Oenobiol Autobronzant, est-ce que ça marche?

Oenobiol Autobronzant, est-ce que ça marche?

D’ici quelques semaines, les premières vraies jupettes et robes légères feront leur apparition dans notre garde-robe (non, non, pas avant, mon papa m’a toujours dit « en avril, ne te découvre pas d’un fil !). BREF. Qui dit jupettes/robes légères dit « sortez les gambettes ». Dans mon cas, elles restent cachées pour le moment et jusqu’à ce je me fasse réopérer de la gambette (toujours cette histoire de kyste/abcès! soupir profond). Mais pour le reste, on aime ne pas être blanc comme un cul (j’adore cette expression que certaines de mes amies utilisent, je la trouve très parlante 🙂 🙂

oenobiol autobronzant

Donc pour éviter d’être blanc comme un cul, il y a la solution autobronzant. Mais, vous me direz, ça pue, ça laisse des traces, c’est difficile à doser, la couleur n’est pas jolie… Faux : les produits ont énormément évolué (pourtant, j’ai testé quelques produits qui sont plutôt bons (juste ici et ici !) ! Sauf que non, vous ne franchirez pas le pas ! Alors pour vous (ahaha !) j’ai testé la cure Oenobiol Autobronzant !

Oenobiol Autobronzant…. ce que dit la marque

Envie d’un hâle lumineux même sans soleil ? Oenobiol® Autobronzant est le premier autobronzant en capsules d’Oenobiol®. Il contient un cocktail de 5 actifs (Lycopène, lutéine, extrait de curcuma, zéaxanthine, astaxanthine) qui procure sans soleil un hâle progressif uniforme et lumineux, au rendu naturel, sur l’ensemble du corps. Un geste simple pour un hâle harmonieux sans tache ni trace sur la peau.

Sa composition

Huile de cameline ( Camelina sativa ) – Gélatine (agent d’enrobage) – Extrait de tomates ( Lycopersicon esculentum ) – Glycerol (agent d’enrobage) – Monostéarate de glycérine (émulsifiant) – Sorbitol (agent d’enrobage) – Lécithine de tournesol (émulsifiant) – Extrait de racine de curcuma ( Curcuma longa ) – Cire d’abeille (épaississant) – Extrait d’algue ( Haematococcus pluvialis ) – Caramel (colorant) – Maltodextrine de maïs – Extrait de tagètes ( Tagetes erecta ) – Huile de maïs – Zéaxanthine synthétique – Dioxyde de titane (Colorant) – Arôme chocolat (Arôme) – Alpha-tocophérol (stabilisant)

autobronzant oenobiol

Mon test, mon avis

  • Cette fois-ci, je me suis appliquée…. et j’ai maintenant assez de recul pour vous donner le résultat de mon test puisque j’entame le 3ème mois de cure !
  • Je l’ai testé pour voir si ça allait fonctionner, car je dois vous avouer que j’ai déjà testé un produit similaire, chez Doriance, qui n’avait pas fonctionné. Bon, pour être précise, à l’époque, j’avais fait une cure d’un mois là où on recommande de le faire minimum deux.
  • Premier mois, je prends une capsule chaque matin au petit déjeuner. Les capsules sont faciles à avaler, mais bon, je ne suis pas difficile pour avaler ce genre de compléments alimentaires… Au bout d’un mois, soeur Anne ne voit aucun hâle venir. Je suis déçue. Mais pas vaincue.
  • J’embraye donc sur une deuxième boite, à la même dose et oh miracle, au bout de 15 jours, donc 45 jours après le début de la cure (j’en suis au 2ème moisà ce moment-là !) je commence à me trouver moins blafarde. Alors je l’avoue, c’est ténu. Je ne suis pas passée d’une semaine en Scandinavie pendant l’hiver boréal à une semaine à Marrakech en plein été côté bronzage ! La différence n’est pas hyper visible, mais moi je la vois.

Vous me direz où est l’intérêt alors? Je pense sincèrement que ça amorce pas mal la montée du hâle… et que ça dépend aussi du phototype : j’imagine sans mal que les filles qui bronzent facilement vont avoir des résultats plus visibles rapidement, au contraire, celles qui ont la peau pâle, comme moi, mettront plus de temps ! En tout cas, vu la compo, ça peut aider aussi à préparer le hâle ! Attention, ça ne remplace pas une protection solaire !

Je continue – j’en ai encore pour une vingtaine de jours…. parfait pour le joli mois de mai !

Conclusion : Oui, ça fonctionne, l’intensité étant, selon moi, très variable d’une personne à l’autre…

Est-ce que cela vaut le coup/coût : pourquoi pas, si on veut avoir bonne mine, si l’on veut amorcer la belle saison… Plus d’infos sur la site d’Oenobiol ici. A partir de 12€ la boite de 30 capsules, comptez donc mini 25 € pour une cure minimale…

Bon à savoir : le programme de fidélité Oenobiol récompense vos achats... Au bout de 5 produits achetés, un produit offert....
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires pour “Oenobiol Autobronzant, est-ce que ça marche?”

  1. Ce n’est pas très cher, mais je ne vois pas le problème ave les jambes blanches. de toute façon j’oublie déjà de prendre les vrais médicaments alors…

    1. Pour moi, les gambettes blanches + mes soucis veineux, ça fait ultra moche, le « bronzage » atténue les choses, les rend moins visibles !

  2. Ca a fonctionné sur moi, j’ai fait une cure de 2 mois. J’avais un joli teint doré, c’était subtil mais mon entourage l’a remarqué. Il faut dire que j’ai la peau claire certes, mais qui bronza facilement.

    Pour moi c’est parfait car je ne souhaite plus m’exposer au soleil afin de préserver ma peau du vieillissement mais surtout parce que ma soeur a eu un mélanome à l’âge de 23 ans.

    Donc vive ce type de gélules ! Et pour les jambes en général j’applique de l’autobronzant progressif, léger et sans traces.

  3. Bonjour et merci de m’avoir fait découvrir ce produit.
    En termes de prix, je ne trouve pas qu’il est inabordable pour un autobronzant. Cependant, il faut que je teste pour savoir s’il me convient. Il est temps déjà pour se préparer au bon soleil de l’été et je crois que trouver un bon produit sera parfait.
    Je te remercie encore une fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *