Un WE en amoureux à Rotterdam : embarquement immédiat…

Un WE en amoureux à Rotterdam : embarquement immédiat…

Pour mon anniv en avril, Chéri m’a fait la surprise d’un WE en amoureux. C’est vrai qu’avec trois enfants, c’est un beau cadeau, une parenthèse sympathique pour profiter pleinement du temps qui passe, sans avoir à surveiller, l’un, l’autre ou la troisième (celles qui ont des enfants me comprendront 🙂

un-WE-à-Rotterdam

Bref : l’an dernier, c’était Londres… Cette fois-ci, la surprise était totale car je n’ai connu la destination que deux jours avant, n’y tenant plus, mon chéri a craqué et me l’a dit. Rotterdam. J’avoue que sur le moment, je me suis demandé pourquoi il voulait m’emmener là-bas : pour moi, Rotterdam, c’était une ville moche, portuaire et industrielle. J’étais pleine d’a-priori. Et je me suis trompée. Je vous emmène donc pour une petite visite de la ville parce qu’elle est surprenante… Et je vous dirai aussi pourquoi il avait choisi cette destination…

moulin Rotterdam

De Lille, Rotterdam est aussi éloignée que Paris, voire plus proche : en deux heures environ,  on y est (à noter que le Thalys peut nous emmener à Amsterdam, mais aussi Rotterdam, mais peu d’horaires proposés).

SS Rotterdam

A l’arrivée, mon chéri se dirige sur les quais, on arrive près d’un paquebot (ambiance Titanic), il se gare et me présente… notre hôtel pour le WE, le SS Rotterdam, un ancien paquebot trans-Atlantique réhabilité dans les années 2000 pour en faire un hôtel dans l’ambiance de l’époque (les années 50).

sur le pont-du-ss-rotterdam

Dépaysement total : nous avons une chambre juste sous celle du commandant, à la proue du paquebot, un pont quasi privé où nous avons profité le soir du coucher du soleil et une jolie chambre…

Bazar Rotterdam

Pour le déjeuner, nous avons opté pour un resto oriental, le Bazar, situé non loin des artères commerçantes de la ville : c’était plutôt bon, gouteux et nous avons eu un désert totalement inattendu… une espèce de barbapapa orientale qui ressemblait à des poils de chat (ça s’appelle du pash-mak), délicieuse, mais surprenante… une bonne mise en bouche avant nos vacances marocaines.

pash mak au bazar

 

Vous me direz « mais pourquoi ne pas avoir profité de la gastronomie hollandaise »? Car elle est multiples, les Pays-Bas ayant eu à une époque un rayonnement international, les influences de ses anciennes colonies se ressent beaucoup, tout comme dans la diversité de la population.

Puis option « shopping » : je voulais profiter de cette escapade pour tester un Kruidvat et shopper Essence et Catrice ; j’ai donc facilement trouvé mon bonheur (et plus)… voici d’ailleurs mon petit « butin » posté sur Instagram…

Capture d’écran 2014-05-11 à 18.34.03

Bien sûr, je vous montrerai certains de mes achats lors de revues détaillées.

La séance shopping s’est prolongé, surtout pour mon chéri, qui en a profité : eh oui, en France, chez nous, il déteste faire du shopping mais là, c’était l’occaz… On en a profité aussi pour se faire une halte sous le beau soleil hollandais et « admirer » l’architecture des lieux : il faut dire que Rotterdam a grandement été détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale et donc reconstruite juste après, avec, il faut le dire, beaucoup d’audace et de diversité par des architectes avant-gardistes. Voici un petit échantillon des bâtiments que l’on peut trouver là-bas avec aussi une vue du pont Erasme, un ouvrage d’art suspendu sur la Meuse (le fleuve qui traverse la ville, eh oui, contrairement à ce que je pensais, ce n’est pas la mer à Rotterdam)…

aperçu-architecture-Rotterdam

 

Le pont est impressionnant (un énorme pylone de 159 m de haut maintenu par une quarantaine de haubans), ressemble à un immense cygne et pourrait faire penser au pont de Normandie, mais … en pleine ville, ça en impose (il est  plus petit que son homologue français). de là, on peut voir une grande diversité de bâtiments tous plus fous les uns que les autres….

vue depuis le splash tours

Rotterdam est connue pour son architecture avant-gardiste, je dois dire que je n’imaginais pas à quel point.

coucher-du-soleil-sur-le-ss-rotterdam

Le soir, de retour sur notre paquebot grâce à un taxi privé qui vient nous chercher au métro, nous avons donc fait le tour du propriétaire et visité un petit peu le trans-Atlantique sur lequel nous allions passer la nuit. Ambiance Titanic ou presque.

le-pont-privé-ss-rotterdam

Je n’avais jamais été sur un paquebot (j’ai pourtant visité de très gros bateaux, donc le plus gros bâtiment militaire français) mais là, c’était différent… Même s’il ne vogue pas, on a ce dépaysement d’être dans un endroit complètement différent, parfois, ça tangue, un peu. La vue est superbe en fin de journée, pour profiter du coucher du soleil, surtout quand il fait beau. Et cette sérénité… J’ai vraiment imaginé comment cela pouvait être à l’époque où ce paquebot traversait l’océan Atlantique pour rallier New-York… ça m’a même donné envie de faire une croisière (pour moi le truc de « vieux » par excellence (bah oui, pour plus tard, suis toute jeune)…

chambre-sur-le-SS-Rotterdam

Dans notre cabine, tout était looké d’époque, c’était top… tout a été réhabilité dans le style des années 50, bon dans le temps assuré. Le soir, nous avons déjeuné dans le resto du bateau, le Lido (qui n’est pas un dîner spectacle malgré son nom)… Repas à base de poisson, par choix, assez goûteux, mais on sent que le personnel est un peu débordé par moments…

piscine coucher du soleil

Quelques fous rires aussi, je l’avoue car je ne ferai jamais à la langue, le néerlandais, c’est vraiment guttural… mais bon, je vous rassure, partout, on parle anglais (en revanche, pas du tout de français, j’préfère vous prévenir si vous êtes un manche dans la langue de Shakespeare).

 

Le lendemain, nous avons fait les touristes et profiter pour découvrir certains lieux-clés de la ville : pour cela, balade en bus-amphibie avec le Splash-Tour, un bus qui commence sa visite sur terre pour se prolonger sur la Meuse, dans l’eau au plus près des bateaux (dont le SS Rotterdam que nous avons donc vu cette fois-ci depuis l’eau). Cette visite nous a permis d’admirer les figures architecturales de la ville depuis la Meuse qui traverse la ville et se jette plus loin en Mer du Nord.  L’impression, par certaines vues d’avoir un aperçu d’un Manhattan à la sauce hollandaise 🙂 (avec les grandes tours, le pont Erasme….)

splashtours-abord

Nous avons pu « admirer » l’Euromast, conçu en 1960, qui est la plus haute tour des Pays-Bas. Chéri y avait d’ailleurs repéré une suite pour la nuit, mais connaissant mon vertige, il a préféré opté pour le paquebot.

euromast

De là, nous avons pris le large vers la vieille ville (quartier de Delfshaven) qui est la seule partie de la ville a avoir conservé son aspect typique du XVII et XVIIIèmes siècles.

vieille ville Rotterdam rafiot

C’est là que nous avons savouré les vues sur les quais avec quelques rafiots amarrés, les moulins qui subsistent ça et là, les pontons paisibles et cette quiétude bien loin des tumultes de la ville. Le temps s’était arrêté quelques heures…

Vieille-ville-Rotterdam

De là, nous avons rejoint le Kunsthal, un musée plutôt moderne (juste à côté du Musée d’Histoire naturelle) où se tient une grande variété d’expos temporaires. C’était notamment pour y voir l’expo « Shoes ». Mon chéri avait vu un reportage à la TV et connaissant mon amour des chaussures s’est dit que ça pourrait non seulement me plaire mais aussi provoquer une overdose de chaussures….

exhibition-shoes-rotterdam

Je dois le dire, l’expo est intéressante du point de vue de la diversité des produits présentés, mais décevante car sans logique : pas de chronologie (on pensait y avoir un eu une évolution de la chaussures depuis le début du siècle, non), pas de classement et surtout aucune explication, si ce n’est pas un énorme flyer complètement rédigé en néerlandais, qui donnait juste le nom des créateurs et la date de la chaussures.

shoes-exhibition-Rotterdam

Rien d’autre… Le musée offrant d’autres expos, nous avons tenté celle sur la Seconde Guerre Mondiale, mais même déception, tout était écrit en néerlandais. Pour un musée censé recevoir des événements d’envergure, l’anglais serait pas mal…

shoes-exhibition-Rotterdam2 expo shoes Rotterdam le mot de la fin

Mais bon… De là, nous avons admiré une dernière fois les bâtiments complètement déjantés de cette ville ultra-moderne… Et retour en France….

vélo rotterdam

Je pensais que Rotterdam était une ville portuaire, industrielle et inintéressante : j’ai découvert une ville riche, originale et complètement dépaysante à deux heures trente maxi de Lille (en voiture) ou de Paris (en Thalys).

Infos pratiques :

  • Se déplacer : en vélo (forcément, les néerlandais se déplacement en troupe à tous les âges), en métro (cinq lignes désservent la ville), à pied, par quartiers, en bus, en bateau-taxi (bateaux qui traversent la Meuse et vous emmènent d’un point A à un point B en un temps record, ça décoiffe)…
  • Plus d’infos sur rotterdam.info (appli dispo sur Android) et sur place à la gare centrale (proche des boutiques shopping).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 commentaires pour “Un WE en amoureux à Rotterdam : embarquement immédiat…”

  1. Ben ça c’est du cadeau ! 😀 Merci de nous faire partager car personnellement je n’irai certainement jamais lol
    Les Manolo ne seraient pas celles de Sex and the city ???

    1. je n’aurai pas « parié » dessus avant d’y aller, mais le coup de l’hôtel sur le paquebot, ça m’a « tuée » 🙂 c’était une idée top

    1. en fait, c’est une expo temporaire, et elle est – à ce jour – terminée. Peut-être viendra-t-elle en France? En tout cas, dommage que ça n’ait pas été mieux organisé

    1. oui, la cabine/chambre était originale et avec le pont quasi privé, ça faisait très romantique, surtout au coucher du soleil…. à un moment, j’aurai pu me prendre pour Rose Dewitt Butacker dans Titanic 😉

    1. on a décidé, maintenant, de se faire, de temps en temps, des petits WE en amoureux, sans les mômes pour découvrir des trucs sympas… il m’a dit qu’il avait déjà en tête le prochain, je trépigne d’impatience 🙂

  2. Moi je dis, Bravo à ton mari qui a compris comment traiter sa petite femme d´amour!

    Le resto, je pense que c´était un mélange persan/afghan (c´est pour ca que je t´avais posé la question sur IG).
    Tu n´as pas tort pour les poils de chat en dessert.
    Pashmak, ca pourrait se traduire par « petite fourrure » ou « petits poils ». (pashm = poil, ak = suffixe pour petit. )

    1. tu connaissais le pash-mak? Je n’avais jamais vu ça avant, mais c’est bon et tellement surprenant 🙂 et sinon, oui, j’ai un mari en or (qui réfléchit déjà au prochain WE surprise 🙂

      1. Oui je connais mais je n´aime pas trop en fait… Tout ce qui est oriental et juste sucré ne me branche pas.
        Il me faut plein de crème et/ou de fromage blanc à 40% de mg. 😀

    1. surprenant, n’est-ce pas? Si tu en as l’occaz, pourquoi pas, c’est vraiment un endroit où on n’oserait pas aller spontanément et qui vaut le détour 🙂

  3. Merci pour cette belle découverte et ce partage d’un moment priviligé avec vous. La vielle ville me rappelle Copenhague que je vous recommande. C’est également dépaysant et insolite à tout point de vue.
    Je crois que nous sommes nombreuses à t’envoyer ton cher et tendre. Demande lui de coacher discrètement le mien pour l’inciter aussi à s’y mettre. 😉
    Bisous à vous deux.

    1. je sais que j’ai de la chance 🙂 mais le tien est pas mal non plus, non? Au fait, des nouvelles d’un probable déménagement?
      Bisous à tous les trois

      1. En effet il a ses bons côtés mais en ce qui concerne l’organisation d’événements surprises, ce n’est vraiment pas sa tasse de thé. Dommage pour une femme qui aime être surprise et chouchoutée. lol
        C’est toujours moi qui m’y colle sinon y aurait pas beaucoup de mouvements.

  4. Om m’avait dit d’aller a Rotterdam pour son architecture et je crois que tes photos ne font que confirmer ces dires et me donne envie de m’y arreter quand j’irai a Amsterdam 😉

  5. Dis donc, il assure le chéri ! Perso, je suis un peu comme Rotterdam a première vue ne m’aurait pas emballé et en voyant tes photos, ça m’a l’air plutôt sympa !
    Bon, tu n’as pas dit mais le chéri a choisi cette destination juste pour le musée de la shoes finalement ? 😀
    Et sinon pour l’hôtel sur le bateau, c’est très original. J’adore l’idée mais comme tu dis que ça tangue, je suis hyper sensible à ça et j’attrape le mal de mer en moins de 2 donc ce sera sans moi !
    Bisous !

  6. Ah, quel plaisir de lire un article enthousiaste qui met en valeur Rotterdam cette ville qui gagne grandement à être connue. J’aime beaucoup cette Rotterdam et cet article m’a remémoré ces lieux incontournables qui font en font une ville incomparable. Merci.
    Claire-Line

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *