Opération anti-capitons : l’offensive #étape1

Opération anti-capitons : l’offensive #étape1

La guerre est déclarée ! Oui, oui, faut pas se voiler la face, même si on se dit « oulalala, ces magazines qui nous bassinent avec les kilos en trop« … eh bien, moi j’avoue que ça fait du bien de vouloir se réapproprier notre corps à l’orée des beaux jours…

Vive les jupettes, les pantacourts et surtout les maillots de bain…

arsenal-anti-cellulite

On se prépare doucement mais sûrement : première échéance pour moi, dans environ un mois, où je pense que je pourrais endosser des tenues légères et maillot de bain car je m’envole pour une dizaine de jours au soleil.

Première étape, on attaque sans lâcher prise les capitons avec des produits pointus et concentrés pour déloger l’indésirable capiton. Mais comme on veut aussi du plaisir, on privilégie les textures agréables, qui sentent bon, qui ne sont pas grasses et qui s’étalent facilement.

 

Pour cela, je vous présente mes produits chouchous du moment, ceux que j’ai commencé à utiliser depuis mon retour du pays de la tartiflette…

  • Celluli-attack de Phytomer

phytomer-celluli-attackC’est un produit que j’ai reçu pour test et qui promet de gommer la cellulite et les capitons visibles des zones les plus critiques. Il lisse le relief cutané pour un effet peau d’orange floutée.

« Je l’utilise depuis 15 jours tous les matins sur les cuisses : de texture quasi-aqueuse, il est très facile et agréable à utiliser (grâce à une pipette pour prélever le produit), il glisse bien sur la peau, pénètre rapidement sans laisser de fini gras et ne laisse pas la peau sèche. Côté principes actifs, il contient du « Pepper Slimactiv », une huile aux propriétés lipolytique, de l’absinthe maritime qui limite le stockage des graisses la nuit et facilite leur élimination au réveil (bon c’est dommage, je ne l’utilise pas le soir) et du raisin marin et de l’acide glycolique (pour l’aspect de la peau) ».

Son prix : environ 68€ le flacon de 100 mL.

Je pense que le produit peut durer trois mois (une application par jour) vu qu’il en faut peu… je l’utilise en phase d’attaque car il est concentré et que j’ai envie de mettre toutes les chances de mon côté. Il convient aux filles qui ne veulent pas passer du temps à masser le matin… (même si je reste persuadée qu’un peu de massage ne peut qu’aider à déloger l’indésirable cellulite).

 

  • Le CelluBlue : je l’ai reçu l’an dernier, et j’avais été assez paresseuse à l’utiliser. Le revoilà sur le devant de la scène, et je suis bien décidée à l’utiliser régulièrement.
cellublue

Il s’agit d’une ventouse en silicone médical (pour minimiser les risques d’allergie) qui permet de reproduire l’action du palpé-roulé chez soi… Le principe est simple : on applique le CelluBlue sur la peau, on le pince et on relâche, la peau est pincée, emprisonnée sous la ventouse, puis on déplace la ventouse le long de la jambe, ce qui va avoir un effet de massage par palpé-roué. Pour déplacer facilement le CelluBlue, il est important d’utiliser une huile sur les zones à traiter, et justement, je vous propose d’en découvrir une plus bas dans l’article 🙂

Son prix : 18.90€ sur le site de la marque. Garantie satisfaite ou remboursée ce qui vaut le coup de se laisser tenter.

cellublue

Je l’utilise trois fois par semaine, sur les cuisses et surtout sur l’intérieur des cuisses (pour l’arrière, c’est plutôt acrobatique à faire, sauf si vous trouvez une âme généreuse qui osera vous triturez le capiton). Je dépose d’abord une huile sur les cuisses, je masse légèrement puis je pince la cuisse par endroits avec le CelluBlue que je déplace ensuite par massage pendant 5 minutes. La peau rougit un peu, mais il faut éviter d’avoir des bleus (dans ce cas, c’est que l’aspiration est trop forte (j’ai déjà eu des bleus avec du palpé-roulé léger, je marque facilement et j’ai les jambes hyper sensibles, l’avantage ici c’est qu’on peut doser le degré d’aspiration et ne pas se blesser).

  • L’huile souplesse à l’amande de l’Occitane.

L’an dernier, j’étais tombée in love de la crème allégée à l’amande de la marque, et j’ai carburé avec elle tout l’été et elle s’était révélée plutôt efficace. Cette année, je teste l’huile souplesse. L’odeur est absolument divine, c’est l’odeur de l’amande L’Occitane et cette huile est top pour utiliser le CelluBlue, à la fois parce que c’est une huile et aussi pour ses vertus minceur associées (qui m’ont plutôt bien réussies l’an dernier). J’en dépose dans le creux de la main, je l’étale grossièrement là où je vais utiliser le CelluBlue et ensuite, roule… Quand j’ai terminé mon palpé-roulé, je termine par un massage rapide et je rince à l’eau et au savon mon petit instrument de torture, et hop…

huile-souplesse-loccitane

Son prix : 32€ le flacon de 100 mL.

Elle laisse un fini satinée, délicieusement parfumé, sans être trop gras (suffit de masser un peu une fois la séance de CelluBlue terminée) : pour ma part, je fais cette séance le soir, donc même si j’ai la peau légèrement grasse, ça ne me dérange pas pour dormir, je me dis que l’huile rend la peau plus souple si elle pose un peu pendant la nuit.

  • Monodoses « Coach » de Thalgo, anti-capitons.

Pour mettre un max de chances de mon côté, je ne me contente pas d’appliquer des crèmes sur mes cuissots, mais j’associe à cela une hygiène de vie et quelques compléments alimentaires pour aider de l’intérieur.

thalgo-coach-anti-orange

Comme j’ai une cellulite plutôt aqueuse, voire fibreuse (ouch) il faut déstocker un maximum et drainer. Ce complément alimentaire en dix monodoses  se propose de le faire avec des actifs de melon (ça c’est innovant), du thé vert et des extraits de marc de raisin. Je l’ai utilisé pendant dix jours, chaque matin, en une seule prise, concentré ou dilué. Difficile de dire s’il y a un effet direct, mais si ça peut aider, je dis banco. C’est en plus plutôt agréable à avaler et pratique (une monodose se présente sous la forme d’une petite bouteille fermée par un bouchon à vis). Je pense poursuivre le test en rachetant ces monodoses.

Leur prix?  29€

 

volute

 

Bilan au bout de 15 jours : il évidemment très tôt pour savoir si tout cela a l’effet voulu sur la peau, mais je pense que combiner une action cosmétique à une action mécanique (massage au CelluBlue) et l’associer à une hygiène de vie allégée en sucres et gras (on fera exception du repas entre amis de ce WE) et pourquoi pas des compléments alimentaires ne peut que m’aider à me débarrasser un peu/beaucoup/à la folie (pas du tout?) de l’aspect désagréable de la cellulite qui a colonisé mes cuissots. Ce n’est pas que je fais une obsession minceur, mais n’ayant pas des jambes de rêve, je préfère autant mettre de mon côté toutes mes chances pour en améliorer l’aspect.

mètre-de-couturière

 

Une fois que j’aurai terminé cette phase offensive, je vous donnerai RDV pour un premier vrai bilan et vous parlerai alors d’autres produits (reçus) que je compte tester au long cours pour stabiliser tout cela….

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires pour “Opération anti-capitons : l’offensive #étape1”

  1. j’ai reçu aussi le produit Phytomer. Je le teste depuis le début du mois et je ne suis pas très convaincue!
    D’ailleurs, j’utilise plus la pipette, elle prélève peu de produit que c’est relou de l’utiliser…
    Elle est pas du tout pratique. Pour un produit à appliquer sur une grande zone (c pas un sérum visage pour inventer une pipette!)
    Et l’application est désagréable aussi. Le produit est trop sec. Je préfère les huiles ou les gels
    Bref, à voir sur l’efficacité sur le long terme

    1. pourtant il est en partie « huileux » de part sa composition : moi je trouve qu’il en faut peu pour les cuisses (je prélève en deux fois avec la pipette (il est vrai qu’elle ne se remplit pas jusqu’en haut, mais elle est surtout longue pour aller au bout du flacon)… tu l’utilises sur quelle(s) partie (s) du corps?

  2. Le problème du phytomer, c’est qu’il faut l’utiliser matin ET soir, et si on ne suit pas les recommandations y a peu de chances que nos zones rebelles s’effacent… Bref, ca fait quinze jours que je me prends la tete avec leur saleté de pipette deux fois par jour et pour le moment, mes capitons l’ont adopté :s

  3. On a attaqué notre cellulite en même temps je vois! Tu m’intéresses fortement avec la ventouse.. Ce serait peut-être plus efficace que le massage. Enfin je me suis aussi décidée à investir dans un vélo elliptique car il n’y a pas de secret, malgré toutes les crèmes je crois que seul le sport pourra vaincre mes vilains capitons définitivement. T__T

    1. oui je crois qu’on n’a rien sans rien (faire) et je vais de mon côté tenter de retourner à l’aquagym 🙂 la ventouse, c’est pas mal mais contraignant, faut le faire quoi 😉 c’est pour ça que je ne le fais pas tous les jours 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *