ThirstyMud, le masque hydratant de GlamGlow

ThirstyMud, le masque hydratant de GlamGlow

Il y a presque un an débarquait en France, chez Sephora la marque GlamGlow, dont je vous ai présenté ici le masque exfoliant Youthmud qui m’avait bien plu. Et je me disais que cette marque avait un beau potentiel mais je regrettais presque que la gamme soit si petite. Eh bien elle s’agrandit avec la sortie d’un masque hydratant – le ThirstyMud – qui est comme son nom l’indique un masque anti-soif...

glamglow-thirstymud

Si je suis complètement fan du packaging (et Dieu merci, ils ont un peu changé le packaging extérieur qui n’est plus aussi gigantesque (mais reste un tant soit peu imposant 🙂 je suis plus partagée sur le soin en lui-même.

thirstymud-glamglow

ThirstyMud est un masque hydratant que l’on peut utiliser soit en le laissant poser puis en le rinçant, soit en le laissant « infuser » une nuit complète, soit en avion.

Je l’ai testé dans les deux premières configurations, n’ayant pas pris l’avion récemment (et puis soyons super honnête, moi je n’oserai jamais dégainer mon masque hydratant pour m’enduire pendant un vol #bonjourleridicule)

  • En le laissant poser, puis en le rinçant, je le trouve aussi efficace qu’un masque hydratant lambda. Ni plus, ni moins, il fait bien le job.
  • En le laissant infuser une nuit complète (on le pose et on le rince uniquement le lendemain), je ne lui ai rien trouvé de particulier. Un peu déçue donc.
aspect masque glamglow

Côté composition, c’est du « lourd », technologiquement parlant (venant de la marque) : un duo d’acides citrique et hyaluronique pour l’hydratation, un complexe qui retient l’eau (l’Hydrapack), un mélange de miel, d’huile de coco et de racine de gingembre et enfin des extraits de feuille d’olive (qui pénètrent soi-disant en profondeur dans la peau – je vous laisse méditer sur cette assertion qui fait un peu peur…)

A titre d’info, la compo complèteWater, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Butylene Glycol, Cyclopentasiloxane, Pyrus Malus (Apple) Fruit Extract, Peg-8, Peg-100 Stearate, Glyceryl Stearate, Cocos Nucifera (Coconut) Fruit Extract, Zingiber Officinale (Ginger) Root Extract, Camellia Sinensis Leaf Powder, Olea Europaea (Olive) Leaf Powder, Tetrahexyldecyl Ascorbate, Honey (Mel), Allantoin, Saccharide Isomerate, Sodium Hyaluronate, Tocopheryl Acetate, Hexylene Glycol, Cetearyl Alcohol, Sodium Polyacryloyldimethyl Taurate, Caprylyl Glycol, Ethylhexylglycerin, Disodium EDTA, Hydrogenated Polydecene, Polysorbate 60, Menthoxypropanediol, Cetyl Alcohol, Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer, Glyceryl Acrylate/Acrylic Acid Copolymer, Avena Sativa (Oat) Bran Extract, Kaolin, Buteth-3, Trideceth-10, Benzophenone-4, Sodium Benzotriazolyl Butylphenol Sulfonate, Tris (Tetramethylhydroxypiperidinol) Citrate, Tributyl Citrate, Aminomethyl Propanol, Phenoxyethanol, Fragrance, Coumarin, Linalool.

On trouve tout de même des silicones en bonne place, faut croire que ça devient incontournable (sic !)  (cyclopentasiloxane…)

Et puis il y a cette couleur, caramel et cette odeur, infusée de noix de coco. Ce n’est clairement pas une odeur qui me plaît, je ne suis absolument pas fan, surtout pour un soin. Je cherche, pour un soin hydratant, une odeur fraîche (je vous parlais récemment de l’odeur de Phytomer, c’est tout à fait ça).

thirstymud

Alors pour un soin, pas mauvais, mais pas excellent non plus qui fait bien le job, mais qui coûte tout de même la bagatelle de 50€ à quelques centimes près, je trouve ça surfait.

Je conserverai néanmoins le joli pot une fois qu’il sera vide (j’ai un truc avec les packagings bleus pour ma SDB).

En exclu chez Sephora.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires pour “ThirstyMud, le masque hydratant de GlamGlow”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *