Se maquiller les jambes, une drôle d’idée? (avec Covermark)

Se maquiller les jambes, une drôle d’idée? (avec Covermark)

J’ai toujours eu un problème avec mes jambes… Je ne sais pas si on peut dire que c’est un complexe – sans doute – mais après l’âge de 25 ans, j’ai commencé à les planquer. Plus encore après ma première grossesse. Parce que, vous le savez, j’ai un souci d’insuffisance veineuse. Et pas qu’un peu. Je revois des photos de moi à 20 ans et je commençais déjà à avoir des veines apparentes. Les copines le savent, je n’aime pas montrer mes jambes, mais maintenant, je me fais violence (c’est aussi en partie pour ça que je m’étais abonnée à la Gambettes Box – bref).

covermark

 

Maintenant, j’ose sortir en les montrant (sauf que dernièrement, je me suis pris un gadin monstrueux et que j’ai un bleu de la taille de la paume de ma main sur le genou—->ugly).

Et donc à plusieurs reprises, l’idée m’était venue de maquiller toutes ces veines disgracieuses, ces horribles choses que je planque… Et dernièrement, j’ai eu l’opportunité de tester une marque  – Covermark – qui propose spécifiquement du maquillage pour les jambes (ce qui signifie que je ne suis pas un specimen isolé et que d’autres personnes peuvent rencontrer le même souci que moi – OUF 🙂

teintes-covermark

J’ai donc reçu de gros échantillons pour tester les différentes teintes et deux textures…. Autant vous le dire tout de suite, je trouve que la recherche de teinte est hyper fastidieuse et difficile…. pour un visage, on finit toujours par trouver, le choix est large, mais là, il y a moins de choix et c’est soit trop clair, trop rose, trop jaune et au final, aucune des teintes reçues ne correspond parfaitement à ma carnation de jambes…

Voici un petit test auquel je me suis livré sur mes gambettes (que je ne vous dévoilerai pas en entier, j’estime que là c’est déjà bien assez de mon « complexe »).

sans et avec covermark

C’est que c’est compliqué… Ce qui fait que comme la couleur n’est pas idéale, j’en ai appliqué avec parcimonie, n’obtenant pas, du coup, une couvrance satisfaisante… Pourtant le produit est bien couvrant si on trouve la teinte idéale, mais je trouve que l’été, ça se voit que la jambe est maquillée (déjà que sur le visage je suis adepte du make-up no make-up alors imaginez sur les jambes, il ne faut pas que ça se voit… et clairement, au soleil, ça se voit…

produits-covermark

Peut-être qu’en couvrant les imperfections avec un stick (style anti-cernes), ça irait mieux? En tout cas, avec un produit adapté au corps, ce que je n’ai pas spécifiquement à la maison.

Côté tenue, ça tient bien, c’est waterproof et doté d’un SPF si l’idée vous venait de rester au soleil ! Pour le faire partir, j’ai bêtement démaquillé avec un coton avant de laver pour éliminer les éventuelles traces de maquillage (mais ma jupe (claire) n’a pas souffert).

Je pense néanmoins que l’idée est bonne et qu’avec quelqu’un pour me guider dans le choix de la teinte et l’application, le produit aurait un rendu correct. Autrement dit, imaginez que je sois hyper célèbre, que je dois monter les marches à Cannes, eh bien je suis sûre que le maquillage ferait des merveilles. Bon et puis les collants, ça fonctionne très bien aussi 🙂

Cela dit, si cela vous intéresse, Covermark propose donc différents types de produits pour le teint (visage) mais aussi pour le corps, propres à masquer toutes les imperfections, petites ou grosses, avec plus ou moins de succès… Allez voir leur site qui montrent quelques exemples de maquillages destinés à camoufler… Pour celles qui souffrent de vitiligo ou de cicatrices disgracieuses, le produit peut être super, pour le corps, je trouve que le produit « souffre » d’un manque de choix dans les teintes : même en faisant un mélange, on n’arrive pas à la teinte voulue.

De mon côté, je vais retenter l’expérience mais de toutes façons, je me réjouis de la saison des collants 🙂

 

Et vous, ça vous est déjà venu à l’idée de camoufler « la misère » :)?

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires pour “Se maquiller les jambes, une drôle d’idée? (avec Covermark)”

  1. Hello !
    Ahhh je fais la même chose et je me sens beaucoup moins bête à ce moment précis ! J’aime mettre un collant, même couleur chair que ce soit pour la texture de la peau comme pour les petites imperfections !
    Le seul pb avec ces produits c’est que j’ai toujours peur de tacher mes vêtements ou les endroits où je me pose …. la démarcation aussi m’ennuie…
    Bref je ne connaissais pas du tout la marque alors merci pour cet article !

  2. Tu as osé couper la tête de Barbie ! C’est dur dur. Une vision insoutenable.
    😉
    L’idée de ce maquillage est intéressant mais pas évident de s’apprêter tous les matins. Cela reste de l’occasionnel. Tes photos font bien la différence entre l’avant et l’après. Ce n’est pas choquant.

    1. Barbie ne voulait pas montrer son vrai visage sur cet article 🙂
      sinon, comme tu le dis, c’est occasionnel, jamais je n’aurai le temps de faire ça tous les matins 🙂

  3. Je trouve que ce n’est pas une si drôle idée que ça. Je l’ai déjà fait sur ma belle-soeur qui trouvait que ses jambes étaient trop blanches pour un mariage (bon à la limite, on est dans l’auto-bronzant), ou encore sur les miennes (tâches brunes suite à un gros bouton). Et j’imagine très bien que l’on puisse être complexée par les veines bleues ou même pour celles qui ont des problèmes de circulation et déjà des varices… Ce produit peut aider dans ce genre de cas ou pour cacher des cicatrices, pourquoi pas.

    1. oui pour les gambettes trop pâles, je dirai que ta BS peut tenter un autobronzant léger ! et pour tes taches brunes, as tu déjà essayé un peu de correcteur?

  4. Je trouve l’idée tout à fait cohérente, même si cela ne tente pas : j’ai allégé le make up au maximum, donc je ne vais pas en rajouter une couche ! J’ai un nombre grandissant de varicosités – mais sur les cuisses et comme je n’aime pas mes genoux, je ne porte jamais rien qui les découvre. Quant à mes veines, bleues sur peau blanche, il est clair que ce n’est pas l’élégance ultime, mais tant pis. Bon, d’accord, je ne disais pas ça il y a dix ans, mais la quarantaine apaise pas mal de complexes, je trouve (saufpour les genoux) ! 😉
    Dans le même ordre d’idée, j’ai testé l’autobronzant comme tu me l’avais conseillé pour rattraper ma superbe démarcation du randonneur au niveau des chevilles et, comme je le craignais, entre les lanières des nu-pieds et la transpiration, le résultat fut…hum…discutable.
    Me voila donc forcée d’assumer le bronzage à étages en plus des veines apparentes (et des poils qui s’incarnent malgré les gommages). Au point où ça en est… 😀

  5. Je trouve que ce type de maquillage devrait se développer car il y a une vraie demande de la part des femmes qui, comme toi, aimeraient pouvoir se débarrasser de ces imperfections la journée. Dommage que tu n’aies pas trouvé ta teinte 🙁

Répondre à Vesper L. Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *