Comment allez-vous?

Comment allez-vous?

Jamais une phrase aussi anodine, simple et qu’on prononce presque par habitude n’aura pris autant de sens… Alors je vous pose la question : « comment allez-vous? ». Du mieux possible, je vous le souhaite…

Le temps de l’insouciance, peut-être?

Ce qu’on est en train de vivre, c’est juste dingue… Jamais de mémoire d’homme une telle situation n’avait existé. Des pandémies, il y en a eu, mais l’époque était différente. Les ravages avaient été colossaux. Vous vous souvenez des cours d’histoire-géo dans lesquels on nous parlait de pyramides des âges et des « creux » qui correspondaient aux guerres mondiales. Et on nous apprenait aussi que le creux de 1918 était dû à la grippe espagnole… Et aujourd’hui? Qu’est ce que cette pandémie laissera dans l’histoire?

Elle transforme probablement notre société : des drames, que l’on redoute toutes et tous, vont arriver, mais j’ose espérer que cette crise sans précédent apportera aussi des choses positives. Toute crise apporte son lot de changements… Je suis étonnée – dans le bon sens – de l’inventivité des gens : on coud des masques, par solidarité avec les soignants (on taira l’impréparation de nos gouvernants à anticiper les choses !), on utilise des masques de snorkeling pour permettre à des patients de mieux respirer, moyennant l’impression 3D. On est plus solidaires, pourvu que ça dure…

Je fais un voeu : que cette crise sanitaire nous épargne bien sûr (mais nous n’avons aucun levier d’action là-dessus sauf à respecter les mesures barrières et de confinement) mais surtout qu’elle permette de remettre des tas de choses à plat. Que certaines choses changent, qu’on reconsidère les priorités, qu’on redonne du sens aux relations humaines… Utopiste? Sans doute. Fataliste, à vrai dire. Mais j’essaye de rester positive et pourtant, il y a des hauts et des bas, comme peut-être chez vous… Des jours « avec », des jours « sans ». Il faut s’aider, s’épauler, échanger (à distance), se faire rire, se distraire, dialoguer, garder le contact humain.

Je vous fais un coucou de loin, sincère, en espérant que OUI, vous allez bien ! A très bientôt… On parlera d’un peu de lecture, why not?

17 commentaires pour “Comment allez-vous?”

  1. Hello !Contente de te lire : je vais bien et j’espère qu’il en est de même pour toi, tes proche !
    Et continue ton blog, c’est distrayant et ça occupe aussi, de parler de tout… c’est un boudoir !

    1. Oui, le boudoir c’est un peu fouillis, mais peu importe, c’est chez moi, j’en fais ce que je veux et ce que je peux et merci de ta fidélité !

  2. Ca va un peu mieux qu’en semaine 1 😉 Il faut trouver son rythme, et c’est pas simple !
    Quel début d’année on vit… J’espère qu’on en tirera du bon à toutes les échelles…
    Bises à tous/toutes !

  3. Bonjour,

    Oui, comme toi, j’espère que l’on va retenri et avancer. Revoir ses et les priorité : écologiquement, humainement, et pour les animaux. Ce qui est incroyable mais qu’on savait déjà, c’est que la terre sans nous revit ! -60% de pollution à Paris, les sédiments qui retombent et les signes qui reviennent dans les canaux de Venise….Ce qui m’attriste, c’est que je ne suis pas convaincu qu’on en tire des leçons…

    En tout cas, recentrons-nous. Et courage à tous !

    1. Il y aura du positif, les choses avanceront, j’y crois. Pas partout, pas pour tout le monde, pas non plus de la part de tout le monde, mais ça va avancer… l’inventivité nous aidera !

  4. Cc ns ça va aussi on s occupe comme on peut la seule chose positive dans tout ça est que cette année on aura eu le temps pour faire notre ménage de printemps

    Crois tu réellement qu on va changer notre façon de vivre ?? Moi j en doute la société de consommation est trop ancrée. Ça me fait sourire quand j entends autour de moi qu avec le confinement on retrouve le sens des choses importantes… On en reparlera quand tout ça sera fini ce que j espère au plus vite et que les habitudes reviendront… À suivre

    1. Je n’ai même pas fait mon ménage de printemps, pas encore 🙂 Soit positive : certaines choses changeront, d’autres non… certains irréductibles resteront attachés à leurs intérêts, c’est certain, hélas… mais je crois qu’on en tirera qq chose !

  5. Coucou,

    Contente de te lire.
    J’espère qu’on sortira de cette crise.
    Et qu’on gardera quelques unes des belles choses qui se sont mises en place. Qu’on sortira de cette crise avec de belles idées pour la suite.
    Prendre soin de nos hôpitaux, de nos proches au sens large, respect du travail, des gens. Un peu moins de pollution… enfin qu’on gardera le meilleur dans tout ce drame.

    Je le dis mal mais bref, de bonnes ondes à toi et à tous ! Courage !

    Là, on se confine, je sors une fois par semaine pour le ravitaillement de nous 6, on télétravaille, fait les cours du CM1 à la terminale. Et on commence à être efficace et à avoir un bon rythme !

    Gros bisous !!!!!! de loin 🙂

    1. Bon courage pour nourrir 6 personnes et assurer les cours à la maison et je sais de quoi je parle ! Pour le reste, je pense qu’on saura tirer des « leçons » de tout ça, reste à voir qui le fera et comment? … A suivre !

  6. C’est ton fils j’imagine sur la photo de l’article précédent ? la ressemblance est assez évidente… mignon petit bout de chou !
    j’en ai un peu assez, ça me rappelle mes grossesses mais au moins il y avait l’idée du bébé au bout ! heureusement il y a Skype pour voir les enfants et leurs bébés en direct

    1. oui, c’est mon cadet, qui était encore petit à l’époque : maintenant c’est un « grand », un ado ,qui me dépasse d’une tête 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *