux j’imagine…

    à bientôt mon amie, bisous.

    1. Je pense aussi que le « retour » à des bases plus saines va être difficile, mais en grande visionnaire que je suis, je crois surtout qu’on est face à deux mondes : celui des gros gros blogs qui ont une réelle influence et qui sont devenus, à juste titre, un vrai business (la pub, quoi, comme on a pu avoir des actrices à une époque , etc…) et celui des petits qui continuent leur bonhomme de chemin : et dans ces derniers, il y a celles et ceux qui pensent aussi qu’en s’achetant une fausse notoriété, ils pourront toucher du doigt la « vie rêvée » des stars du web, sauf que… tout ça n’est que poudre aux yeux !
      De mon côté, je continue d’utiliser facebook avec parcimonie (mais qui est parcimonie??? 🙂 et surtout pour agréger de l’information, ça, ça me sert +++ et des petits groupes auxquels je participe, mais qui existent en privé 🙂

      1. Je n´ai pas eu le temps de répondre quand tu as publié ce message mais je tenais à te dire que justement, les gros blogs « sentent » tellement tellement tellement la pub, même dans la facon dont les articles sont rédigées, que je me suis désabonnée…
        J´en avais assez de m´énerver toute seule devant mon écran.
        Ca me faisait l´effet des « publi-reportages » des magazines que j´ai cessé de lire il y a 10 ans, période à laquelle j´ai commencé à lire des blogs justement pour leur côté « authentique… »

        Je pense surtout que le public va tout simplement se diviser!
        Les personnes qui recherchent l´authenticité vont chercher des blogs « intimistes » comme le tien.
        Les personnes en quête de produits à consommer (et par produits j´entends aussi photo parfaite, texte-stéréotypé léché, objets de luxe) se dirigeront vers les blogs facon pub de Vogue.

        Tant qu´il y en a pour tous les goûts, tout ira bien!

        1. je suis tellement d’accord avec ton analyse sur le fait qu’il y aura « deux publics » et deux mondes, j’espère tout de même que la société de consommation va finir par se rendre compte de certains « gâchis »

  22. Coucou,
    Je comprends tout à fait ton point de vue et je suis totalement d’accord avec toi. Heureusement qu’il reste des blogs sincères comme le tien… La blogo a beaucoup changé depuis 2011 quand j’avais commencé, changé pas dans le bon sens du terme je trouve… La course aux abonnées, au likes, avec parfois des tricheuses pour arriver à leurs fins je ne comprendrais jamais. Il n’y a plus la passion, plus d’authenticité. Je ne vois pas l’intérêt de se faire mousser pour un chiffre d’abonnés, ça donne l’impression d’être plus intéressante, ben c’est qu’une impression, hein !
    Les photos, instagram, les vidéos, youtube, j’adore c’est un format différent, c’est plus du visuel quoi. Mais j’adore lire, j’adore les blogs avec des textes bien écrits et je pense qu’il faut continuer dans ce sens 🙂
    Continues tel que tu le fais, ça sera un plaisir de te lire, tu as largement ta place 🙂
    Bisous

    1. merci pour ton message : là où tout cette « triche » et cette course effrénée à la notoriété me gène, c’est qu’au final, on sait pourquoi ça arrive, tout est (encore et comme partout) une question de fric 🙁

  23. Comme toujours Anne-Lise, ce que j’aime, c’est te lire, et ça n’a pas changé depuis plusieurs années que je te suis maintenant!
    Tes articles «  »lecture » » par exemple, m’ont souvent influencée dans le choix d’un livre.. alors je commente rarement, c’est vrai, mais je continue de te suivre avec bonheur. Continue ce que tu fais, tu ne l’as jamais fait pour les like, reste ce que tu es: intègre, parce que ce que tu réussis à faire toi, c’est fidéliser ta communauté; ils ne te lisent pas pour t’oublier dans deux mois pour la nouvelle blogueuse à la mode !
    Bisou

    1. merci beaucoup pour ton message, qui me conforte dans mon intention de continuer pour le plaisir et l’échange avec ma petite communauté !

  24. Coucou Anen-Lise, oui j’ai lu jusqu’au bout. Figure toi que j’ai googlisé « youtubeuse sincère et authentique » et je suis tombée sur ton article, désespérée à l’idée que je ne regarde plus qu’une youtubeuse beauté moi qui suis tellement passionnée. je ne trouve plus matière à me passionner et ça m’inquiète.
    Je comprends ton désarroi de mars (sans doute n’est-il plus d’actualité?), personnellement j’ai lâchement abandonné le blog faute d’échange, écrire pour que personne ne te répondre à quoi bon. au moins, sur yt c’est sans doute superficielle également, mais j’ai des commentaires réguliers et j’imagine de mieux en mieux certaines de mes abonnées (peu nombreuses mais ça me va bien au moins je peux leur répondre) et c’est très agréable… je ne fais plus qu’une vidéo/semaine, sinon ça s’appelle remplir avec du vide. Comme tu le dis si bien, je n’ai pas envie de m’acheter tous les fards oranges ou framboises qui passent et que je ne porterai jamais, donc moins d’achats, moins de vidéo.et alors? ben j’ai plus de temps et je ne me sens pas plus mal 😉
    oui le blog j’avoue que j’aurais bien aimé le réussir (comme toi j’aime lire et écrire), mais voilà, c’est compliqué ou alors je ne suis pas douée…
    bref j’aime ton blog, j’y vais peu mais j’y trouve régulièrement des pages intéressantes et qui résonnent en moins, alors pour tout cela, Anne-Lise, MERCI de faire exister ton blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *