On met de l’huile (solaire) pour hâler mieux

On met de l’huile (solaire) pour hâler mieux

Le soleil est là et je suis à peu près certaine que vous en avez déjà profité. C’est pourquoi je vous propose un petit banc d’essai d’une nouvelle forme de solaires, l’huile. Bon en vrai, ça n’est pas tout tout nouveau, mais ça se développe de plus en plus… et surtout avec des indices de protection plus élevés.

Petite intro « prévention »

L’huile solaire, ça existe depuis quelques années (je ne saurai pas vous dire depuis quand exactement) mais à leurs débuts, je me souviens que les huiles proposaient des indices de protection (SFP) plutôt médiocres, inférieurs à 20, quand ça n’était pas carrément des huiles toutes bêtes sans SFP (je ne vous reparlerai pas de graisse à traire ou de l’huile de monoÏ, hein, vous savez ce que j’en pense ici).

huiles-solaires-banc-dessai

Quand on sait qu’en mettant de l’huile, forme qui « glisse » beaucoup mieux que d’autres, on en met moins, la protection demeurait, selon moi, moindre qu’avec un lait bien couvrant (je vous rappelle qu’en matière de solaires, il faut mettre l’équivalent de 2 mg par cm² de peau, soit, pour le corps complet d’un adulte l’équivalent de 6 cuillères à café pleines). Et c’est justement de ce côté là que des progrès ont été faits… Maintenant, on trouve assez facilement des huiles avec des indices de 30 et moi il se trouve que c’est l’indice de protection que j’achète le plus souvent pour moi (si vous voulez un avis éclairé sur les indices de protection solaire, je vous invite à (re)lire l’article de So juste ici).

Pour mon séjour à Marrakech, je n’ai pas emporté tous mes flacons d’huile solaire, car je n’avais qu’une petite valise cabine et que ça n’aurait pas été utile… j’ai donc emmené un full size de 100 mL et j’ai également emporté quelques mini-doses des autres, pour les tester et vous en faire un petit bilan à mon retour 🙂 [et aussi sélectionner la prochaine que j’utilise en full size]

  • Huile solaire haute protection de Polaar Sun
huile-solaire-polaar

J’ai re-découvert la marque Polaar (et son histoire) lors de la Poulette White Party et suis repartie avec ce produit. Comme c’était au coeur de l’hiver, j’avoue l’avoir laissé un peu à l’écart de mes tests mais sa contenance de 100 mL a fait qu’il était en premier sur ma liste de solaires à emporter en vacances. C’est un tube muni d’un spray, 100 mL donc (parfait pour la valise cabine) avec une huile solaire UVA/UVB doté d’un SFP 30. L’odeur de l’huile est très agréable, elle s’étale bien et ne laisse pas la peau trop grasse. Sur le visage, je ne la recommande pas, je trouve qu’elle a tendance à filer dans les yeux et à les irriter … On peut également l’appliquer sur les cheveux, ce qui rend ce produit très attractif, car tout-en-un (visage, corps, cheveux). Il est en outre doté d’un accélérateur de bronzage pour obtenir un joli bronzage plus rapidement…

Côté protection, RAS, elle fait bien le job, pas de coup de soleil à déplorer.

Le + : petit format facile à glisser dans un sac de voyage

Le – : sur le visage, a tendance à piquer les yeux.

Son prix : 25.35€ les 100 mL.

 

  • Spray d’huile solaire embellissante Clarins
huile-solaire-clarins

Une nouveauté pour Clarins qui n’avait pas encore proposé de solaire version huile. Utilisable sur corps et cheveux, cette huile solaire est dotée d’un SFP 30. Bourrée d’actifs nourrissants, sublimants et embellissants, elle laisse sur la peau un fini satiné qui sent bon les vacances (comment ça, vous ne savez pas ce que ça sent l’odeur des vacances?). Côté corps, elle est efficace sans aucun doute, sur les cheveux, je ne peux pas vous dire, je ne l’ai pas testée.

Le + : résistante à l’eau et à la transpiration, donc une fois en place, elle ne coule pas (cela ne dispense pas d’en remettre).

Le  – : pas d’indication pour un usage sur le visage. Sans doute possible, mais peut-être pas recommandé pour cette zone?

Son prix : 27.50€ les 150 mL.

  • Huile solaire SFP 40 Capital Soleil de Vichy.
huile-solaire-vichy

Une des premières huiles que j’ai vu arriver sur le marché (peut-être en existait-il d’autres, mais je ne me souviens pas). Outre le fait qu’elle existe en double SFP (20 ou 40) ce qui est appréciable, elle est hypo-allergénique. Un bon point pour les peaux sensibles ou réactives qui veulent tester ce genre de galénique (sur les jambes, par exemple). Côté protection, le SFP testé est un peu plus fort que celui que je prends habituellement, c’était donc parfait pour un séjour sous un soleil de plomb. Pas de précision sur un usage visage et cheveux. Qui plus est, je trouve qu’elle laisse un fini plus gras que les autres huiles dont je vous parle dans l’article…

Le + : hypo-allergénique, existe en indice 20 et 40.

Le – : pas de mention d’un usage all-in-one (cheveux, corps, visage), fini trop gras.

Son prix : autour de  13/15€ les 125 mL.

  • Huile solaire sublimatrice Sephora
huile-solaire-sephora

C’est la plus glamour de toutes : en plus de protéger plutôt efficacement la peau (SFP 30), elle la pare d’un joli fini glowy grâce aux paillettes (mini-rikiki) qu’il contient. C’est typiquement le genre de produit à appliquer quand on a déjà la peau légèrement hâlée et qu’on veut la mettre en valeur : ça reste discret mais agréable. L’odeur de monoï complète l’aspect plaisir pour une protection somme toute classique. A éviter sur le visage, à cause des micro-paillettes qui risquent d’irriter la peau.

Le + : glamour pour mettre le hâle en valeur, son prix tout doux.

Le – : elle n’est pas tout-terrain dans le sens où on n’en fait usage que sur le corps et qu’on évite de la refiler à son mec qui ne veut pas briller (de toutes façons, le mâle déteste les huiles à cause de ses jambes poilues 🙂

Son prix : 15.95 € les 150 mL.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires pour “On met de l’huile (solaire) pour hâler mieux”

  1. Coucou,
    Merci pour ton article !
    Je ne peux pas m’exposer sans protection, sinon de finis en écrevisse 🙂
    Bonne journée à toi 😉

    1. moi je crame peu finalement, sauf si vraiment ça tape +++ mais de toutes manières, je me protège donc pas de souci… ça serait dommage d’avoir des tas de produits à tester et de ne pas les utiliser 🙂

  2. coucou un beau panel , j’en connais aucune des 4 ! j’utilise celle de lovea qui a un indice 50, car j’en ai encore en stock!
    par contre, je l’utilise que lors des balades et randonnées, pas dans l’ocean, là je retourne au lait protecteur, car en cas de baignade j’aime privilégier en fait les produits solaires qui mettent pas à mal les coraux …. et dans cette optique, ben j’ai pas encore trouvé d’huiles solaires sans filtres chimiques
    mais c’est clair qu’ici on ne jure sinon que par les huiles, surtout l’homme qui se trouve plus embeté à étaler le lait qui reste dans les poils lol, çà lui, il adore !

    1. tu as raison, quand on va en mer, il faut faire attention à ce qu’on met pour les coraux, notamment… hélas, je n’irai pas à la mer cette année, enfin, du moins, c’est pas prévu, soleil, piscine, ok….

  3. Je vais en faire hurler pas mal mais habitant sur la Côte d’Azur, je ne m’expose JAMAIS au soleil 😀
    – je ne supporte pas la chaleur, l’été c’est l’enfer pour moi ici lol
    – j’ai une peau trèèèèès clair et avec pleeeeeein de grains de beauté, ma dermato m’a d’ailleurs fortement conseillé un SPF 50 minimum en cas d’exposition
    Un drame tout de même :carj’adore les odeurs des protections solaires !!! 😀

  4. J’ai testé la Clarins, sur le corps elle marche nickel par contre je l’ai testée sur le visage, il semblerait qu’elle fut moins active car cela ne m’a pas empêché de prendre un coup de soleil (alors que je suis restée 20lin dehors). Donc pour le visage, mieux vaut prendre une crème teintée pour moi 🙂

    1. sur le visage, je préfère en général les laits ou crèmes, finalement… sinon, l’huile a un peu tendance à « filer » et mes yeux n’aiment pas…

        1. moi c’est BB crème avec un bon indice, pour la journée, en ville, c’est suffisant, mais si je suis dehors plus souvent (genre vacances) je mets directement une crème solaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *