« Retrouver son corps » pour l’été » – selon la presse féminine

« Retrouver son corps » pour l’été » – selon la presse féminine

Le confinement est passé par là et juste après cet hiver long et rigoureux digne des steppes sibériennes (sic, l’hiver a sans doute été parmi les plus chauds que la Terre ait connu) : le constat est sans appel, on a pris des kilos… et ça, ça fait les choux gras de la presse féminine qui voit la formidable opportunité de nous sortir son marronnier d’été, sous le thème minceur (c’est normal, hein, faut pas s’en offusquer non plus à tout bout de champ !)…

« Retrouver son corps » c’est exactement ce que les magazines ELLE et MARIE-CLAIRE (MARIE-FRANCE a été plus discrète et affiche un « mincir sans se priver ») nous annoncent en couverture : pour l’un il s’agit de se débarrasser de ses kilos confinés (charmant !) et l’autre de « retrouver son corps sans trop d’efforts ».

Au départ, la Une de ELLE m’a doucement chatouillé les naseaux et j’avoue qu’elle m’a agacée, mais voilà, c’était encore une énième couv’ présentant le marronnier de l’été…. Et comme d’hab, la presse féminine n’y va pas par quatre chemins : si tu as le malheur de ne pas rentrer dans le moule et de ne pas faire partir de toutes ces nanas qui crient au scandale pour un peu de ventre ou de cellulite ou de bourrelets (rayez la mention inutile), t’as raté ta vie de femme (même si au fond, elle (la presse féminine) nous sert autant d’articles sur son pendant bodypositiviste. [Mais non, ça, c’est pas nouveau… Elle fonctionne comme ça…]. Mais voilà que MARIE-CLAIRE s’y est mise aussi (en Une), et là, ça été la goutte de cellulite qui a fait déborder le cuissot. Parce bon, ras le bol de ces injonctions à devoir/vouloir perdre des kilos quand on en a pris. Kilos confinés? Peut-être… et alors, peut-être que c’était une échappatoire? Et puis merde, peu importe, on ne va pas se justifier… Est-ce si grave? Si on est bien, ça nous regarde, pareil si on ne se sent pas bien… pas la peine qu’on voit ça étalé à la Une des magazines comme si c’était « normal/anormal ».

 » Retrouver son corps », non mais sérieusement, c’est quoi ce titre? Mon corps, je ne l’ai jamais perdu et OUF, dieu merci, il est là, il a été là pendant le confinement, il est toujours là (même s’il me fait de vilaines misères en ce moment, mais peut-être que j’y reviendrai prochainement, c’est une autre (longue) histoire)… Donc, mon corps n’est pas perdu, ne s’est pas perdu, je ne l’ai ps perdu (au cas où ça ne serait pas clair, je l’ai toujours !) même si j’ai probablement pris un peu de kilos, la faute aux plats réconfortants que j’ai cuisiné pendant le premier mois de confinement, aux brioches du petit déj que j’ai confectionné et puis VOILA. POINT. Mais ça me regarde et c’est pas le sujet.

Retrouver mon corps, non. Je ne l’ai pas jamais perdu.

Bon, ça c’était pour l’entrée en matière, pour le « titre » sur la Une des magazines.

Sur le fond, à l’intérieur, je crois que ce qui a pu agacer profondément les lectrices du magazine ELLE, c’est l’article d’Alix Girod de l’Ain, aka Dr Aga, intitulé « hauts les corps ». Allez, j’vais être sympa : moi cet article, il ne m’a pas fait bondir tant que ça. Pas tout de suite. Il se voulait doucement subversif, rigolo, pour dé-dramatiser – comme s’il le fallait – les kilos en trop ou ceux manquants (car certaines ont perdu qq kilos pendant le confinement) et pour reprendre les propos de son auteur trouver des « solutions bodypositive » . Il y en a eu qui ont été outrées de lire dans le dernier paragraphe de l’article « une femme n’est jamais assez maigre ni jamais assez riche« , Alex Girod de l’Ain citant Wallis Simpson, la duchesse de Windsor jadis mariée au prince de Galles devenu le roi Edward VIII (déchu)[rhôôô faut suivre, hein !]. Cela montre juste l’absurdité de Wallis Simpson… Mais la suite était moins drôle. Je vous met le paragraphe concerné, le dernier de cet article :

Faut avouer que les termes « appétissante », la main au cul, et la mention des patients qui ont perdu du poids, c’est moyen, très très moyen. J’ai même pas envie de m’étaler là-dessus.

Sinon, l’article qui fait référence à la Une, celui de retrouver ce fameux corps qu’on aurait perdu, il se trouve plus loin dans le magazine : avec une méthode holistique, naturopathie, etc… sur la base d’un « test » question/réponse qui va nous orienter vers l’un ou l’autre des méthodes, qu’on soit enthousiaste, compétitrice ou délicate. Bien sûr, ce genre de test a autant de valeur que l’horoscope du mois des taureaux ascendants scorpion du troisième décan ou si tu préfères des capricornes ascendant bélier du second décan pendant l’année du rat…(désolée si vous êtes fan de votre horoscope, j’y peux rien !). Donc en gros, rien de bien nouveau… Perso, si j’veux perdre du poids, c’est pas forcément dans un magazine que j’irai chercher… et je m’interrogerai avant tout sur l’aspect santé… Les injonctions à la beauté, la minceur ont longtemps fait partie de nos vies et peu à peu j’essaye de m’en débarrasser et malgré moi, ça reste difficile (ah, ces injonctions !). Alors pas besoin de nous faire culpabiliser. Encore moins de chercher un corps supposément perdu à corps perdu (bon OK, elle était assez facile, celle-là.).

Côté Marie-Claire, malgré un titre en Une qui laissait penser qu’on avait là aussi perdu notre corps, il s’agit en fait, là, de se sentir bien dans son corps, via des postures, des exercices de respiration, une alimentation adaptée, et ça, c’est clairement mon mood : surtout en ce moment, j’aimerai « retrouver un corps » (ahhh, je l’ai dit aussi !) qui me fasse moins de misères (et je ne parle pas de poids).

Et à ce titre, l’article aurait tendance à me faire bondir d’impatience ! Vite, je veux « retrouver mon corps », mais je ne vous dis pas lequel ! On en reparlera, si vous voulez bien !

D’ailleurs, j’pense que je vous ferai de temps en temps des « revues de presse », pas seulement des féminins….

10 commentaires pour “« Retrouver son corps » pour l’été » – selon la presse féminine”

  1. J’ai vu pas mal de réflexions sur l’article de ELLE : maladroit en effet !
    Je suis comme toi, je veux me sentir bien dans mon corps, mais avant tout pour moi et pour me sentir en bonne santé, pas pour plaire !

  2. Excellent article !
    Ah oui ! Elle, ils ont une partie très maladroite. Marie-Claire a l’air bien plus sympa.
    Dommage que sur la photo, la fille soit si mince. Elle est belle, mais ça serait bien que les magasines aient des gens un peu plus dans la moyenne, histoire d’avoir cette image d’être bien dans son corps dans un corps qui corresponde à ce qu’on voit plus souvent dans la rue.

    Je suis cliente de ces articles, tout comme les horoscopes d’ailleurs :p
    Après tout, c’est de saison de lire là dessus, oser les maillots, l’été arrivant être à l’aise plus découverte.
    Mais tu me fais réfléchir.

    Avant j’ai subi comme un dictat ce genre d’article (voire de période).
    Maintenant, et bien, oui je m’occupe du contenu de mon assiette, parce que je suis allée d’un côté de l’imc qui crie un peu danger (problème de dos, flirt avec le diabète, …).
    Mais je ne fais pas un régime, je reprends une alimentation à l’écoute de ma faim, en cuisinant des plats plus sains et savoureux, avec tout ce qu’apporte de sympa la saison qui commence, les salades, crudités, les grillades, …
    Parce que c’est vrai que pendant le confinement, encore plus que la saison, sans être malade, les plats étaient plus douillets, plus réconfortants et effectivement plus riches. Vive les plats en sauce, les mijotés, les gâteaux maison et le chocolat qui ont été tellement utiles pour garder le moral dans cette période étrange.

    Donc j’ai l’impression quand même d’être sur la même longueur d’onde que toi. Etre à l’écoute plus que pendant le confinement d’une alimentation et d’un bien -être plus légers et à la fois lire ce genre d’articles pas comme un mantra à suivre, mais comme un divertissement.

    Oui oui oui pour d’autres retours sur tes lectures dans la presse ! Mes lectures journalistiques en ce moment ne sont pas drôles, que des actualités et des articles scientifiques, heureusement qu’il y a ici et un peu aussi mon livre de chevet 🙂

  3. j’aime bien voir de jolies femmes dans les magazines, les bourrelets je m’en passe; et il ne faut pas oublier que les photos ça grossit terriblement, surtout ce genre de plan.
    J’ai revu mes photos de mariée récemment ; je suis enceinte de trois mois et demi et j’ai admiré ma taille fine ; j’aimerais bien le retrouver moi ce corps-là !

    1. Bonjour, je lis souvent ton blog même si je ne commente jamais.En fait, j’ai une question: as tu trouvé les journaux dont tu parles chez un marchand de presse?Je vis à Marseille et les journaux ne sont plus distribués suite à la faillite de presstalis.

      1. J’allais écrire que depuis 4 semaines, la presse magazine n’est plus distribuée dans le Rhône.
        Et ça me manque!
        Et je pense aux maisons de la presse qui, après le confinement pendant lequel les gens ont moins acheté, ne peuvent pas avoir la recette des magazines maintenant.

      2. Si tu es dans le sud de la France, c’est « normal », parce que les points presse ne reçoivent plus les nationaux ou magazines 🙁 quelle tristesse.
        Me concernant, j’ai opté pour le numérique, ça dématérialise le papier et comme j’en achète beaucoup, c’est plus pratique, pas de « stock » papier…
        mais il faut continuer de soutenir la presse : https://www.la-croix.com/Culture/presse-ecrite-quatre-vents-2020-06-09-1201098440

  4. Bonjour,

    On vit depuis toujours sur le diktat de la mode. On doit avoir ceci mais pas cela ou l’inverse. Des décennies de régime nous ont détraquées et sont à l’origine de problème (boulimie, anorexie…). On est déformés nous mêmes par ça. Je vois une femme en forme à la télé, je me dis » ah elle assume » Assume quoi ?
    C’est du boulot de se défaire d’années de conditionnement. J’ai pris du poids et j’essaie de l’accepter de m’aimer mais entre les magasines, les films, émissions ou toutes sont minces, maigres puis les magasins qui au dessus de 40-42 te considèrent xl y a du boulot !

    Bye !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *