Profession fixeur (+ disgression journalistique*)

Profession fixeur (+ disgression journalistique*)

Aujourd’hui, nous allons parler du métier de fixeur. Mais qu’est ce qu’elle nous fait, là? Quel rapport avec la beauté?

J’y viens.

On va parler de produit de finition… après le maquillage.

On connaît toutes les bases de teint, les bases à paupières, les bases de vernis à ongles, qui permettent de fixer le maquillage.

Mais il existe aussi des produits « post make-up » qui permettent d’en ajouter une « couche », si j’ose dire pour terminer le maquillage et l’empêcher de se faire la malle.

J’ai découvert il y a quelques temps le Fix Make-Up de Clarins qui est une brume fixante pour le maquillage. Délicatement parfumé à la rose (comme l’eau florale de rose), il contient de la silice connue pour ses propriétés absorbantes et donc matifiantes. Il renferme également de l’extrait de pamplemousse pour une sensation de bien-être et de fraîcheur et enfin un actif anti-déshydratant et protecteur (oui parce que si l’on vaporise une brume humide sur la peau, ça peut avoir un effet déshydratant).

IMG_2636.JPG

Ce qu’en dit la marque

Une brume ultra-fine qui fixe les couleurs, ravive leur éclat et matifie le teint des heures durant. Sa texture fraîche et son parfum vivifiant à l’extrait de pamplemousse procurent une immédiate sensation de bien-être. Grâce à un agent anti-déshydratant auquel s’ajoute un extrait de rose, Fix’ Make-up laisse la peau souple et douce.

Mon avis

Un joli packaging sobre (en verre) pour un produit agréable à utiliser en toutes saisons : l’hiver, pour fixer les maquillages un peu élaborés dont on n’a pas envie qu’ils filent au premier brouillard extérieur. L’été, pour aider les maquillages (même légers) à ne pas défaillir au cours de la journée. Clarins précise que l’on peut l’utiliser sur une poudre, pour un effet naturel ou avant la poudre, pour un effet plus sophistiqué. Perso, je ne l’ai utilisé qu’en toute fin de maquillage. Quand je n’ai plus rien à ajouter.

Attention toutefois aux yeux : je n’ai jamais eu de souci de maquillage qui coule avec le Fix Make Up, mais j’en ai lu des avis contraires, de filles qui avaient vu leur mascara filer après avoir utilisé le produit. Peut-être l’ont-elles utilisé trop près des yeux?

L’été, je place le flacon au frigo, comme ça, je bénéficie en outre de l’effet rafraichissant de cette brume.

Néanmoins, l’effet matifiant, pour moi qui ait pourtant une peau à tendance légèrement sèche, ne s’est pas fait voir.

IMG_2639.JPG

Fix’ Make-Up Brume fixante maquillage haute tenue. 25.20€ sur Clarins.fr

* Les fixeurs sont l’ombre de tout journaliste en zone de guerre… A la fois guides, interprètes, annuaires ambulants et gardes du corps, ils aident le journaliste dans ses reportages sur le terrain, à l’étranger..Ce sont des personnes indispensables aux côtés des journalistes postés à l’étranger. Et ils prennent beaucoup de risques. Pour l’information. Une fois que le journaliste repart dans son pays, le fixeur y reste. Parfois à ses risques et périls, mais c’est son pays. Repensons à Hussein qui fut également retenu en otage avec Florence Aubenas et aux trois accompagnateurs afghans enlevés en même temps que Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.

2 commentaires pour “Profession fixeur (+ disgression journalistique*)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *